Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

Sensations de frissons [Théodore &&' Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 16:14

Sensations de frissons.






    La nuit était calme. Pas un bruit ne dévastait le lac. Seule l'eau s'éclatait sur les rochers, lentement, laissant une couverture d'écumes s'étaler sur la roche. L'homme se tenait debout, les semelles de ses chaussures à la surface de l'eau.
    La lune se reflétait à plusieurs endroits. Les montagnes s'étalaient à perte de vue. Quelques détraqueurs passaient au loin, à la surface de l'eau, guettant la moindre attaque au loin. L'air frais de la soirée rendrait des airs de frissons, des bouffées de froid dans les veines tendues de Théodore. Rien n'aurait pu le déstabiliser, sauf ce vent glacial qui soulevait lentement sa robe noire de sorcier.
    Une branche craqua derrière lui. Assez loin. Mais le bruit raisonna quelques secondes. D'une main tendue, les doigts du jeune homme se posèrent sur sa baguette. Il ferma les yeux et écouta lentement ce qui pouvait se tramer derrière lui.
    Plus aucun bruit. Le calme plat. Peut être un animal. Ou encore mieux, le Maître des Ténèbres. Mais rien ne laissait présager qu'il s'agissait du Maître. Il n'aurait pas agi comme ça. Théodore entendait quelques chuchotements, beaucoup trop loin pour comprendre ce qui se disait. Il était sur d'une seule chose. Quelque chose se tramait dans son dos, à quelques mètres. Si ses souvenirs étaient bons, des arbres ornaient le chemin d'où venait les bruits. Il ne pourrait donc pas se retourner rapidement et les pétrifier. Il ne pouvait pas non plus bouger sous peine de se faire lui même pétrifier. Il fallait qu'il agisse rapidement, mais en agissant, il allait périr. Il n'y avait pas d'autres choix que de sauter dans la gueule du loup.
    Ses doigts se raidirent sur sa baguette. Il allait se retourner.
    Trop tard !

      Élève - « Bloclang ! »


    Le sortilège fusa à toute vitesse dans le dos de Théodore qui, d'un coup de revers avec sa baguette, disparut dans un nuage de fumée noire, tel un mangemort, avant de réapparaître au même niveau, d'agiter sa baguette d'un coup sec. La lumière verte du sortilège de l'élève s'arrêta net. Théodore lui renvoya en pleine figure. La langue de l'élève se colla à son palais, ce qui l'empêcherait de parler.
    Son ami prit la fuite. Théodore agita à plusieurs reprises sa baguette dans la direction de l'enfant, le loupant à plusieurs reprises. Il fallait dire que l'enfant était rapide et intensifiait ses pas en direction de la Forêt Interdite. Théodore tira le drapeau blanc et disparut dans le nuage des mangemorts.
    L'élève continuait de courir. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que Théodore n'avait cessé de le suivre. L'élève s'arrête à la lisière des arbres, s'apercevant enfin que le mangemort n'était plus mal.
    Théodore transplana juste derrière le dos de l'élève, et il put voir tout de suite que c'était un élève de Serpentard qui lui faisait face. Lentement, il lui chuchotta une formule magique dans le dos.

      Théodore - « Petrifius Totalus. »


    Comme une masse, l'élève s'écrasa sur le sol. Pour lui, c'était « Game Over ». Théodore agita sa baguette, et sans un mot, l'élève s'éleva lentement du sol, volant au côté de Théodore, paralysé. Peut de temps après, Théodore déposa l'élève dans un buisson. L'autre élève avait surement du fuir.
    Les élèves ne doivent pas trainer la nuit dans les couloirs. Ni même à l'extérieur. D'ailleurs, pourquoi les détraqueurs ne restaient pas à la lisière de la forêt ? Erreur fatale pour eux ! Théodore leva sa baguette au ciel.

      Théodore - « Accio ! »


    Cinq détraqueurs furent attiré au dessus de Théodore. Il ne servait à rien d'ensorceler ses têtes de mules, ils ne comprendraient rien. Il leur lança simplement un regard perçant. Qui ne marcha pas d'ailleurs. Les détraqueurs ne bougèrent pas le moins du monde.
    Il se retourna et disparut.
    La volière était peuplée d'hiboux en liberté, qui volait dans tous les sens. Il n'aurait fallu qu'un sortilège pour tous les éliminer. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas la question pour la soirée. Le jeune homme s'imobilisa et garda sa baguette en main quand il ne vit qu'il n'était pas seul. Seulement, il faisait bien trop noir pour découvrir l'identité de son visiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 16:44

La nuit, un calme plat. Normalement c’est le moment ou n’importe quelle personne qui soit dors a poing fermés. Et comme a l’ordinaire la belle qui filait du dortoir après un de ses nouveaux cauchemars, c’était devenu une habitude, une sale habitude. Mais quand on est insomniaque et impulsive comme Kate il ne vaux mieux pas rester dans un dortoir emplis de personnes qui eux trouvent le royaume Morphée sans soucis.

Des habits tombèrent au sol pour qu’elle enfile un simple rose noire, comme toujours et sa cape de Serpentarde par-dessus, elle glissa son capuchon sur sa tête et sortit rapidement, traversant les cachots telle une ombre, prenant un des passages secrets pour se retrouver a l’extérieur dans l’immensité du parc.

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, fermant un instant les yeux en laissant la brise glaciale caresser son visage de poupée de porcelaine. Sérénité dérangé par des bruits au loin, l’héritière Black fronça les sourcils, non si elle sortait la nuit ce n’était pas pour être dérangé. Avec tout les mangemorts qui trainait dans le coin, même si elle était de leurs cotés, Kate ne voulait aucunement se prendre n’importe quel sortilège pour avoir osé braver leur grand règlement. Quelques pas rapide en direction de la volière, la au moins personne ne viendras la saouler.

Longuement elle monta les marches qui mené a la volière, un long soupire se faisant entendre, les hiboux volaient de partout, Kate grogna légèrement, se mettant sur un petit balcon qui faisait face, restant tout de même cacher dans l’ombre, retirant lentement son capuchon. Enfin seule voila qu’elle pouvait être tranquille.Soudain un bruit, elle avait sortit sa baguette en un rien de temps. Décidemment dans cette école était loin d’être paisible. Surement un élève, peut être de sa maison qui sait.

Je te laisse le loisir de dégager et rapidement. Sinon tu le payeras cher.

Dit-elle froidement, sa langue claqua contre son palais. Le masque de la jeune Black était bien en place, froide et méchante. Elle n’avait jamais aimé trop la compagnie et ce n’est pas maintenant que ça allait changer, si la nuit était un de ses moments préféré c’était surtout pour la sérénité qu’elle pouvait y trouver mais apparemment ce soir encore c’était bien trop demander.

