Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

La boîte métallique |PV Harry Potter|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: La boîte métallique |PV Harry Potter| Ven 9 Sep - 16:32

    « Alohomora ! »

    La boîte en métal rebondit, sous le choc du sortilège et retombe un peu plus loin. C’est la crise. Chloé est à bout de nerf. Cette journée est un véritable désastre. Le professeur McGonagall l’avait encore collée, faute d’avoir réalisé son devoir et l’avait exclue du cours. Théo en avait été avertit et il s’était montré encore plus menaçant :

    « La prochaine fois, je te tuerais ! »

    Et bien oui, comme si cela ne suffisait pas. Mais ce n’est pas tout ! Non. Gardant le sourire, néanmoins, elle s’était dépêchée d’atteindre la Grande Salle dans l’espoir que Gregory y soit. Il y était. Super. Motivée de pouvoir enfin lui parler, elle avait été coupée net dans son élan. Olivia était là. Elle l’avait reconnue. Elle coiffait toujours ses cheveux de la même manière, ce qui la rendait toujours aussi moche. Quoi ? Chloé fait sa jalouse. Mais non, pensez-vous. Cela l’a arrêté ? Non, vraiment pas. Elle s’était avancée vers le poufsouffle.

    Et bien tout s’est bien passé alors ? Et non… Alexandre Evans. Il avait arrêté Chloé en plein trajet. Il s’était dressé sur sa route. Voilà des années qu’ils ne s’étaient pas trouvé face à face. Elle fut parcourue d’un frisson.

    « Qu’est-ce que tu fais ici ? »
    « Je viens voir Gregory. Quelle question ! »
    « Lui ? »


    Il s’était mit à rire. Gregory était bien trop loin pour entendre ce qui se passait sous ses yeux. Le poufsouffle continua :

    « Tu perds ton temps. On est dans le même dortoir et… tu ne l’intéresses pas. Un conseil, méfies-toi de lui. »

    Chloé était restée figé sur place. Gregory avait tourné son regard à ce moment, souriant dans la direction de Chloé. La serpentard était pâle, le regard vide. Elle fit demi-tour, tourna les talons. Elle s’éloignait sans jeter un regard à ce pauvre Gregory. Elle a le cœur déchiré. Quelle est la prochaine étape de cette journée ?

    Et bien la dernière ! Au bord des larmes, Chloé entra dans le dortoir des serpentards à toutes jambes. Elle s’introduit dans sa chambre et constate avec horreur… le désastre ! Toutes ses affaires ont disparus ! Toutes, y comprit son lit. Le seul objet restant ressemblait à une valise, très petite, scellé d’un cadenas.

    « Chloé… »

    Mary était là, assise sur son lit.

    « C’est Allia. Elle a jeté un sort d’agrandissement et a jeté toutes tes affaires dans cette boîte. Elle a dit que c’était une vengeance des puces volantes. Elle a dit, aussi que… tu comprendrais. »

    Et maintenant ? Chloé s’est réfugiée au 4ème étage, dans les toilettes de Mimi Geignarde. Elle tente tant bien que mal de brisé cette foutue boîte de métal. Les sortilèges sont inefficaces. Cette boîte a intérêt à s’ouvrir et très vite. La nuit ne t’ardera pas à tomber. Elle tenta un nouveau sort :

    « Diffindo ! »

    Rien, ou presque. La boîte était griffée dévoilant une fausse couche de peinture. Elle y arrivera, il le faut.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Ven 9 Sep - 20:07

Cela faisait une bonne heure que Harry, accompagné de Ron et de Hermione, était installé dans la grande salle, essayant veinnement de parler d'un plan. Les Horcruxes ne cessaient d'être dans les bouches de nos trois amis. Hermione avait d'ailleur noté sur un bout de parchemin, une liste d'idée leur permettant de s'échapper de Poudlard, sans que personne s'en rende compte.

- Quoiqu'on décide de faire, il va falloir le faire au plus vi...

« Qu’est-ce que tu fais ici ? »


Le jeune homme se tourna vers la voix en question. C'était Alexandre, qui parlait d'une manière peu agréable à Chloé. Celle-ci semblait très mal à l'aise...

« Je viens voir Gregory. Quelle question ! »

« Lui ? »


Le poufsouffle montrait quelqu'un au loin en riant. Harry n'arrivait pas à distinguer Gregory mais il n'eut pas le temps de voir son visage qu'Alexandre reprit de plus belle.

« Tu perds ton temps. On est dans le même dortoir et… tu ne l’intéresses pas. Un conseil, méfies-toi de lui. »


Chloé devint toute pâle tout à coup et quitta la grande salle au plus vite. Harry se leva et s'excua auprès de Ron et Hermione. La serpentard semblait vraiment désespérée, il n'allait quand même pas la laisser partir dans cet état toute seule !
Arrivé au niveau d'Alexandre, Harry le poussa d'un coup de coude. Ni trop violent, ni trop doux, juste assez pour le déséquilibrer.

« Hey! Qu'est-ce que tu fou ?!»

- Crois-moi la prochaine fois je ne retiendrai pas ma force ... Et t'as intérêt à t'excuser rapidement auprès de Chloé, c'est clair ?


Alexandre le regarda bouche-bée, en silence. Harry soupira et courru vers Chloé. Le soucis, c'est que la jeune fille avait disparu. C'est qu'elle courrait drôlement vite ... Harry continua son chemin, marchant vite et regardant dans tous les côtés.

Cela faisait bien vingt minutes qu'il recherchait Chloé quand soudain il surprit une conversation entre dexu serpentards, toutes deux amusées. Quelles pestes !

- Elle est allée aux toilettes, en larmes. La honte quand même...


Les toilettes ... Harry hâta le pas et fonça droit devant. En ouvrant la porte, il fu surpris par Mimi Geignarde, qui tournoyait un peu partout dans les toilettes, entre rire et larmes, comme toujours. Lorsqu'elle vit Harry, elle lui fit un grand sourire et désigna un cabinet.

Le jeune homme s'approcha doucement et tapa sur la porte. Celle-ci s'ouvrit doucement, dans un drôle de grincement. Il trouva Chloé tenant dans ses mains une boîte en métal dans un état assez lamentable.

- Chloé ? ... Tout va bien ?


Il s'approcha de la jeune serpentard et s'assit à même le sol, tournant le regard vers elle, puis la boîte, et de nouveau Chloé.

- Tu me raconte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Sam 10 Sep - 15:19

    Chloé observait la boîte, l’œil enflammée. Si seule sa force aurait suffit, cette boîte ce serait retrouvée écrasé, aplatit au maximum. Combien de temps lui reste t-il avant que la nuit surplombe le ciel ? Avant que le couvre feu ne de vigueur ? Aucune idée. Elle ne sait même pas depuis combien de temps elle est là…

    Une larme coula le long de sa joue et partit finir sa course sur le sol décoloré. Mimi Geignarde fait des va et vient en beuglant, encore. Elle ne l’a même pas abordé. Peut-être faut-il être un garçon et mignon pour se faire remarquer auprès du fantôme. C’est peut-être mieux ainsi. Vu son état, elle ne risque pas d’être clémente. Ce n’est ni le moment, ni le lieu pour répondre à des plaintes incessantes d’un fantôme…

    Elle tenta une dernière fois, la baguette pointée sur la boîte :

    « DIFFINDO ! »

    Cette fois, plus de patience. La boîte refit le même cinéma. Un cri, une griffe. Rien de plus. Elle se laissa glissée le long de la paroi en bois et se laissa tombée sur le sol. S’en est trop. Elle ne dormira pas ce soir. C’est fichu. Poudlard n’est plus de son côté. Tout s’écroule. Cette Allia, cette boîte,… ils auront sa peau un jour, elle le sait.

    Mimi s’était stoppée quelques secondes. Qu’a-t-elle vu ? Peut-être rien. Elle est sans doute fatiguée de se plaindre. Cette réflexion est stupide. Un spectre fatigué ? Non mais et puis quoi encore ?

    Soudain, la porte du cabinet s’ouvra dans un grincement insupportable. Ces écrous méritent un peu plus d’affection. De l’huile ou de jeunesse : ils sont trop rouillés. Inutile de s’attarder sur ce bruit. Chloé regardait le sol, lessivée.

    - Chloé ? ... Tout va bien ?

    La serpentard reconnue la voix de Harry Potter. Que fait-il ici ? Comment connaît-il cette cachette de dernière minute ? Voilà pourquoi Mimi s’était arrêtée de brailler. Il ne tombe pas vraiment au bon moment.

    « Harry… »

    Il s’assied, à côté. Il s’interroge sûrement. À quel moment a-t-il remarqué qu’elle avait besoin d’aide ? Ou bien alors ses gémissements ont alertés Harry alors qu’il passait par là. À cette heure ? Peu importe. Il est là, c’est le principal. Voilà longtemps qu’ils ne s’étaient plus retrouvés seuls tous les deux.

    - Tu me racontes ?

    Elle lui tendit la boîte de métal. Elle renifla et essuya une dernière larme avec la manche de sa cape.

    « Mauvaise journée. »

    Elle jeta ensuite son regard sur la boîte, froid et plein de sens :

    « Cette boîte est la cerise sur le gâteau. »

    Elle posa sa tête contre la séparation en bois. Elle observa le plafond, fatiguée et dégoûtée.

    « Parson s’est vengée. Elle a enfermée toutes mes affaires dans cette boîte. Diffindo, alohomora,… rien ne marche. »

    Elle redressa son dos et se tourna vers Harry. Un peu d’ironie ne fera de mal à personne.

