Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Dim 4 Sep - 13:37






      « La vie peut être injuste. L'injustice même incarnée. Elle peut dévalorisé ses propres droits, nous enfoncer plus profond que terre, faire ressortir des personnalités que nous n'aurons jamais pensé greffées au fin fond de notre corps, de notre caractère. Tout est tracé. Certains s'entêtent à le croire, d'autres se vouent à la carte de la chance. Il n'y a pas à réfléchir. Inné ou non, le choix nous est propre. Il nous est unique. Sans concession. Nous pensons. Nous voyons. Nous goûtons. Nous respirons. Nous vivons. Il se suffit pas de se plaindre. Il ne faut plus chercher l'erreur. Il faut la comprendre. Nous n'avons pas choisi de venir sur terre. Nous avons été imposé devant ce choix, devant cette justice qui nous a fait venir au monde. Nous assumons. En permanence. A la longue. Toute la journée. Nous sommes fait de chair, d'os et de sang. Nous ne sommes que des atomes d'airs. Nous évoluons. Nous nous construisons. Nous sommes homme. Nous somme rois. Je suis Théodore Ethan Amvrossi. Mangemort. Et j'admire Kate Trycia Black. Elle n'est pas unique. »


    Peu à peu, les lettres de feux qu'écrivait le mangemort de sa baguette disparaissait dans l'air sombre des couloirs. Voilà désormais plusieurs heures que le jeune homme attendait au deuxième étage. Elle ne viendrait peut être pas. Mais il se devait d'attendre. Jusqu'à minuit. Pas une minute de plus. Il ne devait être pas plus de vingt trois heures. Le soleil était tombé et la pleine lune éclairait l'arsenal de voutes des fenêtres, illuminant à petite dose les couloirs jusqu'alors interdit à la population. Interdit. Pourquoi ? Inutile de le demander. Ça avait toujours été comme ça. Et personne ne savait ce qui se passerait si des élèves se retrouveraient perdus dans ce labyrinthe de couloir. Théodore avait entendu parler que la première année de Potter à Poudlard l'avait conduit à ce couloir, où au bout, le chien à trois têtes dormait. Info ? Intox ? Tout était beaucoup trop calme, et la porte était fermée, définitivement. Certes, un sortilège comme Alomora aurait suffit à ouvrir le cadenas qui fermait la grande porte en bois, mais Théodore se refusait d'y mettre les pieds. Il se foutait éperdument de la magie de ce couloir. Justement, ce qui le tracassait peut être était le fait que ses couloirs soient interdits, mais que rien ne puisse piéger les élèves. Peut être ces couloirs cachaient des pièges qu'il n'avait pas encore trouvé, et il se retrouverait coincé d'ici peu de temps, temporairement ou à jamais.

      « Séléna. Mon ange. J'ai compris bien assez de choses. Je comprend que l'amour n'est plus une chose facile. Tu as changé littéralement, mais l'ancienne est toujours dans mon cœur, et il ne cessera de battre pour toi. J'ai peut être manqué quelque chose dans notre vie que tu n'as pas compris, j'ai peut être raté l'homme bon que j'ai toujours voulu être. Mais ça n'explique pas tes actes. Je ne serais plus rien sans toi. Je sais que tu es encore en moi. Que cherches-tu ? A me tuer ? A me protéger ? Je n'aurais pas de réponses, comme d'habitude. Je n'en cherche même pas. Je ne cherche plus rien. Je ne veux que vivre en paix. Ou mourir. Je ne veux plus de cette vie de mangemort, de cette misérable soumission sur les épaules. Séléna. Tu peux partir en paix. »


    Les yeux verts de Théodore arpentaient les deux côtés du couloir. Toujours aucun bruit. Aucune personne. Kate ne viendrait peut être pas. Il n'aurait peut être jamais du fuir comme un lâche. Ce n'était pourtant pas contre elle. Il voulait simplement la protéger de ce mangemort. Certes, il se protégeait lui aussi surement, mais il s'interdisait de mettre de côté la protection et la sécurité de Trycia. Il veillait sur elle en permanence, même si elle ne le voyait pas.