La belle s’avança de quelques pas, ne baissant pas un seul instant sa baguette, ses prunelles sombres venant se poser dans celui du jeune homme, elle aussi le voyait a peine et c’est ce qui l’agaçait, cette personne lui disais quelque chose, sa mémoire étant assez sélective, la brune ne se rappelait plus du tout ou elle avais pu le croiser, quoi qu’il en soit, il était assez grand, en même temps face a la verte et argent tout le monde était grand, malgré son physique avantageux, sa taille lui avais toujours poser problème, mais comme on dis ce n’est pas la taille qui fais une personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 17:20






    Les hiboux et les chouettes volaient dans tous les sens, produisant des impulsions dans l'air, des petites rafales de vent qui tressaillaient la robe de sorcier de Théodore. Sa compagne semblait féminine. Ce ne fut que quand elle parla qu'il confirma ce qu'il avait avancé. Qu'es-ce qu'elle venait faire là ? Surtout une élève. La plupart des mangemorts de Poudlard étaient connus, surtout pour Théodore. Il les connaissait quasiment tous.

      Kate - « Je te laisse le loisir de dégager. Et rapidement. Sinon, tu le payeras cher ! »


    Réaction pour la moins opportune, et surtout avec un grand manque de maturité. Une élève. C'était à présent certain. Et se mesurait à un mangemort n'était pas du tout la bonne solution. Elle allait payer pour son crime. S'il on peut appeler ça un crime. Elle allait subir une correction digne de ce nom. Elle ne repartirait pas indemne de sa nuit à la volière, c'était une évidence. Après, la question était de savoir quand 'est-ce qu'il allait lui infliger sa punition. Le plus amusant dans ses histoires, c'est de faire souffrir longuement sa victime. Mais avant cela, il fallait lui faire espérer qu'elle ne s'en sortirait indemne. D'autant plus que c'était une jeune fille, il allait donc jouer sur les mots. Jouer sur les actes. Jouer sur les charmes. Jouer sur ses charmes. Ses propres charmes. Il allait lui faire la pire nuit qu'elle n'est jamais subit. Çà lui apprendra surement à sortir le soir de son dortoir. Et ce n'était pas le fait que c'était un élève de la maison Serpentard qui allait changer quelque chose, bien au contraire. Tout cela rendait l'acte encore plus stressant, déprisant, dépourvue de toute jouissance artificielle. Elle allait payer. Il ne fallait pas se voilait la face, elle l'avait bien cherché.
    Théodore relâcha l'éteinte qu'il avait entrepris autour de sa baguette et se plongea sur la silhouette de son adversaire.
    Plutôt petite. Carrure banale. Camouflée.
    Mince indice. Il fallait commencer en douceur, et savoir à qui on avait affaire. Déjà, il fallait se présenter. Autant jouer la carte de la stupidité.
    Théodore rangea sa baguette dans la poche de sa robe et s'avança vers la petite terrasse qui ornait la tour de la volière. A présent, elle pouvait très bien voir son adversaire.

      Théodore - « Théodore Amvrossi. Mangemort à mes heures perdues. »


    Il tournait le dos à la jeune fille. Elle pouvait l'ensorceler sans la moindre hésitation. Et le temps que Théodore agisse, il serait trop tard. C'était surement risqué de jouer sur la stupidité, mais après tout, il fallait bien commencer par quelque part.

      Théodore - « Le règlement stipule bien qu'aucun élève ne se doit de quitter ses dortoirs, même en cas de graves conséquences. Me semble t-il que vous êtes totalement en infraction mademoiselle. Je ne crains de devoir vous punir. »


    Théodore se tourna enfin vers la jeune fille. Elle pouvait le voir sans hésitation. Son visage était éclairé par la lumière de la lune. Elle connaissait à présent son identité et son visage. Elle ne pourrait plus l'oublier.

      Théodore - « Or, je n'ai pas sortit ma baguette magique. C'est pourquoi, je ne vais pas vous punir. Du moins, soyons honnête, pas maintenant. »


    Le jeune homme, un sourire narquois, se décida enfin à sortir sa baguette et d'un geste simple et précis, laissa un filet rouge toucher une chouette qui explosa dans un halo de plumes blanches.

      Théodore - « Je devrais. Mais je ne le ferais pas. »


    Il rangea sa baguette. Une seule envie lui parcourait les veines, celle de se battre contre la jeune fille. Il avait plus d'un tour dans son sac. Il allait lui faire comprendre ce que c'était que le règlement. Il voulait voir si elle allait fuir, ce qui engendrerait une bataille sans merci, ou si elle allait s'excuser, comportement qu'il n'est pas du tout digne d'un Serpentard ! Il voulait simplement une chose : qu'elle l'étonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 20:13

« Théodore Amvrossi. Mangemort à mes heures perdues. »

Il était donc un mangemort, il faisait donc partit du cercle que Kate voulait intégrer. La belle resta silencieuse durant un instant, elle était dehors alors que c’était interdit et qui plus est elle venait de tomber sur un des surveillant qui faisaient leurs ronde et pour en rajouter elle venait de l’envoyer paitre avec aucun mot gentil dans sa phrase. Elle eut un petit rire nerveux sans le vouloir, et répliqua.

Kate Trycia Black. Malheureusement je ne dirais pas que je suis enchantée.

Elle haussa un instant les épaules, la brune ne mâché jamais ses mots même en face d’un mangemort ou de qui que ce soit d’autre, c’était d’ailleurs un de ses plus grand défaut qui d’après sa mère, lui causait beaucoup de tord et que souvent au lieu de parler elle aurait du tourner sa langue sept fois dans sa bouche et la jeune Black ne le faisais que trop peu souvent et a de nombreuses reprises ses paroles lui était retombées sur le coin du museau.

Il s’approcha du balcon ou Kate était encore quelques minutes auparavant, elle l’observa longuement, détaillant le moindre traits de son visage que la lune éclairait en cet instant. Les traits fins, de beaux yeux clairs, il était bel homme elle devait l’avouer, la belle écouta à peine le sermon qu’il était entrain de lui faire sur sa sortie nocturne parce que de toute manière elle le savais a la perfection que a cette heure ci elle aurait du être dans son lit a dormir a poing fermer et non a faire le mur pour pouvoir être tranquille a l’extérieur de cette école. La punir ? Kate leva les yeux au ciel, elle aurait presque eu envie de faire une allusion a ses paroles mais elle se contenta d’esquisser un sourire en coin, un simple sourire au coin.

« Or, je n'ai pas sortit ma baguette magique. C'est pourquoi, je ne vais pas vous punir. Du moins, soyons honnête, pas maintenant. »

La belle fronça un instant les sourcils et s'appuya doucement contre le mur, relevant une jambe pour pouvoir s'y appuyer a son aise, sa robe se relevant légèrement sur celle ci, dévoilant sa jambe fine et plutôt envieuse.

« Je devrais. Mais je ne le ferais pas. »

Elle haussa un sourcil, il espérait lui faire croire quoi d’autre ? Au père Noel et à la petite souris. C’était peine perdu, Kate ne croyais en rien du tout. Il fit exploser un hibou et l’héritière Black ne pris la peine que de lever les yeux pour le regarder, enfin pour regarder les plumes blanches volaient étaient plus exacte. Et le mangemort croyait l’impression avec une simple explosion d’hiboux ? Non il en fallait plus.