    « Elle y a même mit mon lit. Je n’ai plus rien… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 11 Sep - 10:05

Chloé ne mit pas très longtemps a donner une explication. La boîte en question gardait donc toutes ses affaires. Harry haussa un sourcil. Décidément, il n'y connaissait rien en filles, et encore moins en querelles de filles. Parson s'était venger, d'accord. Mais ça voulait donc dire que Chloé avait commencé ? Le jeune homme ne savait pas vraiment s'il avait envie d'entendre toute l'histoire. Il n'était pas sûr de la comprendre de toute façon. Il avait bien fait de partir à la recherche de la serpentard, si c'était pour rester bêtement assis à ses côtés et silencieux. Et intrigué aussi. On vivait dans une époque de fou, la peur au ventre de voir débarquer Voldemort et toute son armée à ses côtés pour tuer tout le monde. Certaines personnes trouvaient encore le moyen de se faire des farces. C'était peut-être pas si mal après tout. Ces gens-là faisaient bien de continuer à avancer. De ne pas rester figés dans la peur. La peur n'évite pas le danger après tout ...

« Elle y a même mit mon lit. Je n’ai plus rien… »


Harry ne pu s'empêcher de sourire bêtement en entendant le final de Chloé.

- Ah ? ... C'est vrai que sans lit t'es dans la panade là ...


Intérieurement, il riait beaucoup. Ce n'était pas drôle en soi, mais cette remarque était amusante dans tout ce récit. La jeune fille était désespérée mais Harry était presque sûr qu'elle avait dit ça dans le but de détendre l'atmosphère, de rire de ses propres malheurs. N'empêche qu'il allait devoir trouver une solution, sinon pourquoi être venu à sa rencontre ? Sûrement pas pour blaguer et partir se coucher en laissant Chloé et sa boîte. Il posa le poing contre son front, en pleine réflexion.

- Hmm ... C'est à Hermione qu'il faudrait montrer ta boîte, c'est elle la plus forte en sortilèges. Elle sera sûrement la seule à pouvoir l'ouvrir ta boîte. C'est une encyclopédie vivante !


Et bah voilà, elle était là la solution : Hermione ! C'était toujours elle. Elle avait lu dix fois plus que les autres, appris des sorts encore plus rapidement et était très douée. Jamais Harry n'avait vu quelqu'un d'aussi talentueux. Elle était impressionnante. Parfois agaçante, avec ses airs de mademoiselle je-sais-tout, mais c'est aussi ce qui finissait par lui donner un certain charme. Et dans un temps comme celui-ci, d'avoir plus de réponses que d'autres devenait un atout majeur.

Harry se tourna vers Chloé, l'air un peu embêté. Ce qu'il pouvait être maladroit avec les filles quand même ... Une vraie catastrophe. Il savait pourtant qu'il n'y avait pas que ça. Il l'avait vu de ses propres yeux tout à l'heure. Elle n'avait pas complètement vidé son sac, et c'était sûrement le meilleur moment de le faire.

- J'ai vu ce qui s'est passé dans la grande salle avec Alexandre. C'est pour ça que je suis ici. Je voulais savoir comment tu te sentais. Je n'ai pas tout compris à ce qui s'est passé mais ... Si tu as besoin d'en parler, je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Mer 14 Sep - 14:51

    Dans la panade ? C’est peu de le dire ! Les lits de l’académie sont tellement petits que même Rosa ne pourrait pas se sacrifier. Ce sera avec ou sans. A choisir, elle préfère avec. Si jamais, il y a bien la salle de bain des préfets mais encore une fois, le confort est loin d’être optimal, voir minimal. Evidemment, il a fallu que cette garce se venge aujourd’hui. Et bien oui, au lieu de choisir un moment plus agréable, moins diversifié en surprises peut-être aurait-elle trouvée une solution sans fondre en larme comme elle l’avait fait. Mais c’est ainsi, on ne s’y attend jamais. Ça frappe là où ça casse. La vie est un terrain de jeu : un sol où seuls les plus forts survivent.

    « La panade ? Et le reste ! Je crois que tu vas devoir te sacrifier, très cher Harry. Tu me prêterais bien ton lit, non ? »

    Elle sourit. Inutile de préciser la nature de cette question. Elle n’est pas sincère ni vraiment réfléchie. Elle est détendue et dites pour soulager les esprits. La tension est à son comble, l’humour est sans doute le seul allié. Harry en a bien besoin, lui aussi. Après tout, il vit une période horrible. Rien n’a dû lui sembler si terrible, si effrayant. Il connaît la date de sa mort, elle pourrait presque imaginer et entendre ce mot en écho dans sa tête. Et malgré tout, il sourit. C’est un Gryffondor, un lion au cœur emplit de courage. Sa bravoure devrait servir d’exemple. Si Drago Malefoy s’en inspirerait, il aurait au moins le mérite d’être vaillant et important. Hélas, il n’a pas les mêmes valeurs qu’Harry. Il ne lui arrivera jamais à la cheville. Ce devrait être lui qui devrait voir sa tête mise à prix.

    « Hermione… Je n’y avais pas pensé ! Suis-je bête… C’est un conseil judicieux. »

    Le teint de Chloé dû changer subitement. LE sujet. Et oui, voilà donc pourquoi il a accouru si vite à ses côtés. Alexandre. Qui d’autre a bien pu l’entendre ? Combien de personne ont entendu son discours macho et égoïste ? Elle espère que tout cœur que cela n’éveille pas une autre multitude de rumeur à son sujet. Certes, Gregory et elle sont assez proche mais il n’y a rien de plus. S’ils commencent tous à répandre l’une ou l’autre parole émises par Alexandre, elle peut signer un arrêt d’amitié illico presto. Oui elle aimerait plus mais et après ? Et lui ? Alexandre se mêle de ce qui ne le regarde pas. Il a franchit une barrière déconseillé. Mais d’ailleurs, pourquoi s’est-il emporté sur elle de la sorte ? Pourquoi pense-t-il que Gregory l’intéresse ? Alexandre sait quelque chose. Il a dû entendre Kevin parler, ou même Gregory lui-même. Est-ce un bon signe ? Une part de jalousie concernant Alex et une part de vérité cachée de la part de Greg ?

    « Alexandre… C’est ce que je redoutais. Avec sa grosse voix, beaucoup de gens ont dû l’entendre… »

    Elle soupira, longuement. Oui, Harry lui demande des explications. Elle hésite. Après tout, ils ont toujours essayé de rester sincère l’un à l’autre. Autant faire l’effort. Harry n’est pas n’importe qui, c’est plus qu’un ami. Elle doit au moins le mettre au courant :

    « Il m’a dit… que je devais laisser tomber Gregory Staub, un garçon de poufsouffle… si tu connais. Il… Je… Je pense qu’Alexandre sait que j’ai une attirance pour ce garçon. Est-ce qu’il a agit par jalousie ou bien pour m’avertir, je n’en sais rien. J’espère que ce n’est que de la jalousie. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 18 Sep - 10:51

« Il m’a dit… que je devais laisser tomber Gregory Staub, un garçon de poufsouffle… si tu connais. Il… Je… Je pense qu’Alexandre sait que j’ai une attirance pour ce garçon. Est-ce qu’il a agit par jalousie ou bien pour m’avertir, je n’en sais rien. J’espère que ce n’est que de la jalousie. »


Harry écoutait avec attention l'histoire de Chloé. Cela devenait de plus en plus évident, il n'était pas préparé pour ce genre de chose. Et oui. Il se préparait depuis longtemps à se battre, jusqu'à la mort, mais ça ... Les histoires de filles, c'est bien la chose la plus compliqué!

- Alexandre est un imbécile, il ne faut pas l'écouter. A mon avis, il est seulement jaloux. On réagit souvent bizzarement tu sais ...


Là, il parlait en connaissance de cause. Ron et lui avaient d'ailleurs bien failli ne plus se parler à cause des filles. Bon, en même temps Ron avait eu raison. Harry sortait avec Ginny sans lui avoir parlé avant, alors forcément ...

- Tu sais, si tu n'es pas sûre des sentiments de Gregory, il suffit de lui en parler, tu ne crois pas ? Je sais que c'est quelque chose de très difficile à faire, mais c'est l'unique façon d'être fixé une bonne fois pour toute.


Oui, Harry était bien un garçon. Non pas qu'un garçon avait plus de courage pour ce genre d'excercice qu'une fille mais la société voulait que ce soit à lui de prendre le risque d'un râteau. Maintenant, garçons et filles faisaient un peu comme ils le voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Sam 29 Oct - 9:25

    Alexandre jaloux ? Mais jaloux de quoi ? Leur histoire est terminée depuis quelques années. Avant ce jour, la seule attention qu’il lui portait était un sourire narquois lorsqu’un professeur la critiquait ou lui donnait faux. Une rivalité, rien de plus. Peut-être qu’Harry a raison. Il est jaloux de n’avoir plus aucun regard. Chloé est bien trop occupée à observer ce très cher Gregory du coin de l’œil. Rien ne peut la contrer dans ces moments d’espionnage. Pas même une réflexion stupide d’Evans.

    « Vous réagissez bizarrement ? Intéressant ! Je dirais que ça sent le vécu. Quelque chose en rapport avec Ginny, j’imagine ? »

    Elle était enjouée d’avance. Ce sujet doit soit être tabou soit délicat. Elle n’a jamais côtoyé énormément de garçon mais elle sait par expérience que lorsqu’il s’agit de parler d’amour avec une fille, ils accourent aussi vite que possible. Chloé avait entendue l’un ou l’autre chose les concernant. Tout cela à l’air d’être vraiment sérieux. Une chance pour lui. Voilà enfin quelqu’un de comblé, ou presque.