      « Chaque personne que l'on s'autorise à aimer, et quelqu'un qu'on prend le risque de perdre. »


    La main de Théodore était tombée sur le sol. Il n'espérait plus vraiment. Il parlait seul.

      Théodore - « On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Lun 5 Sep - 19:22

Un sortilège, deux sortilèges. Kate se baladait entre les arbres en riant légèrement, cette fois ci c’était sur la folie s’était emparée d’elle mais non, ce n’était qu’un mangemort qui lui courait après pour être avoir enfreint le règlement qui stipulé qu’aucun élève ne devait sortir de son dortoir après la tombée de la nuit. Par contre ce mangemort ne devait pas être très futé, c’était surement un des Carrow pas plus pas moins et ils étaient loin d’impressionné Kate qui filait a toute vitesse pour lui échapper, en plus elle devait rejoindre Théodore dans les couloirs interdits de Poudlard et cela commencer a lui taper sur le système parce que il était déjà tard.

Une racine qui dépassait un peu trop et bien sur c’était pour la brune qui s’étala royalement par terre. C’était digne d’une vidéo d’humour, on aurait presque dis d’ailleurs que c’était fais exprès. Se retournant rapidement, Trycia envoya un sortilège de stupefixion sur celui-ci qui tomba a terre sans attendre, ni une ni deux la verte et argent se releva en grognant et partit en courant en direction du château. A l’horloge il affichait déjà 11 et 30 minutes, elle soupira longuement, ce n’était plus du retard qu’elle avait mais la belle espérait juste qu’il soit encore la.

Se faufilant lentement dans le passage secret, grimaçant par instant, sa chute n’avait pas été sans aucunes séquelles apparemment, son visage avait quelques petites écorchures et elle aurait aimé passer a son dortoir pour enlever tout ça mais la vipère n’avait pas le temps, si il avait attendu autant de temps, Kate allait bénir Salazar par tout les dieux. Marchant plus calmement pour reprendre son souffle le temps d’arriver au lieu dit qui était les couloirs interdits, enlevant la terre qui s’était quelques peu étalés sur ses habits de sorcière, pour une fois la belle ne l’avait pas délaisser pour quelques habits moldus et c’était quelque chose de très rare.

Arrivée au loin, elle vit le jeune homme et laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres sans qu’elle ne le contrôle, la vipère, la Black s’estompait ou plutôt commençait à s’estomper quand elle était à son contact et même si au fond d’elle, c’était l’orage. Pour une fois la belle essayait de faire taire ses pensées les plus sombres pour se concentrer. Lentement elle s’avançait vers lui en essayant de paraitre le mieux possible.

-Bonsoir, excuse-moi pour le retard, j’ai eu un petit contretemps malheureusement.

La belle vint déposer un simple baiser sur ses lèvres puis vint s’appuyer contre le mur ou elle prit appuie, un sourire timide apparut une fraction de seconde pour s’évanouir ensuite. Elle n’aimait pas se montrer trop, en faite c’était surement qu’elle n’en n’avait pas l’habitude mais bon, rien n’était trop clair entre Théodore et Kate et la vipère ne s’avancerait jamais quelque part elle était bien trop roublarde pour cela. Sans attendre sa main se dirigea dans sa cape et elle prit une cigarette, du a sa chute elle était quelque peu en mauvaise état mais qu’importe, sa baguette et puis elle l’alluma en fermant les yeux le temps de tirer sur celle-ci, un nuage de fumée s’échappant des lèvres pulpeuses de la belle. Son regard se posa dans celui de Théodore, du réconfort oui c’était ce qu’elle ressentait en cet instant, heureuse ? Peut être un peu oui et pendant quelques instants ça lui faisais oublier ses tourments et toutes ses questions qui lui tournoyaient sans cesse dans l’esprit depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Lun 5 Sep - 23:14