La belle n’était pas quelqu’un de sans peur et sans relâche non, bien sur que non mais le jeune homme devrais mettre un peu plus de moyen en œuvre. Malgré tout elle n’avait que 17 ans et une fierté surdimensionné que lui avais inculqué sa mère du au nom qu’elle portait et en cet instant elle jouait avec le feu Kate le savais mais c’était tellement bon, de savoir qu’elle pouvait se bruler les ailes a n’importe quel instant.

Nous allons être honnête juste deux minutes Théodore. Nous savons toi comme moi que tu ne me laisseras pas repartir indemne pour cette escapade nocturne alors fais ce que tu as à faire et n’en parlons plus, le sujet seras clos.

La belle planta son regard sombre et dévastateur dans les yeux clairs et pur de Théo, un simple sourire sur ses fines lèvres. Non elle ne le provoquait pas, elle était sérieuse comme à l’ordinaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 23:18






    La tentation était trop forte. Et la gamine continuait à jouer sur les grand mots, à se croire supérieure au mangemort. Il ne fallait rien de plus pour réveiller sa colère. Elle osait dépraver les règles, et encore, elle se permettait de désobéir à son supérieur. Il fallait qu'elle soit punie. Une bonne correction digne de ce nom.
    Ce ne fut pas pour autant que le jeune homme ne gardait pas son sérieux. Toutes les paroles que la gamine prononçait ne laissait pas un sourcil du jeune homme froncer. Il allait garder son sérieux jusqu'au bout, jusqu'à ce que la punition soit enregistrée. Sale gamine !

      Théodore - « Je ne vais pas en finir. Nous avons toute la nuit. »


    Un fin sourire narquois se dessina sur les lèvres de Théodore. Il avança d'un pas décidé vers la jeune fille et entreprit d'ensorceler Kate.

      Théodore - « Commençons par un sortilège de petit niveau. »

    Sans un mot, le jeune homme agita sa baguette en direction de la jeune fille qui s'immobilisa. Bon sorcier, il n'avait pas à prononcer un sortilège pour l'exécuter. Et ce fut avec grande satisfaction qu'il constata que le sortilège de Petrificus Totalus avait marché. La jeune fille ne pouvait bouger que ses yeux. Toutes les autres parties de son corps étaient immobiles, paralysées par la magie du mangemort.
    Théodore s'approcha d'elle, laissa ses lèvres à quelques millimètres des lèvres de son adversaire. Elle pouvait à présent sentir son parfum, la chaleur de ses paroles, son regard perçant qui la fixait sans relâche.

      Théodore - « Et c'est là que la punition commence jeune fille. »

    D'une revers de baguette, Théodore laissa le corps de la jeune fille se tourner. Il se recula d'un pas. A présent, la jeune fille paralysée lui tournait le dos.

      Théodore - « Diffindo. »


    Lentement, une lumière verte se forma au bout de la baguette magique de Théodore. Ses filaments de lumières se rassemblèrent autour de la boule de lumière, puis de fins filaments s'en échappèrent. Puis la lumière disparut. Quelques secondes. Avant de revenir en force, en une fraction de seconde et foncer sur le dos de la jeune fille. Comme sur un feuille, Théodore grava dans la peau de la jeune fille le mot de « Gamine », dans sa chaire. Même à travers sa cape, des tâches de sang apparurent. Il ne l'avait pas manqué. Elle aurait à présent des cicatrices dans le dos.

      Théodore - « Les marques partiront d'ici quelques semaines. Si t'es anticorps sont encore capables d'aider la pauvre jeune fille que tu es, dépourvu de tout espoir. »


    Le sortilège de paralysie commença doucement à s'atténuer. La jeune fille allait enfin sentir la douleur du sort dans son dos. Moment que Théodore attendait avec impatience. Il ne souriait plus. Elle voulait la guerre. Elle l'avait trouvé. Qu'elle se décide à jeter un sort ! Il allait riposter. Il était prêt. La seule envie de se battre le démanger. Il allait se faire une joie de la rabaisser plus bas que terre. Elle allait payer pour avoir désobéit au règles de Monsieur Rogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Mer 3 Aoû - 23:56

Kate allait le payer et le savais mais qu’importe cela lui passait au dessus pour l’instant. Après tout en y réfléchissant il y avait quoi de mal a se faire une petite promenade en pleine nuit quand on est insomniaque, surtout que Kate ne cherchait pas les ennuis, elle ne cherchait rien a vrai dire a part la solitude, la sérénité et surtout le silence. Chose impossible dans son dortoir avec les ronflements. Pour toutes les nuits ou elle sortait, il fallait bien qu’elle se fasse prendre au moins une fois, chose qui ne lui était encore jamais arriver.

La belle ne bougea pas, un long soupire se fit simplement entendre, pourquoi la volière et pourquoi pas le parc ou encore les Serres, il y avait tellement d’endroit et il avait fallut qu’elle choisisse celui ou un mangemort rodé. Trycia leva ses yeux sombre dans le sien, Théodore l’agaçait avec ses airs supérieur, l’héritière Black n’aimait pas qu’on l’as considère pour ce qu’elle n’était pas une sous merde et lui s’amusait beaucoup. Il n’y avait rien de marrant c’était la Serpentarde qui lui avais dis de la punir au moins c’était fais.

Ce sourire narquois qu’elle détestait sur le visage de quelqu’un d’autre, il venait de la pétrifier avant que la jeune fille n’ai eu le temps de prendre sa baguette, essayant de se démener alors que la belle savais très bien qu’elle n’y arriverais pas. Le mangemort s’approcher d’elle, si elle avait pu elle aurait reculé mais non celui-ci approcher ses lèvres des siennes, si Trycia avais pu la jeune fille l’aurais mordu jusqu’au sang pour qu’il apprenne à tenir ses distances avec elle, il se prenait pour qui celui la.

« Et c'est là que la punition commence jeune fille. »

Elle le fixait de son regard de plus en plus sombre au fur et à mesure que les secondes dévalaient, se sentir aussi inferieure, la Black haïssait cela. Il l’as fis tourner, dos a lui et ses yeux se fermèrent lentement, si elle avait pu se retourner et le balancer du haut de la volière, seul Salazar savais a quel point la brune l’aurait fais.

Un sort prononcé, juste un mot et Kate savais déjà qu’elle allait en bavé mais il n’était pas question qu’elle lui donne satisfaction et ça il en aurait la preuve assez rapidement. Aucune douleur ne se faisait ressentir tant qu’elle serait pétrifiée mais la jeune fille pouvait apercevoir des gouttes de son sang tomber, encore du gâchis de sang pur.

Le sortilège commencé à se dissiper, Kate sentait une douleur horrible lui parcourir le dos, on venait de creuser dans sa chair, son dos se cambra a peine et ses yeux restèrent complètement clos. Elle aurait voulu se retourner et lui crier sa colère, lui cracher cette haine au visage pour ce qu’il venait d’oser lui faire.

« Les marques partiront d'ici quelques semaines. Si t'es anticorps sont encore capables d'aider la pauvre jeune fille que tu es, dépourvu de tout espoir. »


Un simple murmure de la part de la jeune fille.

Tu ne me fais pas peur. Crois moi. Je te trouve même plutôt sexy.