    « Lui…en parler ? »

    Elle se raidit soudain à cette idée. Elle imaginait à l’instant même CETTE scène. Des regards, un silence, une réflexion et là, soit des larmes ou un bonheur immense. Harry n’a pas tord sur le fond mais imaginons qu’elle se soit trompée. Que finalement, elle est la seule et unique responsable d’un possible « amour ». Elle serait malheureuse mais néanmoins fixée. Voici un choix plutôt difficile à engager. À présent, un devoir en potion lui aurait semblé plus facile que cette approche futile vers le plus beau garçon de Poudlard.

    « Je… C’est si compliqué. Je… Tu t’y connais en… »

    Aucun mot ne sortait. Un blocage total. Comment peut-on appeler ça ? : Rentre-dedans ? Drague ? Amour ? Ces expressions font tâche. Elles sont trop fortes pour ce qu’elle ressent vraiment. Elle a, certes, une attirance certaine mais pas au point d’en devenir dépendante. Mais comment l’aborder ?

    « en… sentiments ? Je veux dire… Comment me conseillerais-tu d’agir ? Ce n’est pas comme si je n’avais jamais eu de petit copain. »

    Et oui. Chloé n’a jamais connu quoi que ce soit comme histoire rose, rouge et blanche ! Elle a toujours refusé toute proposition, même celle d’Alexandre. À cette époque, il était hors de question qu’elle se lance dans une histoire pareille. Les études comptaient plus que tout. Maintenant, avec tous ces dangers de morts, l’amour semble le seul moyen de garder le courage et d’affronter cette terrible époque de l’Histoire.

    « Je suis désolé de t’ennuyer avec mes histoires. Tu es toujours là pour moi alors… que je n’arrive pas à te rendre l’appareil. Si je peux faire quelque chose… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Sam 29 Oct - 17:22

« Vous réagissez bizarrement ? Intéressant ! Je dirais que ça sent le vécu. Quelque chose en rapport avec Ginny, j’imagine ? »


Outch. Touché, coulé. Harry blêmit tout à coup. Entendre le prénom de Ginny lui suffisait pour lui faire perdre ses moyens. Et oui, Ron avait bien raison lorsqu'il lui dit un jour qu'il était capable d'affronter un dragon mais pas les filles. C'est vrai. Harry est capable de beaucoup de courage face à des situations où certaines personnes prendraient la fuite. Mais l'amour était son point faible. Néanmoins, le jeune homme essaya de ne pas perdre la face.

- Mais ça n'a strictement aucun rapport ... Ginny et moi ...


Il chercha rapidement quoi répondre.

- Ginny et moi ce n'est pas d'actualité pour l'instant, elle serait en danger par ma faute, je ne veux surtout pas lui faire ça ... Je suis dans une mauvaise position. Mais elle sait les sentiments que j'éprouve pour elle, autant que je sais les siens. Tu ne trouve pas injuste que Gregory ne sache rien ? Il éprouve peut-être la même chose.


Il s'en était sorti de justesse. Il avait dit la vérité de toute façon mais ce sujet était sensible. C'était dur pour lui de mettre de la distance avec Ginny. S'il s'écoutait, il passerai le plus de temps avec elle jusqu'à ce que la mort arrive. Seulement, le destin avait d'autres projets pour lui, il n'avait pas le choix ...

Chloé perdit également ses moyens quand il lui conseilla d'en parler directement avec Gregory. Sujet aussi sensible que lorsque ça concerne Ginny ...

« Tu t’y connais en … sentiments ? Je veux dire… Comment me conseillerais-tu d’agir ? Ce n’est pas comme si je n’avais jamais eu de petit copain. Je suis désolé de t’ennuyer avec mes histoires. Tu es toujours là pour moi alors… que je n’arrive pas à te rendre l’appareil. Si je peux faire quelque chose… »


Harry Potter, transformé en conseiller matrimonial. Une étiquette qui ne lui allait pas du tout, lui qui avait beaucoup de mal à exprimer ses sentiments. Alors de là à en parler et même de conseiller ... Il grimaça quelque peu.

- Il n'y a pas vraiment d'attitude particulière à adopter. S'il y avait un mode d'emploi, tout serai plus simple pour tout le monde ... Seulement il n'y en a aucun parce que chaque personne est différente ! Je ne connais pas assez Grégory pour te dire quoi faire ... A part cette phrase bâteau qu'on entend souvent dans ces cas-là : Ecoute ton coeur. Avec tout ce qu'on vit, et tout ce qui nous attend, il ne faut plus perdre de temps à dire aux gens qu'on aime qu'on les aime ... Tu trouve pas ?


Il ne répondit même pas à la seconde partie. Elle ne lui rendait pas la pareille ? Ils étaient amis, ce n'était pas un deal de "donnant-donnant". Là elle avait besoin de lui, il répondait présent. Un jour il aura besoin d'elle et il savait qu'elle sera là pour lui. C'était aussi simple que ça, pas besoin de tenir des comptes d'apothicaire. Lui en tout cas n'en faisait pas en amitié, ce n'est pas avec Chloé qu'il allait commencer ! Harry la regarda et esquissa un petit sourire.

- Prends ton courage à deux mains. Et même s'il ne ressent pas la même chose que toi, tu lui auras dis, ça te rendra plus légère après j'en suis sûre. Si tu garde le silence, un jour ou l'autre, tu regretteras de ne pas lui avoir dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 30 Oct - 21:34

    Chloé se sentit mal à l’aise. La réaction d’Harry la surprit, un peu. Avec toutes ces histoires, il est difficile de se mettre au courant de tout. Aux dernières nouvelles, tout commençaient doucement à s’officialiser. Ainsi donc, elle était encore la dernière au courant. Hermione a dû juger bon d’attendre qu’Harry lui en touche un mot. Elle ne peut pas lui en vouloir. Et après tout, cela ne la regarde absolument pas :

    « Je… Je suis désolé. »

    Et encore une nouvelle fois, Harry est le plus juste des deux. En agissant de la sorte, il protège celle qu’il aime au gré de son propre malheur. C’est noble. Chloé n’en serait pas capable. Mais après réflexion, peut-être bien qu’elle finirait par être de cet avis. Que serait le plus important ? La tristesse et la vie de Ginny ou sa bonne humeur et sa mort ? La question ne se pose même pas.

    « Tu dois en être fou amoureux. Préférer sa vie à vous mettre ensemble... C’est… C’est honorable. Elle a vraiment beaucoup de chance. »

    Chloé sait qu’elle a abordé un sujet très sensible mais là n’était pas le but. Voilà où l’on va lorsqu’on est trop curieuse et obstinée à tout savoir. Elle finira bien par le comprendre, un jour.

    « Je ne sais pas, je ne sais pas. C’est un peu, étrange. J’ai beaucoup de mal à… m’imaginer faire le premier pas. C’est très rapide. Je le connais depuis ce début d’année. Ça fait très… »

    Elle soupira longuement se demandant si elle n’avait pas réagit sous l’impulsivité en ce qu’il s’agit des sentiments :

    « …groupie. J’ai l’impression d’être une gamine de 4 ans qui tombe amoureuse de son chanteur préféré. C’est hâtif. »

    Le discours qui suivit changea l’atmosphère de la cabine. La température y devint lourde et désagréable. Il avait simplement raison. Encore une fois, il avait trouvé les mots justes. Les temps sont dangereux. Nous ne sommes certain de rien. Tout peut basculer du tout au rien. Chloé avait fait l’erreur d’abandonner ses parents au moment où il en avait le plus besoin. Il est hors de question d’abandonner quelqu’un d’autre une seconde fois.

    « C’est vrai. Je crois que j’y tiens trop pour me permettre de le perdre. Je n’ai plus tellement le choix. Il faut que je lui parle. Je m’y prendrais certainement comme un chaudron rouillé mais je dois le faire. »

    Digne d’un discours militaire, la chose est toujours plus facile à dire qu’à faire. Elle s’en fait la promesse. Elle abordera le sujet par n’importe quel moyen mais elle sera fixée. Il le faut.

    « Alexandre sera encore plus vert de rage. J’aurais besoin de gros bras pour le retenir. Tu crois que toi et Ron pouvez gérer ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Lun 31 Oct - 12:40

« Tu dois en être fou amoureux. Préférer sa vie à vous mettre ensemble... C’est… C’est honorable. Elle a vraiment beaucoup de chance. »


Harry grimaça, gêné. Il ne voulait pas rendre Chloé coupable. Décidément, il n'était pas doué avec les mots. Ce n'était pas lui qui aurait dût être à ses côtés. C'était plus une place pour Hermione, elle était une fille après tout ... Elle savait prendre les choses avec des pincettes.

- Il n'y a rien d'honorable là-dedans c'est juste ... C'est juste normal. J'ai perdu trop de personnes que j'aimais ... Je ne veux plus en perdre davantage, tu vois ? Je me sens assez coupable comme ça ...


Chloé se compara à une groupie et une fille de 4 ans en parlant de ses sentiments qu'elle avait pour Grégory. Harry avait du mal à comprendre les images qu'elle choississait. A croire que ce n'était pas de l'amour. Qu'elle se refusait de croire que ça pouvait être de l'amour. Le jeune homme inclina la tête, ne comprenant pas ...