    Un petit contretemps. Voilà ce que la Belle prétendait. Un contretemps, certes. Un petit contretemps. Un petit. Moins évident à avaler, il fallait le dire. Voilà des heures que le mangemort attendait sur le sol, et voilà que l'écolière arrivait avec « un petit contretemps ». Il ne fallait pas jouer sur les mots dans tous les cas, cela arrivait à tout le monde, et Théodore n'en voudrait pas une seconde à Kate. Il aurait simplement aimé avoir une explication sur les cicatrices sur son visage qu'il avait vu lorsque la Belle l'avait embrassé d'un doux et rapide baiser sur les lèvres. Cependant, Théodore ne faisait rien. Il ne bougeait absolument pas. Il restait stoïque, admirant le mur de pierre qui se dressait devant eux. Il était beau. Gris. Sale. Poussiéreux. Terni. Sombre. Rien de bien particulier. Et pourtant, ce mur avait quelque chose. Quelque chose de différent. Peut être qu'à force de l'admirer, Théodore commençait à avoir de l'empathie pour ce mur qui ne bougerait surement jamais.

    Les yeux du mangemort fixait la même pierre depuis tellement longtemps. Il aurait pu décrire sa carrure, son physique, les yeux fermés, sans ne même pas se tromper. Il connaissait son emplacement de par cœur. Troisième rangée, douzième pierres après la statut. D'ailleurs, parlons de la statue. Une sorte de gargouille mélangée à un bel hippogriffe. Le tout était assez royal. Et tout laissait à prévoir que cette statue n'était pas morte, qu'elle était vivante, qu'elle les observait, en silence.

    Un silence royal s'était installé dans les couloirs interdits. Théodore entendait même la cigarette de la Belle se consumait à chaque fois qu'elle portait le bâtonnet de nicotine à sa bouche pour en extraire du goudron dans ses poumons. Personne ne parlait. Mais la présence de Kate changeait l'esprit mortuaire. Son odeur qui lui parvenait lentement aux narines lui procurait un plaisir satisfaisant. Il n'était pas dans un paradis, et même loin de là, mais il se sentait calme.

    La jeune fille n'avait surement pas entendu ses paroles quelques minutes auparavant, et c'était bien. Théodore avait en quelque sorte quitté la planète Poudlard, et était loin, très loin du monde de Kate. Il ne pensait pas. Il regardait la pierre, sans vraiment la voir. Tout était flou. Il aurait pu s'endormir en quelques secondes, tellement le moment était royal. Reposant. Rien à redire.

    La cigarette de la Belle était finie. Et aucun mot n'avait encore été échangé. Il aurait peut être fallu songer à rompre ce silence. Quelques secondes. Pas longtemps. Le temps de quelques paroles rapides.

    Théodore ne se laissa pas prier, et sans quitter de vue cette pierre qui le fascinait tant, ses lèvres s'agitèrent.

      Théodore - « Ma baguette est en bois de charme. 28 centimètres. Elle possède deux caractéristiques. Un cheveu de Vélane et un coeur nervuré de dragon. Ollivanders la prétendait unique. Elles sont toutes uniques après tout. »


    Comme une parole de sage, les lèvres de Théodore se refermaient et il continait à admirer la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Jeu 8 Sep - 22:23

Le regard de la belle se baladait sur Théodore qui était en face d’elle, il semblait complètement ailleurs, bien loin de la présence de Kate, bien loin du fait qu’elle venait de l’embrasser et qu’elle était arrivé en retard, il semblait a peine l’avoir remarqué et cela fit froncer les sourcils a la belle. Susceptible ? Bien sur que Kate l’était, en quelques mots et quelques secondes la brune pouvait se vexer très facilement et malheureusement elle était aussi très rancunière, son regard sombre cherché celui du jeune homme et pas une seule fois il croisa celui de la belle qui finit par abandonner et se concentra sur la cigarette qu’elle était entrain de fumer, regardant le petit morceau rougeoyant se consumer lentement au rythme de ses lèvres qui tirait sur celle-ci.