Un sourire en coin s'installa sur ses lèvres, par instant on pouvais croire que la folie s'emparait d'elle et beaucoup lui avais dès dis, mais en cet instant s'en était trop pour elle, il l’as prenait pour qui ? Une simple petite élève faible et qui allait fuir. Il se trompait sincèrement Kate n’allait pas fuir ce soir. Elle se retourna lentement, rien que le fait de bouger lui faisait mal mais qu’importe. Une simple grimace se fit apparaitre mais rien de plus, bien sur qu’elle avait mal, c’était horrible cette douleur qui lui brulait le dos, mais cette satisfaction, ce plaisir de la voir souffrir il était hors de question qu’elle lui offre le spectacle. Ni une, ni deux, oubliant qu’elle avait une baguette ou qu’il aurait été préférable pour elle de fuir, la jeune fille se jeta sur le jeune homme devant elle, ses yeux étant presque complètement noir sous cette colère qui l’envahissait, le plaquant assez brusquement contre le mur de la volière faisant encore plus s’agiter les hiboux autour d’eux. Sous la colère Kate avais de la force, un force qu’elle s’ignorait d’ailleurs. Commençant à assiéger le jeune homme de gout violent sans forcément regarder ou elle tapait et cette haine ne se calmée pas sous la douleur qui ne faisais que s’augmenter davantage sous ses mouvements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 0:37






      Kate - « Tu ne me fais pas peur. Crois-moi. Je te trouve même plutôt sexy. »


    A vrai dire, sa réaction était petite. Une gamine. Inutile de le répéter. Il le savait bien qu'il était sexy ! Pas besoin de lui rappeler. Il avait tant fait de conquêtes. Après, sa vie sentimentale empiétait sur le privé. Si elle savait. Ses paroles ne lui feraient rien. Loin de là. Pensez-ce que vous voulez, Théodore est unique, beau et fort. Comme il aurait dit s'il en avait eu l'occasion, « je suis une référence, ma carrière est en jeu ».
    Contre toute attente, la jeune fille se jeta sur Théodore qui, prit au désarrois, fut surpris et se laissa entrainer contre un des murs de la volière. Il contracta ses abdominaux pour se protéger de la furie et plaqua ses mains sur son visage pour se protéger des coups de Kate. Il ne fallait pas abuser. Elle avait définitivement dépassé les limites autorisées.
    Théodore dénoua ses mains de son visage. Il choppa un revers de sa robe de sorcier, se colla à la jeune fille et l'enroula dans sa cape. Ils décolèrent légèrement du sol et se transformèrent en une épaisse fumée noire. Ils tournèrent assez rapidement en rond dans la volière avant que le jeune homme prenne la sage décision de s'écraser contre un mur.
    Ils se lâchèrent et retombèrent lourdement sur le sol. Des chouettes s'envolèrent et partirent de la volière en trompe. Un amas de plumes voletaient dans les airs.
    Théodore disparut une nouvelle fois et transplana à l'autre bout de la volière. Quand la fumée noire reprit la forme du jeune homme, il était déjà en train de lui foncer dessus, agitant dans tous les sens sa baguette magique. Des grands jets verts explosaient sur la jeune fille qui n'avait d'autres choix que de se recroqueviller sur le sol pour se protéger.

      Théodore - « Tu oses te mesurer aux forces du Maître ? S'il te voyait ! »


    Les sortilèges de désarmement du jeune homme avait surement marché, mais il lui était impossible de vérifier tellement la colère lui avait prit. Il se rapprochait de la jeune fille, continuant à la balafrer de magie.
    Sa main se resserra autour du coup de Kate. Il serra l'éteinte si fort qu'elle n'aurait surement plus d'air. Il ne voulait pas la tuer. Il la poussa sur le sol et agita sa baguette. Le corps de la jeune fille s'éleva dans les airs. Le sort du Wingardium Leviosa datait de sa première année à Serdaigle, sortilège à présent totalement maîtrisé. La jeune fille se retrouva en un rien de temps au dessus du sol. S'il lâchait le sortilège, elle tomberait du haut de la tour et s'écraserait sur le sol.
    Les souvenirs refirent surface dans la tête du jeune homme, ce qui valu de rappeler la gloire du Lord.

      Théodore - « Pauvre Dumbledore. Tu pourrais finir pareil. Assure tes arrières. Serpentard t'a élue pour être digne de ce nom. Alors ne nous trahis pas. Apprend à te contenir. Nous sommes du même camp. Pense au lieu d'agir. Dumbledore pensait trop pouvoir organiser la situation. Il en est mort. Sans pitié. Quant à toi, je te laisse la vie sauve, je commence à aimer ton sale caractère. »


    La pensée de l'ancien directeur de Poudlard mort laissé un sourire sur le visage de Théodore.
    Il ramena lentement la jeune fille au bord. Il n'allait pas la lâcher dans le vide. Quoique. Il relâche le sortilège en sorte qu'elle puisse se rattraper au bord de la volière, sans pour autant sans sortir indemne. Il allait lui faire sortir cette colère et lui prouver qu'elle était capable de bien mieux. La jeune fille tomba et se rattrapa au rebord de la volière. Ses minutes étaient peut être comptées. Théodore se retira et appela d'un simple Accio un tabouret dont il prit place au milieu de la volière pour admirer la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 12:39

En cet instant elle dégoulinait de colère jamais, jamais personne avais osé la rabaisser ainsi comme une misérable vermine, c’est elle qui avais toujours infligé cela aux autres, les mettre plus bas que terre a s’amuser de leurs souffrances, physique ou morale mais cette fois Kate s’était mesurer a beaucoup plus puissant qu’elle et la belle en payé le prix fort, qu’importe la brune savais que malgré tout ce qu’il pouvait lui faire, elle se remettrais rapidement, ce n’était pas son genre de se plaindre.

Et même si en cet instant elle avait l’impression que tout son dos se déchirait a chacun de ses mouvements, la jeune fille faisait tout pour qu’aucune plainte ne sorte de sa bouche mais que sa colère se répercute sur ce Théodore, c’était puéril ce qu’elle venait de faire, se jeter sur lui pour lui mettre des coups mais sa colère et sa haine si puissante avait quelque peu altérer son jugement normalement si réfléchis. Kate était impulsive très impulsive et en cet instant ce défaut ressorte plus que jamais il n’avait pointé le bout de son nez.

Le jeune homme ne se laissa pas longtemps faire comme elle s’en était douter et avant qu’elle n’eut le temps de faire quoi que ce soit pour s’extirper de cette situation, la jeune fille se retrouva contre lui, une épaisse fumée noire autour d’eux, malgré la situation Kate ne put s’empêcher d’admirer une fraction de seconde ce moment, bien sur tout ça avant qu’ils ne s’écrasent contre un mur et tombèrent lourdement au sol ce qui arracha une petite plainte de douleur de la part de la jeune fille, Black n’était pas aussi costaud et solide que lui, elle n’était qu’une fille au frêle corps qui supportait moins bien les chocs que le mangemort qui devait être assez habitué.