- A t'entendre, on dirait que tu n'as pas de raison valable d'aimer Grégory. Comme si c'était trop tôt ou ... Ou que tu te refuse d'aimer quelqu'un. Tu as des sentiments, ça ne s'explique pas. Pas de quoi avoir honte non plus tu sais, c'est beau de ressentir tout ça !


Il esquissa un petit sourire.

« C’est vrai. Je crois que j’y tiens trop pour me permettre de le perdre. Je n’ai plus tellement le choix. Il faut que je lui parle. Je m’y prendrais certainement comme un chaudron rouillé mais je dois le faire. »

- C'est pas le comment t'y prendre qui compte, c'est la finalité après tout. Le but, c'est qu'il sache ce que tu ressens. C'est jamais facile ça faire ça ... Tu sais, c'est Ginny qui s'est lancé pour nous ... Elle a eu bien plus de courage que moi sur ce coup-là. Alors tu vois, peut-être que Grégory non plus n'ose pas !


C'était possible après tout. C'est vrai que Ginny avait fait le premier pas. Jamais il n'aurait osé le faire. Il pensait à Ron, ce qui pourrait se passer entre les deux amis si jamais ça se savait. Après tout, elle était la petite soeur de son meilleur ami, c'était un obstacle supplémentaire ... Harry ne se voyait pas aller vers elle ... Mais elle trouva la force d'aller vers lui. Et ça l'avait libéré.

« Alexandre sera encore plus vert de rage. J’aurais besoin de gros bras pour le retenir. Tu crois que toi et Ron pouvez gérer ? »


Harry, conseiller matrimonial et garde du corps ? Le jeune homme se mit à rire. Il s'imaginait, Ron et lui, barrant la route d'Alexandre vers Chloé et de jouer les gros bras. A part que les gros bras justement, c'est ce qui leur manquait !

- Je ne sais pas si on serait très crédible mais oui, on va essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Lun 31 Oct - 17:23

    « Je suis désolé »

    Lorsqu’il s’agit d’Harry, il est difficile d’aborder un sujet sans en connaître sa réaction. Son but n’était en aucun cas d’enfoncer un quelconque objet dans une plaie déjà bien entaillée. Chloé a du mal à doser. Où se placent les frontières entre le rêve et la réalité ? Visiblement, elle n’arrivera jamais à se mettre à sa place. Même si sa propre situation est terrible, celle d’Harry n’est même pas comparable. Il sait que le mois de juin sera son dernier, il sait que tout repose sur lui, il sait tant de choses. Être l’attraction première n’a jamais été son besoin. Elle le sait, ils en ont déjà parlé auparavant. Hermione lui avait expliqué qu’il s’en voulait terriblement de les y avoir impliqués là-dedans. Si Chloé pouvait faire quelque chose, elle n’hésiterait pas une seule seconde. D’un côté, comme dans l’autre, le Lord finira par la tuer, elle aussi. Déjà, pour avoir entretenu une relation amicale avec le trio, ensuite pour avoir été la filleule secrète de Severus Rogue, mais aussi qu’elle agit sous une fausse identité et…oh, j’oubliais : elle a pour meilleure amie Prue Dubois et Rosa Firey. Avec cette liste, il n’aura qu’un seul mot à dire : « Avada Kedavra ».

    « Tu… »

    Elle aimerait le rassurer mais l’écoutera-t-il ? Ce sujet est déjà bien assez poignant que pour en rajouter. Mais autant essayer, qui ne tente rien n’a rien.

    « Tu n’es pas coupable. Je sais que tu ne me croiras peut-être pas mais… quand on y réfléchit bien… »

    Chloé n’aura jamais la palme d’or en ce qui s’agit de s’exprimer de façon très claire :

    « Non, rien oublie ça. »

    Elle se força de sourire pour rattraper le coup. Pas évident. La vie d’Harry est tellement compliquée qu’un mot mal placé pourrait prendre une tout autre forme. Il ne mérite pas cette terrible vie.

    « Non pas que je trouve ces sentiments trop tôt mais… En fait, je crois que je me pose trop de question. J’essaie de me persuader que je fais peut-être une erreur mais je serais stupide si je laisserais une chance pareille partir sans tenter quoi que ce soit. »

    Chloé sourit. Elle n’était en rien étonnée. Ginny est ce qu’on peut décrire comme quelqu’un de spontané. Inutile d’avoir eu un doute là-dessus. C’est elle qui a effectivement fait le premier pas. C’est adorable et touchant à la fois. Cette fille la surprendra toujours.

    « Dans ce cas, je n’ai plus qu’à me lancer. Nous verrons pour la suite. »

    Chloé l’accompagna dans son rire. La scène est plutôt drôle à imaginer. Alexandre, le vaillant et cruel chevalier face aux deux serviteurs dévoués. La suite risque d’être drôle. Mais rien n’ira jusque-là, rien n’est encore vraiment concret.

    « Super ! J’avais pensé à Drago pour me protéger mais il est trop occupé à pleurer dans la robe de sa maman. On ne peut compter sur personne. »

    Une touche d’humour très noire en l’attention du serpentard. Il prépare un sale coup, encore, elle le sait. Étant de grands rivaux, il est lui est difficile d’obtenir l’une ou l’autre information. Quoi qu’il en soit, elle se vengera de tout le mal qu’il a causé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Mer 2 Nov - 11:53

« Tu n’es pas coupable. Je sais que tu ne me croiras peut-être pas mais… quand on y réfléchit bien… »


Harry se tourna vers elle, voulant s'accrocher au moindre des mots qui allaient sortir de sa bouche. Il était tout à coup plein d'espoir. Comme si ses paroles juste pouvaient suffir à calmer sa peine et sa culpabilité. Il n'était pas sûr que d'un coup de baguette magique, il changerai d'avis sur ce sentiment. Mais si Chloé avait une idée en tête, si cette idée expliquait autrement la tournure des choses ? Harry n'était peut-être pas si coupable que ça finalement ?

« Non, rien oublie ça. »


Déception. Mais le jeune homme ne restait pas les bras croisés. Il avait bien l'intention d'entendre ce qu'elle avait à dire. Même si c'était une bêtise, ou un mensonge. Harry sentait qu'il avait besoin de l'entendre.

- Si, si ... S'il te plait, dis-moi ce que tu pense ...


La jeune fille enchaîna sur le sujet de Grégory. Avait-elle entendu Harry ? Avait-il parlé assez fort ou avait-il pensé si fort qu'il a eu l'impression de lui parler ? Qu'importe de toute façon, Chloé avait changé de sujet, et c'était sûrement volontaire. Ou nécessaire aussi pour elle ?

« Non pas que je trouve ces sentiments trop tôt mais… En fait, je crois que je me pose trop de question. J’essaie de me persuader que je fais peut-être une erreur mais je serais stupide si je laisserais une chance pareille partir sans tenter quoi que ce soit. »


Un ereur ? Harry resta en silence un petit moment. Le temps de remettre ses idées en place et de trouver quoi lui répondre.

- Je crois que tu te pose bien trop de question moi aussi, Chloé. Dis-lui tout une bonne fois pour toute. Au pire, tu seras dans la même situation. Au mieux, ta vie va changer, dans le bon sens. Le positif ces temps-ci, c'est important, voir vital. Il nous en faut à tous pour avancer. Alors quand une chance d'être heureuse s'offre à toi, ne la laisse pas passer !

« Dans ce cas, je n’ai plus qu’à me lancer. Nous verrons pour la suite. »


Harry lui sourit. Il espérait bien qu'elle arriverait à se lancer avec Grégory. Il ne connaissait pas assez le garçon pour savoir si ses sentiments étaient réciproques. Mais une si jolie et gentille fille ne pouvait pas passer inaperçue. Elle était une Serpentard, mais pas une Serpentard comme les autres. Si Harry s'en rendait compte, d'autres personnes aussi. Espérons que Grégory en fait partie.

« Super ! J’avais pensé à Drago pour me protéger mais il est trop occupé à pleurer dans la robe de sa maman. On ne peut compter sur personne. »


Le jeune homme grimaça au nom de "Drago". Son meilleur ennemi ... Mais rapidement, il se mit à rire, imaginant le blondinet sous les jupons de sa maman.

- C'est tout à fait son genre, oui !


Pendant quelques minutes, il y eu un drôle de silence. A part quelques sons de Mimi Geignarde, nos deux amis ne disaient plus rien. Harry hésita un instant. Il n'oubliait pas les paroles de Chloé. Il voulait vraiment en savoir plus sur ce qu'elle pensait.

- Chloé ... Tu voulais me dire quelque chose ... Par rapport au fait que je me sente coupable ... Tu me demande d'oublier mais je ne le peux pas. Je voudrai savoir ce que tu voulais me dire ... Je pense que j'ai besoin de savoir. Même si c'est négatif, même si c'est une bêtise ... Je veux l'entendre, s'il te plait ...


Le jeune homme ramena ses jambes près de sa poitrine et posa son front sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Sam 5 Nov - 20:21

    Le silence s’était installé. Un moment extrêmement gênant. Un très faible bruit circule dans la pièce. On reconnait le « toc, toc » d’un robinet mal fermé. Rien d’étonnant, ces toilettes sont aussi sales que l’entrée des cachots. Lorsqu’il pleut, un peu d’eau s’infiltre dans le dortoir des garçons. Ce château est une véritable ruine. Plus rien n’y tourne rond de toute manière. Et ça s’empira de jour en jour.