Le jeune homme finit par articuler quelques mots, il osait lui parler de la composition de sa baguette ? Kate leva les yeux au ciel en poussant un long soupire, écrasant négligemment sa cigarette par terre sans même jeter un regard a ce qu’elle faisait. En cet instant l’attention n’était pas sur elle et cela l’agacer énormément. La vipère aimait beaucoup attirer l’attention sur elle, sa vie, son plus grand rôle et elle en avait besoin pour vivre, savoir qu’on pouvait l’as regardé et surtout quand elle voyait qu’elle intéressait.

Si c’est pour parler baguette, moi je vais me coucher. Transplane à Prés aux Lards.


La belle vint se loger au creux de ses bras sans attendre et le mangemort transplana pour quelques secondes après qu’ils arrivent à l’ endroit que Kate lui avait demandé. Elle esquissa un sourire en le regardant et regarda autour d’elle, il faisait nuit noire et le temps était calme. Comme si sous peu il allait annoncer une tempête, il n’y avait personne, l’endroit était désert comme a l’ordinaire et Kate inspira longuement, il faisait nuit et elle pouvait sortir, Théodore a ses cotés, quoi de mieux ?

L’héritière Black commença à avancer calmement, mettant son capuchon sur sa tête comme elle en avait l’habitude en plus avec son uniforme de Serpentard la brune était beaucoup plus reconnaissable si quelqu’un venait à les croiser, on ne pouvait distinguer que quand l’éclat de la lune s’y permettait, son regard orageux et sa peau immaculé, ses lèvres parfaitement dessiné et pulpeuses.

Sa main resté contre son corps et n’était pas venu se loger dans celle de Théodore, il semblait complètement ailleurs et Kate avait limite l’impression de le déranger alors elle se contentait de se concentrer ailleurs et l’extérieur l’aidé grandement. Leurs pas étaient calmes comme si en ce soir ils étaient deux inconnus qui avaient joins leurs solitudes. Kate releva la tête en entendant un bruissement, regardant autour d’elle en fronçant les sourcils.

Quelqu’un avait t’il pu les suivre ? Le stress commença à monter très rapidement, était-ce une fois de plus les pas qu’elle imaginait a chaque fois qu’elle était dehors où étaient-ils bien réel ? Un coup d’œil en direction de Théodore mais elle ne pu rien analyser de plus et en même temps la brune ne chercha pas énormément et sortit sa baguette de sa cape qu’elle pointa un peu dans la vide, sans savoir précisément ou la pointer. Reculant quelques instants avant se faire envoyer brutalement contre un mur sans savoir d’où cela venait, elle lâcha sa baguette, grimaçant fortement lorsque son corps frêle entra violement en contact avec la pierre, tombant à terre comme une poupée de chiffon.

Ses yeux se rouvrirent lentement, trois personnes vêtues de noir et masqué s’approchaient de Théodore et Kate, des mangemorts ? Kate en était presque sure mais en cet instant la vipère se demandait simplement si elle rêvait ou si c’était la réalité. Que faisaient-ils-la ? La jeune Black se releva lentement sans comprendre clairement ce qu’il lui arrivait, son regard cherché celui de Théodore pour essayait d’assimiler pourquoi faisaient t’ils ça ? Le brun était dans le même clan qu’eux, peut être qu’ils ne l’avaient simplement pas reconnu. La jeune fille se remis debout, se tenant quelque peu au mur pour être sure de ne pas retomber. Quoi qu’il en soit, la belle sentait que la nuit allait être très longue et surement pleine de surprise. Surement pas des bonnes d’ailleurs. Le vent venait de tourner et il était mauvais, très mauvais ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Jeu 8 Sep - 23:02






    Le regard dans le vide, les pensées s'entrechoquaient dans la boîte crânien du mangemort. Et pourtant, la Belle était devant lui. Mais ce soir, il était ailleurs. Loin. Beaucoup trop loin pour entretenir une relation. Un discours. Un baiser.