« Tu oses te mesurer aux forces du Maître ? S'il te voyait ! »

Ses yeux se ré ouvrirent, sa baguette en main a une vitesse assez déconcertante, mais le mangemort lui fonçait déjà dessus avec toute sorte de sortilège, Kate ne faisait que se protéger grâce a des sorts de protection, a moitié recroquevillé sur elle-même. Non elle ne se mesurait pas aux forces du Seigneur des Ténèbres parce qu’elle savait très bien que face a tout cela, Kate n’aurais pas fais long feu. Il sentit la main du jeune homme se poser sur la peau froide de la jeune fille, c’était une de ses particularités qu’on appelait le sang froid, ses doigts se resserrer lentement sur le cou de la fillette qui crispa un instant ses yeux, sa bouche a demi ouverte pour chercher de quoi respirer.

Une nouvelle fois au sol, une nouvelle fois humilié. Essayant de se relever tant bien que mal, oui sa force était complètement réduite, ses yeux se relevèrent lentement alors que sa baguette était loin d’elle sous les sortilèges de désarmement que lui avais envoyé l’horrible individu. Il venait d’utiliser un sortilège de Lévitation contre elle. Son regard se baissa lentement, le vide rien que le vide de cette haute, très haute volière. Son cœur commença a s’emballait comme jamais, le vertige, cette peur du vide qui paralyse n’importe quel être en souffre, son cœur battait a tout rompre dans sa poitrine comme si a tout instant il menaçait d’exploser.

« Pauvre Dumbledore. Tu pourrais finir pareil. Assure tes arrières. Serpentard t'a élue pour être digne de ce nom. Alors ne nous trahis pas. Apprend à te contenir. Nous sommes du même camp. Pense au lieu d'agir. Dumbledore pensait trop pouvoir organiser la situation. Il en est mort. Sans pitié. Quant à toi, je te laisse la vie sauve, je commence à aimer ton sale caractère. »

Dumbledore. Bien sur qu’elle ne voulait pas finir comme lui, elle était peut êtres suicidaire quand elle s’adressait a autrui mais pas au moins de finir écrasé 200 mètres plus bas. Il commença à la ramener, Kate fronça les sourcils, c’était beaucoup trop simple, beaucoup, ce sadique n’allait pas en finir la. L’héritière Black voulu parler mais sous sa peur aucun son ne sortit de sa bouche, aucun.

Puis elle se sentit tomber, se rattrapant de justesse a la barrière ce qui lui arracha malgré elle un tout petit cri de terreur, la brune était dans le vide et se retenait simplement de ses bras, et son dos qui lui brulait complètement, ses yeux se crispèrent davantage. Confronté au vide, confronté a sa grande phobie, qu’allait t’elle faire, et sa baguette qui était si loin d’elle.

Un long soupire se fit de nouveau entendre, les pupilles noires de Kate se posèrent un instant sur le jeune homme, assis sur un tabouret à se délecter du spectacle qu’elle pouvait lui offrir. Bon sang la brune n’allait pas lui faire ce plaisir de ne pas se battre, elle était une Black et très peu savais la responsabilité qu’elle avait sur ses épaules depuis toute jeune. Elle commença à puiser sur le peu de force qui lui restait, s’aidant autant qu’elle pouvait de ses bras pour se remonter, heureusement que Kate était un poids plume et ses dans ses moments la qu’elle se remerciait de ne jamais se goinfrer de friandise. Remontant lentement, passant une jambe de l’autre coté de la barrière, la belle se laissant tomber sur le sol dur, si il n’avait pas été la a l’observer, Kate aurait presque embrassé le sol, le souffle rapide, essayant lentement de calmer cette pression elle répliqua.

Bien sur que je ne veux pas finir comme le vieux fou, tu me prends pour qui ? Peut être que mon père était un traitre mais moi je ne suivrais pas sa voix. Je serais digne de ce nom que je porte.

Elle glissa une nouvelle fois sa main dans son dos après ses mots, du sang, encore du sang, lentement la jeune fille se leva pour récupérer sa baguette qu’elle garda tout de même dans sa main au cas où Théodore ai des nouvelles pulsions contre la jeune fille.

La prochaine fois, fais saigner des Sangs de Bourbe plutôt que de gâcher du sang pur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 13:40






    Jamais la jeune fille n'avait montré la capacité de sorcière qu'elle avait en elle. Il devait lui faire sortir cette colère, lui faire comprendre qu'elle pouvait le combattre. Et même si, il faut l'avouer, il allait gagner par son niveau d'ancienneté en tant que sorcier, il fallait qu'elle travaille encore plus ce dont elle était capable. Elle ignorait même surement ce qu'elle savait faire. Elle n'avait surement jamais poussé ses limites jusqu'au bout, et c'est ce que le jeune homme voulait faire. Il allait lui faire sortir d'elle même, ce qu'elle gardait au fond d'elle, ce que jamais elle n'avait fait ressortir. Il allait y arriver. Peut être pas dans cette soirée, mais il réussirait. Après tout, elle n'avait pas finit ses études. Et tant que Théodore ne mourra pas, il s'avèrera que les forces du Bien auraient un redoutable adversaire.
    La jeune fille réussit à se sortir du pétrin dans lequel Théodore l'avait mise. Elle semblait souffrir par ses blessures. Il fallait avouer que le jeune homme ne l'avait pas ménagé, mais il fallait bien lui faire comprendre qu'elle devait être punie. Après tout, elle était surement déjà assez punie, elle avait assez souffert de sa mésaventure à l'extérieur du château en pleine nuit. Surtout à la volière. Elle n'aurait surement jamais pensé rencontrer un mangemort dans la volière. Et apparemment, elle se serait bien trompé. Et elle en aurait payé le prix cher. Mais rien ne servait de la martyriser des heures et des heures. Ses marques dans le dos lui suffirait. Et ses cris de douleur qu'elle poussait désormais semblait satisfaire en partie le jeune homme. Il aurait pu continuer à la faire souffrir, mais il n'allait pas faire ça des jours et des jours. Il était temps que cela cesse et qu'elle apprenne à se battre. Elle avait apparemment oublié qu'elle possédait une baguette. Et quand Potter et son armée attaqueront, elle ne pourra pas se servir que de ses mains. La magie sera la seule chose qui la sauvera. Alors autant la former, quitte à perdre son temps.
    Elle répliqua quelques paroles que le jeune homme trouva inutile. Elle portait sois disant bien son nom. Une Black, à ses souvenirs. Et alors ? Elle devrait plutôt se venter de bientôt faire partie des forces de Lord Voldemort plutôt que d'assurer sa descendance. Mais il était inutile de lui parler de ça, elle était beaucoup trop entêtée avec ses traitres paroles. L'abstraction.

      Théodore - « Sang pur ou non, tu es dans l'incapacité de te défendre. »



    Le jeune homme se leva, se présentant au dessus de la jeune incapable. Il s'empara de sa main et la souleva pour la redresser. En quelques gestes, il la retourna et la poussa contre le mur.

      Théodore - « Episkey. »


    Les souffrances de la jeune fille disparurent. Le sang se craquela et tomba au sol sous forme de poudre. La blessure était à présent totalement guerrie. Elle pourrait à présent arrêter de faire sa petite fille souffrante et se battre de manière raisonnable. Les cicatrices qui se refermaient laissent un bruit de craquement s'entendre alors que toutes les chouettes et tous les hiboux avaient fuis. Ils n'était plus que deux. Et pour le mieux dire, tous les deux en bon état maintenant.
    Il se baissa pour attraper la baguette de Kate, et lui rendit.