    Harry se remit à parler, soudainement. Sa voix était tremblante, remplit d’hésitation. L’entendre de cette façon lui glaça le sang. Elle fut parcourue d’un frisson qui la força à rehausser sa cape sur ses épaules. L’ambiance de la pièce est hivernale. Ce qu’il lui demandait était loin d’être facile. Il s’agit là d’utiliser les mots qui conviennent. Il faut les manier avec délicatesse. Comment exprimer sa façon de penser ? Chloé est loin d’être franche. Jusque-là, elle se tassait derrière un petit mur de brique laissant l’opportunité à n’importe quel interlocuteur de se lancer le premier dans une discussion. Si jamais un sujet lui semblait peu adapté, elle l’évitait, comme à l’instant. Sauf qu’ici, pour la première fois, elle se voit contrainte d’y répondre. Elle ne s’attendait pas à ce que pareille remarque suscite une réponse.

    Harry « s’enferma » sur lui-même. Chloé se sentit de plus en plus mal à l’aise. C’est à son tour, à elle de jouer. Voilà ce qui coûte de toucher à des sujets trop pointus :

    « Harry… »

    Elle quitta la paroi de bois sur laquelle elle s’adossait pour rejoindre le gryffondor. Elle s’assit à ses côtés et posa sa main sur son dos. Elle effectua une légère caresse espérant qu’il se rassurait de ne pas être seul :

    « Surtout, comprends que ce sujet n’est pas facile à aborder. Si je m’y prends comme un manche à balais, ne t’étonne pas. »

    Elle tenta un petit sourire avant de reprendre :

    « Les autres souffrent pour te protéger. Mais pourquoi te protège-t-il ? Pourquoi ? Parce que d’autres te veulent du mal. Ils ne le font pas à-CAUSE-de toi mais POUR toi. C’est une énorme différence. »

    A-t-elle été claire ? Autant continuer :

    « Te suivre est un choix. Pas une obligation. S’ils tenaient vraiment à te rendre responsable, ils t’abandonneraient. »

    Chloé posa sa tête sur l’épaule du sorcier.

    « Moi, je suis là. Je ne souffre pas à cause de toi. Ce n’est pas ta faute et ça ne le sera jamais. J’ai fait un choix et je l’assume. Je suis la seule et unique responsable de tout ce qu’il peut m’arriver. J’ai choisi de rendre les mangemorts complètement fou et bien tant pis pour moi. »

    Elle se redressa ne le laissant pas répondre tout de suite :

    « S’il te plaît. Cois-moi, tu n’es pas fautif. Le plus malheureux, dans cette histoire,… c’est toi. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 6 Nov - 12:38

Harry sentit Chloé s'approcher doucement de lui et s'assoir à ses côtés. Elle posa sa main sur son dos et le caressait doucement, comme pour chercher à le consoler. Soupirant, le jeune homme sentait la tristesse l'envahir. Les larmes lui montaient progressivement aux yeux mais il gardait son visage enfoui, pour ne pas être vu. Non pas qu'il était comme tous ces hommes avec leur égo plus gros encore que leur cerveau. Il savait qu'un homme pouvait tout à fait pleurer. Ce droit n'était pas que pour les filles. Seulement, il n'aimait pas beaucoup pleurer en publique.

Il écoutait en silence les propos de Chloé. Tout semblait logique en effet. Les gens avaient choisis leur camp. Mais s'ils se trompaient ? Harry revoyait les visages de tous ceux qui s'étaient déjà sacrifiés pour qu'il puisse encore vivre. Ses parents, Sirius, Cédric, Edwige, professeur Fol-Oeil ... Cette liste était déjà bien assez longue à ses yeux. Avec la guerre qui approchait, les sacrifices se feront plus nombreux, Harry ne le savait que trop bien. Il n'en pouvait plus de porter sur lui le poids de la culpabilité. Il était arrivé dans le monde des sorcier comme un héro, à onze ans. Il était celui qui avait survécu. Il était l'Elu ... C'est vrai qu'au cours de sa scolarité, on ne peut pas dire qu'il ait eu beaucoup de chance. Les attaques, nombreuses et plus violentes chaque année, lui montraient bien quel danger il pouvait représenter aux yeux des partisants de Voldemort ... Seulement, quand il prenait du recul sur tout ce qui lui était arrivé jusque là, Harry remarquait que c'est la chance qui l'aidait à s'en remettre. Il avait eu beaucoup de chance, certes, mais rien ne lui prouvait qu'il était l'Elu. Et a chacune de ses victoires, les gens n'avaient de cesse que de penser l'inverse. Il survivait à tout, c'était bel et bien l'Elu tant attendu.

Harry se prit le visage entre les mains et se frotta un long moment.

- Je ... Je suis d'accord avec ce que tu dis. Seulement ...


Il se tourna vers Chloé. Les larmes continuaient de couler lentement le long de ses joues.

- Je ne suis pas sûr que vous choisissiez comme il se doit ... Vous voulez me protéger parce que vous pensez que je lui l'Elu, et qu'il faut absolument me garder en vie pour que je finisse par le tuer. Là, les sacrifices sont compréhensibles, c'est plein de bon sens ...


Harry poussa un profond soupire.

- Mais si je n'étais pas l'Elu ? Si j'étais quelqu'un d'ordinaire qui a eu beaucoup de chance dans sa vie ? Si tous ces sacrifices ne servaient à rien et que le mage noir triomphe sur nous ?


Il laissa retomber sa tête dans ses bras croisés sur ses jambes.

- Chloé ... Je me sens coupable parce que je ne me sens pas à part ... Je ne pense pas que je sois l'Elu ... Je crois surtout que vous êtes en train de mourir un à un pour une cause perdue et que je ne mérite en aucun cas autant de sacrifices ...


Harry secoua la tête négativement.

- Je ne suis pas celui que vous croyez ... Et je mérite sûrement d'être aussi mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Ven 11 Nov - 18:00

    « L’élu ? »

    Si le sujet n’aurait pas été sérieux, elle se serait mise à rire sans retenue. Le terme « élu » a de nombreuses fois été utilisé dans la gazette du sorcier. Ce torchon en papier qui ne sait même pas juger la priorité de certains sujets. Ce vieux torchon avec laquelle maman ravive le feu. Ce mot ne ressemble à rien. D’où est-il venu ? Qui a lancé cette mode ? Aucune idée. Chloé ne s’est jamais vraiment intéressé à ces histoires. Et si cette histoire d’élu attire certaines personnes à le défendre sans prendre compte de leur vie, et bien, dommage. Chloé n’en fait rien. Que ce soit lui ou quelqu’un d’autre, peu importe. Si il aurait s’agit de Prue, la chanson aurait été la même. Elle se battrait pour quiconque, pour un ami. Elle risque gros, par exemple, en restant aussi proche de Rosa. Il n’y a aucune raison pour que ce ne soit pas pareil avec Harry. Même si les infinités ne sont pas équivalentes, il suffit de doser et d’offrir ce qu’il y a de mieux.

    « Je ne sais pas… ce que pense les autres. Moi, je n’agis pas selon ton statut d’élu. Je n’y crois pas tellement ou, du moins, je n’y tiens pas compte. Tu es un ami et cette raison me suffit amplement à te défendre. Tu ferais pareil pour moi et à n’importe quel autre de tes amis. N’est-ce pas ? »

    La serpentard connaît la réponse à cette question. Harry a toujours été le premier à se sacrifier pour Ronald, Hermione, Neville,… Lui-même se bat pour une cause perdue la plupart du temps. Et malgré tout, il continue à se battre. Il persiste et n’abandonne jamais. Il suffit d’être fidèle en amitié pour accepter n’importe quelle mission qui pourrait être néfaste à sa propre vie. Il se pose tant de question sans tellement y réfléchir. S’il continue à se torturer de la sorte, il sera mort avant même que le Lord ait pointé sa baguette.

    Les larmes d’Harry s’écoulèrent le long de sa joue. Le voir dans cet état est presque aussi déplaisant qu’avaler une soupe aux boyaux de Dragons. Elle sortir sa baguette et effectua un sortilège muet. Un mouchoir en papier blanc apparu à l’extrémité du bout de bois. Elle lui tendit :

    « Dans un sens, il ne meurt pas tellement pour toi mais… pour tous le monde. Ou bien…si… peut-être un peu. Mais ce sont leur choix. Je ne me rends pas compte du mal dont tu dois être rongé. C’est impossible de le ressentir mais je sais que tu en souffres et j’en suis navrée. Nous nous battons tous pour éviter cette guerre et malheureusement, tu es la victime de ce conflit. Dumbledore aurait plus de facilité que moi à te le faire comprendre. »

    Elle attrapa la main du sorcier et lui sourit. Le vieux barbu aurait été d’une grande utilité dans ces moments difficiles. S’il serait là, rien de tout cela ne serait arrivé. Chloé ne serait pas dans ces toilettes à se morfondre sur son sort, Harry ne serait pas entrain de verser les larmes. Tout s’est terminé cette nuit-là. Rien ne sera plus jamais le même.