    Les seuls mots qu'il entendit ne furent que « Près-Au-Lard ». que voulait-t-elle ? Ce ne fut que lorsque Kate se plaqua au corps frêle de Théodore qu'il comprit qu'elle voulait qu'il transplane. Il commençait lentement à reprendre ses esprits.

    Près-Au-Lard était calme. Une brise froide s'était blottie sur les maisons, empêchant tout être de voir à quelques mètres au loin. Et voilà qu'elle s'éloigna, se décollant du corps de Théodore. Elle s'immobilisa, sortit sa baguette, et la pointa de partout et nul part à la fois. Que faisait-elle ? Avait-elle entendu quelques choses ? Théodore en fut certain quand la jeune fille fut propulsé par un lumière blanche. Elle avait l'ouïe fine.

    Théodore chercha sa baguette dans sa robe, bredouillant quelques injures. Une fois la main scellée à la branche de bois, Théodore releva la tête et aperçut trois hommes capuchonnés. Des mangemorts. C'était certain. Mangemorts encore inconnus pour lui, mais bel et bien des mangemorts, baguettes pointées sur le corps de Théodore.

      Mangemort - « Occupes-toi de la gamine. »


    Une voix grave, stressante, composée de beaucoup de colères et d'autorités. De malédictions. Et voilà que le mangemort concerné s'éloigna, prenant rapidement la direction de Kate que Théodore ne voyait même plus sous l'amas de brume. Les deux autres s'approchèrent de Théodore qui, baguette baissée, tenta une approche.

      Théodore - « Hé ! Je suis mangemort, je sais ce que je fais. Que voulez... »


    Sans même pouvoir finir sa phrase, Théodore fut propulsé en arrière, tentant de se retenir sur le sol. Ses ongles se plantaient dans la terre, ralentissant lentement sa lancée. Il s'immobilisa enfin. Les deux mangemorts continuaient à avancer sur lui. Théodore pointa sa baguette et quelques secondes plus tard, pris d'un sortilège de désarmement, sa baguette s'envola quelques mètres plus loin.
    Les mangemorts s'arrêtèrent à son niveau.

      Mangemort - « Hors de Poudlard, elle va payer. »

      Théodore - « Je suis là. Elle n'ira pas loin. »

      Mangemort - « Raison de plus. Tu trahis les ordres du Maître. Je n'aimerais pas être à ta place. »


    Théodore se releva. Un des mangemorts plaqua sa baguette sur l'estomac de Théodore qui s'immobilisa immédiatement. Sans baguette, il ne pourrait pas se défendre. Il devait laisser passer le temps. Mais sans nouvelles de Kate, il allait être fou. Que devenait-elle ?

    Théodore, prit d'une pulsion, leva violemment la main, et la baguette du mangemort s'envola à quelques mètres. Puis, il poussa son adversaire et se mit à courir vers Kate, laissant voleter sa robe de sorcier. Mais, effort qui ne servait à rien, le sortilège du deuxième mangemort lui perfora le dos, le laissant s'écraser comme une masse sur le chemin poussiéreux. Théodore sentit les gravillons pénétrer sa peau. Il ne l'avait pas loupé. Et voilà qu'il ne pouvait plus bouger. Pétrifié. Seuls ses yeux arpentaient leurs orbites. Puis, le sortilège de lévitation d'un des mangemorts toucha une nouvelle fois Théodore qui sentit son corps s'élever à quelques centimètres, le redressant. Il ne pouvait ni parler, ni bouger. Seuls ses yeux arpentaient les alentours. Que Kate fasse un signe. Qu'elle pulvérise le mangemort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Mer 14 Sep - 15:05

Un cri déchirant s’éleva des quelques paroles que les mangemorts pouvaient prononcer. Il avait plaqué la jeune écolière contre le mur et lui avait un sortilège impardonnable, le sortilège de la torture. Tout son corps lui brulait et c’était une douleur complètement indescriptible qui parcourait le corps frêle de la belle qui tomba a terre, ses paupières complètement fermés, les poings serrés et seul un cri avait percés le calme sinistre qui régner a Prés aux Lards. Son petit corps était recroquevillé à même le sol, comme une vulgaire vermine. Les rires des mangemorts se faisaient a présent entendre et la vipère savait très bien pourquoi ils s’acharnaient ainsi, l’écolière était en dehors de Poudlard et quelques heures plus tôt, elle avait envoyé un sortilège sur un mangemort, surement l’un d’entre eux et a présent ils la punissaient, assez violemment.