      Théodore - « Je ne voudrais pas te pousser à l'agression. Simplement à la défense. Glisseo. »


    Sa baguette était pointée sur les escaliers de la volière. A ce moment là, tous les escaliers s'enfoncèrent, révélant un immense toboggan. Il poussa la jeune fille dans la descente. Elle commença à glisser de plus en plus vite sur le ventre. A présent, il ne la voyait même plus. Elle était lancée à toute vitesse dans la descente. Une fois en bas, elle allait se prendre la porte de la volière de plein fouet.
    C'est alors que vain une idée au mangemort.

      Théodore - « Collaporta. Incendio. »


    Deux sortilèges fusèrent à toute vitesse sur le toboggan, dépassant Kate. Le premier sort verrouilla la porte pour l'empêcher de sortir et le second sort enflamma le bas de la volière. En plus de se prendre une porte qui ne s'ouvrirait pas, elle allait brûler dans les flammes. Théodore lui avait rendu sa baguette, elle n'aurait pas d'autres choix que de l'utiliser.
    Le jeune homme reprit place sur son tabouret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 14:28

Dans l’incapacité de se défendre ? C’était faux mais pour l’instant la jeune fille ne l’avais pas encore prouvé c’était sur, la colère avait tellement pris le pas sur sa raison qu’elle n’avait pas pris le soin de réfléchir a la moindre chose, faisant tout et n’importe quoi par pure impulsivité. Il l’as retourna contre le mur, la belle fronça les sourcils, allait t’il continuer cette séance de punition, apparemment non vu le sortilège qu’il venait de lancer sur la belle, très rapidement ses blessures se refermèrent. Kate était assez soulagée sans cette souffrance, sa colère se calmé déjà et commençait à lui permettre d’avoir les idées plus claires.

« Je ne voudrais pas te pousser à l'agression. Simplement à la défense. Glisseo. »


Il ne voulait pas la pousser à l’agression ? Mais en plus d’être mangemort cet homme était très drôle, a part charcuter une fille qui n’as rien demandé, enfin elle l’avait peut être un peu taquiné mais il n’y avait rien de mauvais la dedans juste une fierté surdimensionné, fierté qui ce soir avait pris un gros coup.

Un nouveau sort et les escaliers se retrouvèrent en un toboggan immense, c’est vrai que pour descendre c’était plus agréable vu toutes les marches qu’ils y avaient mais apparemment le mangemort avait une autre idée en tête que de lui faire descendre des escaliers de manière amusante puisqu’il l’as poussa, Kate commençant à glisser a toute vitesse sur la surface lisse, la belle fronça les sourcils, serrant de toutes ses forces sa baguette entre ses doigts.

Et la réaction du mangemort ne se fit pas attendre bien longtemps puisqu’elle vit deux sortilèges s’abattre a quelques mètres d’elle, des flammes se formèrent en bas de la volière, la belle maudit intérieurement Théodore, pourquoi il avait fallu qu’elle le croise ce soir en particulier alors qu’il aurait pu tomber sur n’importe qui parce qu’elle n’était pas la seule a se faire des balades nocturnes pour chercher le silence et la solitude.

Il avait surement verrouillé la porte, l’héritière Black n’était pas bête sinon cela aurait été trop simple, il voulait qu’elle se défende, à présent avec les idées beaucoup plus clair, Kate ne se laisserais pas avoir par ce piège qu’il venait de mettre en place, décidemment ce cher mangemort ne manquait pas d’imagination. Elle ne le voyait pas mais elle aurait mis sa main au feu pour dire qu’il s’était rassis sur son tabouret pour observer le nouveau spectacle qui lui offrait la jeune fille.

Beaucoup plus sure d’elle en cet instant, elle pointa sa baguette vers la porte qui était tout prés d’elle et murmura.

Alohomora.

Sans attendre la porte se verrouilla mais la chaleur des flammes l’envahissant assez rapidement, avec la légère brise qui soufflait les flammes avaient pris de l’importance assez rapidement, une nouvelle fois elle pointa sa baguette sur celles-ci.

Aguamenti.

Sans attendre des jets d’eau assez puissant sortirent de sa baguette et les flammes ne tardèrent pas à s’éteindre, la jeune fille soupira légèrement et se tourna face a la tour. Le mangemort l’as regardait, Kate en était certaine. Trycia passa sa main sur son visage un instant pour une nouvelle fois soupirer, bien sur que ce soir elle avait payé le prix de sa sortie nocturne mais ce n’était pas cela qui allait l’empêcher de recommencer, ses sorties étaient les moments ou elle pouvait enfin relâcher cette pression qui l’envahissait et être seule, chose impossible dans un château avec autant d’élève, elle pointa de nouveau sa baguette sur les escaliers qui étaient a présent des toboggans et mis fin au sortilège qu’il avait lancer pour qu’ils redeviennent de simple escaliers banals.

Tu comptes descendre de ton perchoir Théodore ou rester assis sur ton tabouret ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 15:23






    Théodore aperçut la jeune fille sortir indemne de son piège. Il esquissa un sourire, fier. Elle avait réussi ce qu'il voulait. Elle était sotte, certes, mais gardait un minimum d'intelligence pour se sauver. Il faut dire que cela relevait d'un bon début. Il ne manquait plus qu'à lui montrer ce qu'était la vraie magie, lui faire dépasser ses limites. Il allait à présent faire ce qu'il attendait depuis temps de temps. Il allait la mettre à bout, en l'intimidant et l'attaquant. Elle allait en baver !
    La jeune fille marmonna des paroles inaudibles du bas de la tour. La volière était si haute qu'il ne voyait qu'une fine silhouette dont émanait quelques grésillements. Apparemment, elle ne connaissait vraiment rien à la magie. Il fallait tout lui apprendre.
    Théodore se releva et s'approcha du rebord de la tour. Il pointa sa baguette au niveau de sa gorge et l'enfonça légèrement en murmurant un sortilège.

      Théodore - « Sonorus »


    Sa voix était à présent amplifiée et la jeune fille pourrait suffisamment l'entendre.

      Théodore - « Tu as su détourner mes pièges. Sois méfiante. Les choses peuvent arriver très vite et tourner très mal. Quand tu te battras réellement, tu n'auras pas le temps de réfléchir à ce que tu dois faire, tu devras te débrouiller seule et sortir toute seule de tes problèmes. Ne compte sur personne d'autre. Emmagasine un maximum de connaissance magique pour savoir te débrouiller. »


    Il fallait avouer que c'était le côté des Serdaigles qui ressortait du jeune homme. L'esprit travailleur pour avoir un maximum de connaissance. Mais tous les conseils sont bons à prendre.

      Théodore - « Sourdinam. »


    A présent, sa voix était redevenue normale. Il allait à présent l'attaquer comme jamais. Tout ce qu'il pouvait dire, elle ne l'entendrait pas.