    « C’est hors de question que tu penses une chose pareille ! Tu ne mérites pas ce qu’il t’arrive. Tu m’entends ? Tu ne mérites pas d’être aussi mal ! »

    Chloé laissa place à une soudaine colère. Ce sujet lui rappela la dernière conversation « sérieuse » qu’elle avait eut en la compagnie de Malefoy fils. Pendant toute la conversation, le serpentard soulignait très injustement la façon dont Harry se comportait. Selon lui, Harry est responsable de sa « misérable » vie. Il faut être blond et surtout très stupide pour dire une chose aussi minable. Il est hors de question qu’Harry se mette à penser la même chose…

    « Harry, s’il te plait. Je suis très sincère. Tu ne mérites rien de ce qu’il t’arrive. Rien, rien du tout. Fais l’effort de tenir encore quelques temps… Je vais voir si… Mes parents sont aurors. Ils auront certainement une solution. Je leur ferais comprendre par un message, je ne sais pas… ou… alors… j’attendrais Noël pour rentrée à la maison. Je… Je dois te faire sortir d’ici ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Ven 11 Nov - 19:55

Harry écoutait Chloé avec grande attention. Il semblait qu'elle soit l'une des seules à ne pas croire à cette rumeur de l'Elu. Ca faisait plaisir au jeune homme, même si beaucoup de gens pensaient le contraire. A vrai dire, il l'avait lu dans le regard de Dumbledor à plusieurs reprises et le vieillard voulait absolument le protéger, lui parlait de sa destinée, de sa mission. Alors même si son amie n'y croyait pas, Harry était bien obligé de garder cette idée en tête. C'était un poid, mais au fond de lui, il savait qu'il devait toujours avoir ce mot quelque part en lui.

La jeune fille lui tendit un mouchoir que le jeune homme prit doucement dans sa main avant de le passer sur son visage pour y effacer les larmes. Il joua nerveusement avec, le faisant tourner autour de ses doigts, écoutant toujours Chloé en silence. Jusqu'à ce qu'elle hausse le ton.

« C’est hors de question que tu penses une chose pareille ! Tu ne mérites pas ce qu’il t’arrive. Tu m’entends ? Tu ne mérites pas d’être aussi mal ! »


Il soupira. C'était facile pour elle de dire ça, elle n'avait pas des morts sur sa conscience.


« Harry, s’il te plait. Je suis très sincère. Tu ne mérites rien de ce qu’il t’arrive. Rien, rien du tout. Fais l’effort de tenir encore quelques temps… Je vais voir si… Mes parents sont aurors. Ils auront certainement une solution. Je leur ferais comprendre par un message, je ne sais pas… ou… alors… j’attendrais Noël pour rentrée à la maison. Je… Je dois te faire sortir d’ici ! »


Sortir d'ici ... Le visage d'Harry s'illumina. Mais oui ! Il en oubliait presque son plan d'évasion avec toutes ses émotions. Il fallait qu'il se reprenne, ce n'était surtout pas le moment de baisser les bras. Des gens comptaient sur sa réussite. S'il ne voulait pas voir d'autres personnes mourir pour sa cause, il allait devoir s'en montrer digne. Il ne pouvait plus faire machine arrière. Voldemort avait de l'avance sur lui. Il avait la chance de pouvoir faire ce qu'il voulait à l'extérieur, tout en gardant un oeil sur Harry. Ce n'était pas tolérable de se laisser faire comme ça ! Ron, Hermion et lui devaient sortir de Poudlard et trouver les Horcruxes ! Il leva la tête vers Chloé.

- Tu crois que tu le pourrais ? On cherche un moyen de s'enfuir avec Ron et Hermione ... On planche sur cette idée depuis des semaines mais on tourne en rond ...


Son chagrin n'était pas tout à fait parti. Harry avait réussi à le mettre tout simplement de côté pour parler de choses plus sérieuses, plus concrête. A ses yeux, sa peine n'avait pas de raison d'être. Rien n'était plus important que la guerre qui approchait à grand pas. Le jeune homme était conscient de son importance, autant pour ses proches que pour le mage noir. Tout le monde voulait leur face à face ultime. Et Harry le voulait lui aussi de plus en plus. Il voulait en finir avec tout ça une bonne fois pour toute. Mais pour ça, il devait d'abord commencer par détruire tous les Horcruxes, sinon ils n'auraient aucune chance face à Voldemort.

- Chloé, on doit absolument partir, le plus rapidement possible ... C'est très important, on a une mission à l'extérieur qui nous attend et qui est cruciale pour ce qui adviendra par la suite. On ne peut pas échouer ... Mais pour ça, on doit d'abord s'enfuir, sans que les Mangemorts ne s'en rendent compte ... Tu crois vraiment pouvoir nous aider ?


Harry ne savait pas si la jeune fille connaissait la mission en question. De son côté, il n'en parlait à personne. Mais Hermione ou Ron avaient peut-être discutés de ça avec leurs proches. Le jeune homme était du genre discrêt, ses amis sûrement moins. Ce n'était pas un secrêt, surtout pas pour leurs amis. Harry ne voulait surtout pas les paniquer davantage. C'était sans doute mieux pour eux qu'ils ne sachent pas tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 13 Nov - 17:02

    « Je crois… que oui. »

    Chloé se laissa glisser sur le sol, la pression de ses jambes devenue trop forte. Cet endroit est loin d’être sûr. Qui ne dit pas qu’il est surveillé par un elfe de maison ou par un fantôme ? Peut-être y ont-ils caché un portrait prêt à déposer n’importe quelle information compromettante dans le bureau du directeur ? C’est une idée farfelue, saugrenue et idiote. Mais pourquoi pas ? Le monde est jonché d’hypocrite de toute nature. Le mot « secret » n’existe plus. Tout se sait, ils finiront par le savoir. La discrétion ne suffira pas. Il faudra redoubler de prudence et se méfier de tout le monde. Chloé n’a pas de plan proprement dit mais une idée lui trotte dans la tête depuis quelques secondes, à peine. Harry a réussi à activer ses ménages et ce pour la bonne cause.

    « J’ai peut-être une idée. »

    Elle lui est venue simplement en rembobinant le fil de sa vie. La première année, la deuxième, la troisième, la quatrième,… la quatrième ? Sa première préoccupation n’est pas le « comment sortir sans se faire repérer ? » mais plutôt « comment sortir sans éveiller de soupçon ? ». C’est là que tout commence. Cette idée est complètement folle. Ceux qui s’y tenteront seront traités de fou mais pourquoi pas ? C’est leur dernière chance. La dernière des solutions possibles.

    « Croupton Junior a utilisé le polynectar. »

    Elle se mit à chuchoter à proximité de l’oreille du sorcier. Elle aurait pu s’exclamer de joie. Elle avait trouvé là quelque chose de risqué mais de tout à fait possible. Il faudra des complices, des acteurs, de bons comédiens mais au final, le résultat sera là. D’après les dires d’Harry, une mission d’une extrême importance les attend. Elle n’a aucune idée de quoi peut-il s'agir mais elle sait qu’il le faut, qu’il n’y a pas d’alternative. Il faut les faire évacuer du château. Le plus vite possible, sans attendre. C’est le moment ou jamais de faire preuve d’une extrême fidélité.

    « Ils te suivent à la trace. Ils savent où tu es à chaque instant. Il faut les troubler, les rouler. S’ils croient que tu es dans le château, ils ne te chercheront pas dehors. Quelqu’un doit prendre ta place…et celle de tes acolytes. »

    La serpentard sortit sa baguette et l’agita dans les airs. Un dessin se forma à chaque coup de baguette lancé dans le vide. Elle tenta de lui expliquer le plan dans les moindres détails :

    « Le mieux, c’est de profiter du repas de midi. Tout le monde sera rassemblé. Les faux Harry, Ron et Hermione prendront place dans la Grande Salle. Pendant ce temps, vous devrez esquiver les gardes mangemorts qui se situent un peu partout autour du château. »

    Elle dessina un léger trait indiquant la Grande Salle et la porte d’entrée du château.

    « Je ne sais pas exactement où se situent les gardes mais je peux le savoir en m’introduisant dans le bureau de Rogue. Il ne se doutera de rien. »

    Mais la véritable question, désormais, est « comment sortir sans se faire repérer ? ».

    « Vous ne pourrez pas transplanter dans un rayon de 7 kilomètres. Vous devrez vous rendre à Pré-au-Lard. Mais je n’ai aucune idée de la façon dont vous ferez pour vous déplacer jusque-là. Quelqu’un finira par vous croiser et appeler les mangemorts. »

    Elle baissa les yeux vers le sol, se rappelant soudainement d’une information primordiale :

    « Théo Lewis… garde l’entrée de Pré-au-Lard. Je servirais d’appât pour la diversion…et…ce n’est pas…discutable. »

    Serait-ce la fin d’une lueur d’espoir d’une vie sans accroc ? Si Chloé se charge de Théo, Dieu seul sait dans quel état elle en sortira. Elle pourrait très bien ne pas survivre. Il n’hésitera pas un seul instant à la tuer. En se rendant là-bas, dans le cadre de la diversion, elle enfreint le règlement. Il serait en droit d’exiger n’importe quoi de la serpentard, y comprit de lui ôter la vie. Mais qu’importe. Si c’est ce qu’il faut pour que ses amis réussissent à sortir, pourquoi pas. Un mal pour un bien. Elle n’en touchera pas un mot à Harry, ou du moins, pas s’il ne s’en interroge pas. Mathieu est le seul à connaître le secret concernant Lewis le terrible mangemort. Peut-être y en aura-t-il d’autres, bientôt. La guerre ne fait que commencer…

    « Whouaah. Je m’impressionne. Ça fait tellement longtemps que j’y pense… Je ne pensais pas que l’expliquer serait si simple. »

    Elle se mit à sourire. Elle devait avoir l’air plutôt bête. Son regard est un mélange de plusieurs expressions : la peur, l’angoisse, la patience, le bonheur,… tout. Elle sait que, dans cette histoire, tout le monde risque sa peau. Mais s’il le faut, c’est comme cela que tout se passera.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Mer 16 Nov - 14:45

Harry ne lâchait pas la moindre miette du plan que lui exposait Chloé. Il restait concentré sur ses chuchottement et gardait les yeux rivé sur les dessins que son amie faisait à l'aide de sa baguette. Le polynectar ... Oui, Hermion, Ron et lui en avaient discutés aussi de cette idée. Le problème : Il fallait un mois pour la préparation de la potion, et le jeune homme avait peur que le mage noir attaque bien avant ça ... Lui aussi prit la peine de murmurer.