Ou était Théodore ? Les yeux sombres de la belle se rouvrirent seulement pour essayer de le discerner parmi tous ses hommes ? Il était des leurs, pourquoi ne faisais t’il pas quelque chose ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête en cet instant et elle ne savait plus quoi penser. Etait t’il de ceux qui lui faisait du mal sans qu’elle ne le sache ? Sa baguette était trop loin d’elle pour qu’elle puisse faire quoi que ce soit et puis face a autant de mangemort, la jeune Black devait se faire une raison, elle n’était rien, sa puissance n’était pas comparable a un seul de ses partisans du Seigneur des Ténèbres. Se relevant lentement avec le peu de force qu’elle avait, de nouveaux rires retentirent. Et Kate entendit un nouveau sortilège qu’elle ne connaissait pas. Soudain elle sentit très nettement des coupures partout, comme si on était entrain de creuser à même sa chaire, son visage lui brula et sa main se posa sur celle-ci, du sang.

Une nouvelle fois après un coup d’un des hommes la belle se retrouva a terre en émettant quelques gémissements de douleur, jamais dans sa vie elle n’avait été rabaissée a ce point la et son esprit de contradiction était t’elle que ce n’est pas cela qui allait la faire renoncer de sortir la nuit. Personne ne pourrait lui interdire quoi que ce soit dans ce monde. L’esprit de la belle brune était bien trop libre pour cela, indomptable, impulsive et surtout libre telle était l’héritière Black.Un jour on gagne, un jour on perd. Mais je n'ai pas perdu la guerre. On ne pourra jamais m'abattre, Mon cœur n'a pas cessé de battre. N'me jugez pas. Vous qui ne me connaissez pas. Je suis libre et sans lois. Je suis comme la rivière. Je suis fière et libre comme l'air. La seule maîtresse de mes frontières »

De l’acharnement contre la jeune fille, ils voulaient montrer leurs puissances mais a part la douleur, Kate sentait monter la haine en elle. Ils étaient pathétique a s’acharner sur une jeune fille de 17 ans sans aucune possibilité de se défendre, ils étaient lâche et Kate commençait a comprendre les paroles de certains contre les partisans du seigneur des ténèbres, la belle ne voulait pas faire partit de ce clan pour devenir aussi lâche qu’eux. Ce n’était pas possible, non. Déjà que la belle avait quelques doutes qui subsistaient depuis un moment. En cet instant elle avait la preuve devant ses yeux, sa tête partit en arrière et ses yeux se fermèrent de nouveau, a même le sol, plus aucune force ne parcourait son corps et avec le sang qu’elle perdait, rien n’était la pour l’aider davantage. Son souffle était faible et chaque partie de son corps faible était douloureux, aucun mouvement n’était possible.

Le silence, quelques minutes après Kate rouvrit les yeux, ils n’étaient plus la, ils venaient de partir, la belle eut un souffle, restant a terre comme si elle espérait que la douleur allait s’atténuer comme ça. Sa baguette ? La vipère n’arrivait pas à se relever pour pouvoir la prendre et en cet instant elle ne lui apporterait rien, la belle ne connaissait pas si il y avait des sortilèges pour l’aider en cet instant, vu son état. Et Théodore ? Etait t’il partit avec eux ? Le silence s’était installer de nouveau et tout semblait redevenir paisible, la brune resta allongé a terre, sans aucun bruit, attendant simplement que cette douleur cesse de parcourir son corps abimé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate] Jeu 15 Sep - 13:58






    Peu à peu, le sortilège prenait fin. Et le corps meurtri de Théodore retombait au sol, laissant un filet de sang couler sur le sol. Les doigts de l'homme bougeaient, légèrement. Peu à peu, sa conscience lui revenait, et les silhouettes des monstres reprenaient forme.