      Théodore - « Accio... »


    Un vent froid se réveilla. Et au loin se dressait trois créatures qu'il venait d'arriver, qui fonçaient droit sur la jeune fille.

      Théodore - « Elle va être contente. Bombarda Maxima ! »


    Une détonation se fit entendre. Une botte de terre avait explosée derrière la jeune fille qui fit obliger de se retourner. C'est alors que se dressait devant elle les trois grosses araignées que le jeune homme avait appelé. Il fallait avouer qu'il était fier de son attaque. Mais il risquait tout autant qu'elle de se faire attaquer, ses créatures étaient de vraies pestes.

      Théodore - « Waddiwasi. »


    Les trois araignées encerclèrent la jeune fille à toute vitesse. Elle était prise au pied. Mais Théodore n'allait pas la laisser seule cette fois. Sans même se transformer, il sauta dans le vide.
    Dans sa chute, Théodore avait du mal à parler, mais réussi à prononcer quelques paroles

      Théodore - « Ar... Ares... Aresto Momentum. »


    Son corps lévita quelques secondes au dessus du sol avant qu'il ne retombe lourdement sur le sol aux côtés de la jeune fille. Elle devait s'alier à lui à présent. Elle comprendrait qu'ils sont du même camp, qu'il doit lui obéir. L'apprentissage marchait à merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 16:43

« Tu as su détourner mes pièges. Sois méfiante. Les choses peuvent arriver très vite et tourner très mal. Quand tu te battras réellement, tu n'auras pas le temps de réfléchir à ce que tu dois faire, tu devras te débrouiller seule et sortir toute seule de tes problèmes. Ne compte sur personne d'autre. Emmagasine un maximum de connaissance magique pour savoir te débrouiller.»


Elle le regardait, plissant les yeux pour pouvoir l’observer davantage. Il comptait encore la tester ? Kate ne lui répondit rien, se contentant d’hocher la tête chose qu’il ne verrait surement même pas. De connaissances magiques ? Les cours et tout ce qui touchait aux études ennuyait sérieusement Trycia, généralement pendant les cours elle rattrapait son sommeil perdu au cours de la nuit.

La jeune fille voulait apprendre en temps et en heure a la moindre situation problématique et peut être que le jeune homme voulait lui apprendre ainsi. Finalement il pourrait peut être se montrer bienveillant envers elle mais la brune en doutait sincèrement, après tout si il comptait la rendre dur comme de la pierre il allait lui falloir beaucoup plus de patience

Un vent froid s’éleva, Kate sentit de longs frissons parcourir son frêle corps, elle écarquilla un instant les yeux, non elle devait rêver, c’était son manque de sommeil qui se faisais cruellement ressentir par des hallucinations. Quelque chose venait d’exploser ce qui fit sursauter brusquement la belle, des araignées, ah non la il jouait avec le feu. Kate grogna brusquement, sa baguette tendue devant elle.
Elle leva les yeux, Théodore venait de tombait à coté d’elle, Kate esquissa un léger sourire en le voyant près d’elle, La belle vint près de lui, ne baissa pas sa baguette. Les créatures étaient tout près d’eux.

Aragna eximé.

Ce sortilège fusa sur une araignée à toute vitesse qui se retrouva propulsé à plusieurs mètres d’eux, se protégeant a plusieurs reprises grâce a un Protego en sortilège informulé. Les sortilèges informulé la belle les maitriser moyennement mais en cet instant elle ne se posait pas de question, ses saletés de bestioles faisant mal et leurs crochets aurait pu croquer Kate et sa petite taille sans soucis.

Se déplaçant par instant avec rapidité pour éviter un coup de leurs énormes pattes, lançant plusieurs fois le même sortilège pour les éloignées mais celle-ci revenait a la charge rapidement. La belle se retrouva a terre un instant, se prenant un coup de pate d’une araignée a sa droite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Jeu 4 Aoû - 23:11






    Toute la scène s'accéléra très rapidement. Rien de ce qu'avait pu penser le jeune mangemort ne se serait produit. D'abord, les araignées semblaient encore plus énervées que ce qu'il pensait. Il allait même jusqu'à ce demander si la jeune sorcière allait finir par tenir bon, car lui même se demander comment il allait sortir de ce pétrin. Une araignée vu tuée par la jeune fille alors qu'un autre l'arracha du sol. La jeune fille retomba lourdement au sol. Le mangemort ne put lui demander si elle allait bien. Il se jeta sur l'araignée et l'explosa d'un coup de baguette magique.
    Des éclats de créature rebondirent sur les parois de l'école. La deuxième araignées attaqua le jeune homme par derrière, le mordant à la jambe. Sous la moindre pression de la bête, Théodore disparut immédiatement dans la fumée noire pour éviter de se faire blesser, avant de réapparaître derrière la créature qu'il enflamma. Son cri retentit longuement. L'écho était lourd, puissant.
    Une fois les créatures mortes, Théodore s'approcha de la jeune fille, l'aidant à se relever. Il ne put lui demander si elle allait bien qu'un halo de poussière se forma à quelques centaines de mètres d'eux.
    Au loin, une dizaine d'araignées arrivées à tout allure. Le cri de l'animal pendant sa descente aux enfers était un appel au secours. Ils allaient morfler, c'était certain.

      Théodore - « On n'y arrivera pas. Je n'ai pas envie de replier les armes. Je ne suis pas lâche. Mais on n'y arrivera pas ! »


    Après ses paroles difficilement acceptables, le jeune homme s'avança et hurla de toute ses forces une formule de protection pour repousser les créatures.

      Théodore - « Protego ! »


    Un cercle invisible les entourait à présent, et les deux premières créatures qui arrivaient sur eux explosèrent en touchant le cercle magique. Les autres s'arrêtèrent. Elles savaient très bien que le formule ne tiendrait pas longtemps.

      Théodore - « Incendio ! »


    Pour les retarder un petit peu, Théodore forma un cercle de feu autour d'eux. Mais il fallait avouer qu'à l'intérieur de ce cercle de protection, mêlés aux flammes, ils ne tiendraient pas très longtemps. Il fallait qu'ils fassent quelque chose. Mais le jeune homme se refusait de partir en tirant le drapeau blanc. Il en était hors de question. Il s'était toujours battu pour être plus fort, pour ne pas détourner les yeux de son adversaire, toujours lui faire face. Déonthologiquement parlant, il était impossible de fuir. Qu'elle le fasse si elle voulait. Il ne lui dirait rien. Mais lui se refusait de fuir devant ses créatures de la Forêt Interdite. Il se battrait jusqu'au bout.
    Déjà, le cercle commençait à disparaître. Les flammes n'allaient pas tarder à s'éteindre aussi. Il fallait faire quelque chose. Mais ce qui préoccupait le plus Théodore était de sauver la jeune fille. Même si elle avait enfreint le règlement, il se refusait à la laisser périr. Et sa magie était surement trop faible pour les combattre.
    Pris de panique, il ne savait plus quoi faire. Il regarda la jeune fille. Leurs vies tenaient entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Ven 5 Aoû - 10:43

Tout s’était passer tellement vite que Kate eut à peine le temps de voir les deux araignées qu’il restait, tuer par le mangemort. Des éclats de créatures viennent rebondirent sur la paroi de l’école, Kate regarda un instant le spectacle en grimaçant, quelle idée aussi des araignées sachant que ce sont de vrais plaies. Et apparemment elles n’avaient pas dis leurs derniers puisqu’après le cri assourdissant de l’une d’entre elle, un amas de poussière arriva, les yeux de Kate s’écarquillèrent.