- Oui ... On y a pensé aussi, seulement est-ce qu'il y en a quelque part de déjà préparé ? Parce que la potion met bien trop de temps de préparation. Et le temps, c'est ce qu'il nous manque chaque seconde qui passe. Non pas que je sache quand la guerre va commencer, mais je sais qu'elle ne va pas tarder et que notre mission va aussi nous prendre un temps assez ... Considérable.


Etant donné qu'Harry ne savait absolument pas où trouver les autres Horcruxes, il se doutait que le périple serait très long et difficile. Il avait des petites idées, mais rien ne lui indiquait que ces idées seraient les bonnes... Et Dumbledor ne lui a rien dit au sujet des endroits où se trouvaients les morceaux d'âmes de Voldemort. Personne ne le savait, à part Voldemort lui-même ...

- Ca semble logique, oui. C'est une bonne idée que des gens prennent notre place ... Seulement ... Qui va prendre notre place ? Et qui prendra la leur ?


Voilà qui se compliquait.

- Il nous faudra des alliés hors de l'école, ou qui n'y sont plus pour venir prendre nos places. Les Mangemorts auront un gros doute si jamais trois élèves disparaissaient comme par miracle ... Ils auront vite fait de faire le rapprochement avec nous ...


Il leur faudrait donc, en plus d'une potion fin prête, trois volontaires pour jouer les rôles de Ron, Hermione et Harry, tout en prenant en compte le risque qui allait rôder au-dessus de leur tête. Ce n'était pas simple ces temps-ci d'être notre trio ces derniers temps. Ils étaient doublement surveillés, risquaient des punition doublement plus douloureuses et avaient bien moins de chance que les autres. Fallait vraiment vouloir prendre leur place ...

Chloé évoqua le fait de faire diversion au Pré-au-Lard et qu'elle ne reviendrai pas sur sa décision, ni que personne ne lui fera changer d'avis. Le jeune homme se tourna vers son amie, fronçant les sourcils. Pourquoi une telle volonté de se retrouver face à Théo ? Elle souhaitait mourir ou quoi ? Dans ses yeux, Harry pouvait lire un grand soulagement, une sorte de bonheur -ce qui était très étrange d'ailleurs ...- mais aussi de la peur.

- Tu dis que ce n'est pas discutable, mais on va en discuter Chloé ... Tu es devenue suicidaire, c'est ça ? Tu as envie de mourir ? Il n'est pas question que tu te retrouve seule en face à face avec Théo. Tu vas enffeindre une grande règle, il aura le droit de te tuer. Et j'ai pas envie d'avoir une nouvelle mort sur la conscience. Pas comme ça en tout cas ! On va trouver un moyen, ne t'inquiète pas ... Ron, Hermione et moi n'en sommes pas à notre tout premier plan. On va en discuter tous les quatres, tu verras qu'on va trouver quoi faire ...


Harry ne la quittait pas des yeux. Il espérait peut-être lire dans ses pensées, chercher à lire dans ses yeux pour comprendre pourquoi elle voulait autant rencontrer Théo ...

- Avant toute chose, il y a bien d'autres points à régler ... Parce que s'il n'y a pas de polynectar prêt quelque part dans le château ... On devra trouver un autre plan ... Un mois de préparation, c'est beaucoup trop long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Dim 4 Déc - 11:29

    « Peut-être dans le bureau du professeur Slughorn. »

    Et si ce n’est pas dans son bureau, il y a très peu de chance que la potion réside quelque part d’autre. Chloé est loin d’être très proche du maître des potions. Il se voue d’une fidélité absolue vers les petites célébrités du collège. Étant plutôt faiblarde en potion, la serpentard n’a aucune chance d’appartenir, un jour, à son club. Inutile de compter sur elle. Elle ne leur sera d’aucune utilité.

    « Il faut tenter. Je ne sais pas… Soit Rogue… Soit Slughorn… »

    Chloé soupira longuement. D’un côté comme de l’autre, le sacrifice à payer sera lourd si jamais la discrétion leur échappe. La prudence n’est qu’un jeu d’enfant. C’est tout le mécanisme qu’il y a au tour qui pose problème.

    « Je vais voir ce que je peux faire. »

    Prête et totalement dévoué, son devoir de métamorphose pourra attendre. Dès demain, elle planifiera un plan, un quelconque moyen pour fouiller de fond en comble le bureau du professeur. Si Drago y est arrivé, pourquoi pas elle ? Elle a plus de QI que cet écervelé, tout devrait fonctionner sur des roulettes !

    « Et bien, j’ai déjà quelques idées. Les parents rappellent des élèves sans arrêt pour qu’ils retournent chez eux. Le professeur McGonagall n’aura aucun mal à en faire disparaître trois. Personne n’ira vérifier. Tout devient tellement banal… »

    Voilà bien des éventualités auxquelles elle n’avait pas pensé. Son plan lui semblait tellement inouï qu’elle en avait oublié la majeure partie non négligeable : les contingences.

    « … ou bien, oui, trouver des alliés à l’extérieur. Mais là où ça se complique, c’est qu’il faut les contacter. Toutes les lettres sont interceptées. C’est quasi impossible... »

    Elle se gratta le haut de la tête en guise de réflexion. Ses propres lettres n’arrivent jamais à destination. Celles d’Harry y arriveront encore moins. Qui, à l’extérieur, serait prêt à endosser la pénible vie étudiante d’Harry ? C’est une excellente question…

    « Ce n’est pas tellement ça… »

    Personne n’aurait pu le deviner, c’est tellement improbable. Ce plan trouvé sur l’impulsion n’a pas vraiment était réfléchi comme il se doit. Il est vrai qu’en s’y penchant dessus davantage, se jeter si vite dans les mains de Théo est une piètre idée. Mais il faut une alternative. Quelque chose qui occupera le mangemort d’une façon ou d’une autre. Le risque de se faire prendre sera extrêmement élevé mais c’est le prix à payer.

    « Nous en discuterons. Réfléchir n’est pas mon fort. Hermione s’en chargera beaucoup mieux que nous deux réunis. »

    Elle sourit, faiblement. Néanmoins rassurée d’émettre une motivation si grande mais… inquiète que tout soit si incertain. Comme il vient de le mesurer, si jamais le polynectar n’est pas préparé… un mois est un délai beaucoup trop long à attendre. Il le faut. Il se doit. Cette potion doit être en possession du professeur. S’il possède du félix felicis pourquoi pas un breuvage de métamorphose ?

    « Et bien, on devra faire sans, je suppose. Vous devrez fuir le plus vite possible en espérant qu’aucun d’eux ne vous suivent de trop près… ça sera la course à la montre. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Ven 9 Déc - 12:07

Le professeur Slughorn ... Ou le professeur Rogue. La Peste, ou le Choléra ... Harry se gratta le front, cherchant au fond de son esprit fatigué, une idée pour entrer dans le bureau de l'un, ou de l'autre. Il avait de meilleur chance avec le professeur Slughorn.

- Slughorn a ses chouchoux. A eux, il ne refuse rien. Ma notoriété a déjà pas mal payé avec lui, je suis sûr que je pourrai continuer sur cette voie ... Il suffira pour cela de trouver un plan qui tienne la route, mais ça ne risque pas d'être trop compliqué ...


Depuis l'arrivée du professeur, il avait jeté son dévolu sur Harry. Le jeune homme n'avait rien eu à faire de particulier. Juste d'être lui-même. Sa cicatrice faisait le reste. C'est d'ailleurs grâce à lui qu'il connaît l'existence des Horcruxes. Un lourd secrêt que notre héro gardait pour lui. C'est vrai que depuis ce moment, le professeur l'évite un peu. Mais Harry trouvera une solution !

- Encore faut-il des volontaires assez fous pour prendre nos places. Et de faire passer le message sans tomber sur des lâches qui iront tout répéter aux Mangemorts ... Et de réussir à faire passer le message ... Ca ne va pas être des plus simples, j'en ai peur ...


Ces dernier temps, il était dur de trouver sur qui compter. La peur entraînait beaucoup d'élève dans l'autre camp. On ne pouvait pas leur en vouloir. L'idée d'être torturé des heures entières restait dans la tête de chacun d'entres eux. C'était compréhensible. Même si cela devenait difficile de se confier et de savoir qui était sincère.

Le jeune homme fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas chez Chloé quand cela concernait Théo et Harry ne comprenait pas quoi ... Il la regarda un moment en silence. Si elle avait envie de se confier, elle savait qu'elle le pouvait avec lui. Si elle n'en ressentait pas le besoin, il ne devait pas être trop lourd. Après tout, il y a des choses que lui non plus n'a pas eu envie de dire dans l'immédiat ...

- D'accord, on en reparlera alors. C'est vrai qu'Hermione trouve toujours des solutions quand on n'a l'impression que tout est fini ... Elle aura bien une idée à nous sortir de son chapeau magique !