    Ils parlaient. Lançant à plusieurs reprises des sortilèges, impardonnables en partie, sur la jeune fille, suffoquant sur le sol. Et la baguette de Théodore était bien trop loin pour qu'il arrive à faire quoi que ce soit. Il regardait le dos des trois mangemorts scruter la gamine, près à mourir. Et ça les faisaient rire. A ce moment là, Théodore aurait été prêt à tout, vraiment tout. D'ailleurs, il ne chercha même pas à savoir les conséquences qu'aller engendrer ce qu'il voulait faire, mais tant pis. Il allait le faire.

    Le mangemort se releva difficilement et s'approcha de sa baguette, qu'il attrapa avec beaucoup de mal, il faut le dire, puis la pointa sur un premier mangemort. Sans prononcer un mot, le sortilège partit à toute vitesse de sa baguette et percuta le monstre de plein fouet, l'envoyant balader à plusieurs dizaines de mètres en contre-bas. Puis le second mangemort se retourna et tenta de pétrifier Théodore qui se protégea d'un « Protego » avant de pétrifier le monstre à son tour. Le troisième avait déjà pris la direction de Théodore et lui envoya un sortilège. Théodore sentait son corps partir petit à petit, perdant connaissance. S'il s'endormait, le mangemort allait tuer Kate. Il ne fallait pas qu'il dorme. Il prononça un nouveau sortilège, baguette pointée sur le sol. Une lueur bleu explosa sur le sol, propulsant le corps de Théodore vers le mangemort.

    Il ne pensait à rien. Il allait en payer très cher le prix. Tant pis. Il serra les dents, et le plus monstrueux des sortilèges impardonnables perfora de plein fouet le corps du dernier mangemort, laissant son corps s'écraser le sol, inerte. Il l'avait tué. Il avait tué un des siens. Et pourtant, il ne s'en rendait toujours pas compte.

    Théodore se releva difficilement, et s'approcha de Kate, qui venait tout juste de reprendre lentement connaissance. Il s'approcha d'elle, manquant à plusieurs reprises de tomber. Le corps de Théodore était meurtri de sang et d'hématomes. Ses joues étaient attaquées, révélant quelques gravillons sous sa peau. Peut être infectée, sa peau était en piteuse état.

    Le mangemort ne voyait pas très bien Kate, mais elle avait bien trop souffert. Surtout pour une sorcière en cours de formation. Elle ne savait rien, n'avait surement jamais subit autant de souffrances. Théodore s'en voulait tellement. S'en vouloir de quoi ? Il ne savait trop rien, il s'en voulait, un point c'est tout.

    Les deux mangemorts encore vivant allaient revenir, il ne fallait pas rester là. Il fallait fuir. Théodore chercha la main de Kate et l'attrapa fermement, se collant au corps abîmé de la Belle. Dans un nuage noir, ils disparurent.

    Et ce ne fut que dans les couloirs interdits que Théodore reprit sa forme. Kate était dans ses bras. Il portait d'une main ses jambes, et de l'autre, il soutenait le dos de la Serpentarde. Il déposa l'élève sur le sol, et pointa sa baguette sur la corps de la jeune fille. Lentement, des filets verts s'attaquèrent aux blessures profondes de la jeune fille, les refermant en grande partie. Elle ne serait pas guérit, elle avait bien trop était attaquée, mais le sortilège de guérison lui fera un peu de bien.

    Théodore s'appuya au mur et se laissa glisser jusqu'au sol. Il posa enfin sa baguette et poussa sa tête en arrière, contre le mur. Il ferma les yeux et profita de ce silence de plomb, de ce moment si réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate]

Revenir en haut Aller en bas

Elle vous attaque en traître. Vous n'y pouvez rien. [Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: 2° Etage :: Les Couloirs Interdits-