Il esquissa un sourire amusé. La situation était catastrophique, mais sourire, ça faisait du bien parfois. Le rire, c'était bien la seule chose qui leur restait.

- Fuir sans se retourner, c'est vraiment la dernière chose à faire. Nous sommes bien trop surveillés. Un pas en-dehors du terrai de Poudlard et ils nous attendront. Va falloir se montrer plus malins ... Mais aussi rapides et efficaces ... Ca promet de belles prises de têtes quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Mer 28 Déc - 14:31

    « Comme quoi, être célèbre à, parfois, un bon côté. »

    …ou pas. Chloé n’a jamais envié cette part imposée dans la vie d’Harry. Frustrée de connaître la moindre impression donnée aux autres, elle supporterait mal l’idée d’être un sujet de discussion constant, fréquent. Être critiqué, sans cesse rabaissé, mutilé, désagrégé, bref. Ce sentiment est bon à étouffer et à tuer à petit feu. Dès le départ, Harry s’était montré méfiant envers Chloé. Comment offrir sa confiance à quiconque lorsque l’on est quelqu’un comme lui ? Il faut une force mentale considérable qu’elle ne possèdera jamais. Chacun sa place après tout. Les faibles sont condamnés à le rester et les plus forts, invités à survivre. Nul doute sur la place qu’occupe Harry : le camp des forts, des résistants. Un garçon sur qui chacun devrait prendre exemple. Mais « devrait » est loin de convenir à ces milliards d’hommes et de créatures. Tout ira bien mieux sans cet homme à la peau de serpent. Chloé ne serait pas assise à moisir dans ces toilettes et Harry serait certainement aux anges à discuter aux éclats et à la bonne entente dans le dortoir des lions. Elle donnerait cher pour avoir la possibilité d’observer ce monde parallèle au leur. Une Terre en paix et une vie moins agitée. Inutile de voguer si loin dans les pensées, la véritable vie n’est pas ainsi. Elle est toujours là, dans cette pièce à l’abandon aux côtés d'Harry. Rien ne s’est amélioré pendant les secondes durant lesquelles elle s’est envolée. Un si doux rêve :

    « Un instant, j’ai imaginé les choses autrement… ça fait tellement de bien et puis, tellement de mal de retourner dans la vraie galère de la vie. Je me sens tellement mal. J’espère d’un claquement de doigts tout arrêter mais je ne suis qu’un vulgaire pion sans point ni stratégie idéale. Je ne sais même pas si j’arriverais à me rendre utile lorsque tu auras besoin de moi. »

    Fatalité. Cet instant où elle s’est imaginée être une guerrière à toute épreuve n’existe plus. Elle n’a aucune force et est plutôt nulle en combat. Sur le terrain, elle ne tiendra pas dix minutes sans se faire toucher d’une manière ou d’une autre. Il faudra bien plus d’un entraînement avec Mathieu Delavigne pou vaincre cette plaie. Mais, a-t-elle encore vraiment le choix ? Une main d’œuvre de plus ne fera pas de tord. C’est peut-être le moment de prendre des cours de rattrapage avec le professeur Flitwick. Si sa rapidité devient un atout, elle pourra peut-être se joindre à toutes les batailles qui seront nécessaire pour rayer l’empire Voldemort’ien à tout jamais.

    « Il doit bien exister quelques rares personnes en qui ta confiance ne sera pas mise en danger. Je pense par exemple à… Neville ? Ou peut-être même… Ginny. »

    Chloé ne sait pas dans quel débat elle se lance mais peut-être le prénom de « Ginny » n’était pas convenu d’y penser une seule seconde. Elle accepterait, et ce presque sans aucun doute. Pour Harry, elle sera probablement prête le tout pour le tout. Même s’il est dangereux de mêler ses êtres les plus proches, tout volontaire sera le bienvenu.

    « Ne m’en parle pas, j’en attraperais une migraine ! Il y a trop de choses à penser à la fois, trop d’obstacles. C’est oppressant. Le jour venu, je crois que si je survis… je me fais interner à Ste Mangouste. »

    La serpentard s’éventa le visage, manquant cruellement d’air. C’est significatif, chez la brune, d’un malaise profond. C’est un peu une passerelle pour passer à autre chose. Devoir penser à tellement de choses à la fois… Elle s’est incrustée dans la peau d’Harry pendant toute la durée de la conversation. Elle se sent désormais mal et prise au dépourvu :

    « Bon, on ferait mieux de quitter cet endroit. Je ne tiendrais pas une demi-heure de plus dans ce trou à fantôme ! »

    Elle se releva, frotta rapidement sa cape pour y faire tomber la poussière et tendit la main vers Harry. Le plus sage, maintenant, est sans doute d’en parler avec des cerveaux plus actifs que celui de Chloé :

    « Nous devrions rejoindre Ron et Hermione pour en discuter. Ils auront peut-être une meilleure idée et une alternative au polynectar… »

    Du moins, c’est ce qu’elle espère.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harry Potter
Attrapeur | Gryffondor
Attrapeur | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter| Sam 21 Jan - 15:10

Harry haussa les épaules. Il n'avait pas l'impression que sa célébrité ait eu une effet bénéfique depuis qu'il était dans le monde de la magie, pas qu'il ne s'en souvienne en tout cas ! C'était plutôt un truc qui lui apportait beaucoup d'ennuis. Mais dans cette situation, c'est sûr qu'enfin sa notoriété allait lui servir. Du moins, il l'espérait ...

Chloé sembla ailleurs pendant quelques minutes, les yeux rivés au plafond, bien que le jeune homme ne savait pas si c'était vraiment le plafond qu'elle regardait. Il s'apparoche de son visage, sa joue presque collée à la sienne et leva lui aussi les yeux. Il y avait peut-être quelque chose là-haut ? Un espion ? Un sort qui permettait d'entendre tout ce qu'ils disaient ? Quelque chose d'anormale sur ce plafond pour le fixer comme ça ? Il avait beau y mettre toute la concentration du monde, il ne voyait aucun défaut. Enfin si, il était tout fissuré, légèrement moisi par endroit même. Harry grimaça. Il n'avait jamais fait attention à l'état de ce plafond avant ce soir. Sans doute Mimi, à force de plonger dans toutes les cuvettes et à envoyer de l'eau partout ... Mais Chloé sembla reprendre ses esprit et le jeune homme reprit sa place. Il comprit assez vite qu'elle était bien loin des toilettes pendant ces quelques minutes.

- Mais c'est pour tout ce que tu imagine qu'on va se battre Chloé. Il nous faut un moteur, sans ça on n'avancerai pas du tout. On a besoin de croire que l'avenir sera meilleur que ... Ca.


Il désigna le plafond douteux.

- Un jour tout redeviendra beau et clair. Sinon je vois pas pourquoi on se donnerai autant de mal si c'est pour sauver un monde qui ne mérite pas de l'être.


Il posa sa main sur son épaule et esquissa un faible sourire.

- On est tous des pions tu sais. Et tu en doute peut-être encore aujourd'hui mais moi je suis certain que tu seras présente, à nos côtés, quand on aura besoin de toi.

Mais Chloé parla de la chose qui fâche. Du moins, qui titille. Ginny. S'il a rompu avec elle c'est justement pour qu'elle ne court aucun danger. Il ne va quand même pas lui demander de prendre sa place maintenant. Et Neville ... Non ils étaient des alliés importants ici.

Il secoua la tête négativement.

- Non. Neville fait partie de l'Ordre. Si quelque chose tourne mal, il saura quoi faire et comment guider les autres. Il doit rester lui-même. S'il prend la place de l'un d'entre nous, il ne pourra plus être aussi discrêt qu'il ne l'est maintenant. Et Ginny ... Elle serait sûrement volontaire mais moi je ne suis pas d'accord. Ron ne le serait pas non plus. Quand on sera parti, qui sait combien de temps, il va sûrement s'en faire pour sa famille. Alors si en plus il doit imaginer sa soeur en danger parce qu'elle aura prit notre place ... Non, on trouvera les personnes qu'il faut.


Harry vit la jeune fille agiter ses mains pour se donner de l'air. C'est vrai que ce soir ils avaient un peu trop réfléchis et que trop de détails manquaient encore à son plan. Ce n'était pas simple d'être dans la peau d'Hermione, et ça il s'en doutait depuis longtemps. Il s'est toujours demandé comment elle tenait d'ailleurs ... Et on oublie souvent que sans elle, ça fait bien longtemps qu'il serait mort ! Ron aussi. C'est elle le cerveau de toutes les opérations, même les plus catastrophes et même si elles ne marchaient pas aussi bien qu'ils les avaient imaginés...

- Alors on va éviter de t'interner tout de suite !


Le jeune homme se leva et aida Chloé à se lever à son tour. Un bruit de métal attira son attention ... La boîte ! Avec tout ça, il avait presque oublié pourquoi il était dans ces toilettes au tout départ. Il la ramassa et la montra à son amie.

- Bon et on va aussi en profiter pour demander à Hermion de sortir ... Toutes tes affaires de là-dedans ! Faudrait que t'es un endroit où dormir ce soir quand même.


Il lui esquissa un sourire, se voulant rassurant. Il était presque sûr qu'Hermione aurait la solution pour ouvrir cette boîte. Elle avait tellement de livres ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La boîte métallique |PV Harry Potter|

Revenir en haut Aller en bas

La boîte métallique |PV Harry Potter|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: 4° Etage :: Toilettes de Mimi Geignarde-