De nouvelles araignées venaient d’arriver déjà que Kate les avaient en horreur cela n’allait pas a s’arrangeant, loin de la. Ses yeux se relevèrent lorsque Théodore cria un sortilège de protection, se relevant en suite doucement grâce a son aide esquissant un léger sourire malgré la situation ou aucun sourire n’aurait du se faire voir. Deux créatures s’explosèrent sous le bouclier du mangemort ce qui ravis la belle même si il en restait quand même d’autre. Il prononça un autre sortilège et des flammes les encerclèrent pour ne pas que les montres puissent encore venir.

Théo venait de plonger son regard dans les sombres prunelles de Kate, il ne voulait pas abandonner, elle l’avait très bien compris. Kate fixa un instant les créatures puis le jeune homme, elle non plus elle ne voulait pas partir et rentrer alors qu’il était seul face a cela. Les sortilèges commençaient à perdre de leurs effets et il fallait vite trouver une solution. La Black pinça un instant sa lèvre piercer en regardant le jeune homme puis laissa un sourire se dessiner au coin des lèvres.
A force de jouer avec le feu on se brule les doigts.

Toutes les protections qu’avait mis en place le jeune homme s’effondrèrent et les araignées arrivèrent sur eux complètement en furie. L’héritière Black quitta son regard du jeune homme et pointa sa baguette en direction des araignées, déterminée, jamais elle ne s’était lancer dans des combats de ce genre ou plutôt la brune ne les avaient jamais cherché.

Peut être qu’en faisant cela, Théo arrêterai de la considérer comme une moins que rien et une gamine qui ne sais pas se défendre. Elle savait se défendre et c’est maintenant qu’elle allait lui prouver, qu’elle n’était pas une moins que rien.

Avifors.

Une des araignées se transforma en un oiseau, la belle répercuta se sort à plusieurs reprises, se reculant légèrement lorsque une araignée se planta devant elle, utilisant un sortilège de protection comme elle pouvait, grimaçant légèrement face a la situation, Kate devait s’en sortir c’était certain, sinon valait mieux faire ses adieux au mangemort et s’allonger puis se laisser manger par les araignées. La belle évita de justesse un coup de pattes de la monstrueuse araignée, elle leva sa baguette une nouvelle fois.

Orbis.

Une tornade bleue commença à se former du bout de sa baguette, allant emprisonner l’araignée en face d’elle, la faisant disparaitre après de long instant, la belle eut un sourire triomphant en voyant que le sortilège avait plutôt bien marcher alors qu’a l’ordinaire Kate avait du mal a ce qu’il s’exécute. Son souffle s’était accélérer du a l’adrénaline qui montait de plus en plus du a la situation plutôt inédite qu’elle était entrain de vivre. Un regard en coin pour voir comment Théodore s’en sortait, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Théodore E. Amvrossi
Mangemort
Mangemort



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Ven 5 Aoû - 14:08






    Jamais Théodore n'aurait pu penser que la situation allait tourner aussi mal. Les araignées continuait à approcher. Et sa magie n'était pas assez forte. Il aurait pu demander de l'air à ses compagnons, des mangemorts, mais c'était se rabaisser à une force qu'il avait invoquée et que jamais il n'aurait pu se débarrasser. Il devait se résoudre à continuer seul, même si c'était beaucoup trop dur, même s'il devait en perdre la vie.
    Même si le jeune homme se foutait éperdument du sort de Dumbledore, il fallait avouer que l'école Poudlard avait bien changée depuis sa mort. Voldemort avait repris le contrôle des plans, mais ce que Théodore avait vécu à la maison Serdaigle n'était plus du tout pareil. Il en venait parfois même à regretter cet ancien temps qui ne reviendrait surement jamais. Lord avait pris bien trop de pouvoirs, et Potter ne serait jamais capable de le détrôner. D'autant plus que ses forces ne cessaient de s'accroître. Poudlard allait désormais sombrer dans la mal absolu, sans que personne ne puisse faire quelque chose. Et cette magie noire ne s'était pas que répercuter sur les murs de l'école, mais bien dans les mentalités. Et en partie, à l'instant présent, sur les araignées. Carpe Diem.
    Elles étaient folles. Totalement détournées de leurs pensées. Incontrôlables. Il n'y avait plus deux clans, le Bien et le Mal, mais bien des dizaines d'autres. A en rajouter, les Déjantés, les Têtues, les Détrônées, les Créatures, les Maisons, les Moldus, les Suicidaires. Poudlard n'était plus comme avant. La renaissance de Poudlard avait déserté toutes les personnes encore vivantes dans le monde de la Magie. Et bientôt, la terreur du Maître se répercuterait sur les mentalités des Moldus. Bientôt, le monde de la magie ne serait plus un monde caché, mais bien un monde ouvert à tout, dépourvu de mal, où personne ne pourrait faire sa loi, où tout le monde devrait se rabaisser aux ordres du Grand.
    Pour tout avouer, Théodore se foutait totalement de la punition qu'il aurait par le Maître. Il se ferait peut être punir pour avoir ramener des créatures dangereuses au sein de l'école, mais l'école avait tellement changée qu'il n'aurait surement rien. Et après tout, il s'en foutait complètement. Qu'il se passe ce qu'il doit se passer. Il s'en moquait.
    Il aperçut la jeune fille combattre les créatures alors que les barrières de sécurité qu'il avait créées s'écroulaient. Les bêtes s'étalèrent autour d'eux, les emprisonnant pour le plus les laisser partir.
    Théodore retourna sa baguette magique contre son corps et murmura un sortilège.

      Théodore - « Gemino. »


    Un nouveau Théodore prit forme. Une araignée se jeta immédiatement sur sa copie et le mangemort en profita pour s'occuper d'une autre araignée. Il avait créé une copie de lui même pour disvertir une créature le temps d'en exterminer une autre.

      Théodore - « Endoloris ! »


    L'araignée hurla à la mort, se retournant. Ses pattes battaient dans tous les sens. Elle allait mourir, cette vermine. D'un coup de baguette plus puissant, il acheva l'animal.

      Théodore - « Crève ! »


    Une autre araignée se jeta sur le jeune homme qu'il l'envoya sur le côté d'un coup de baguette. Elle se releva et fonça sur le mangemort.

      Théodore - « Locomotor Mortis. »


    L'animal tomba sur le sol, les jambes paralysées. Théodore en profita pour faire exploser l'animal.
    Il se transforma en une épaisse fumée noire et prit de l'altitute. Il aperçut alors encore une dizaine d'araignées s'approcher. Ils étaient même plus. C'était perdu d'avance. Il fallait replier les armes. Il s'envola à l'intérieur de la volière et chercha un objet.
    Il ne trouva qu'une cage de chouette qu'il prit et déposa violemment au milieu de la volière.
    Ce qu'il envisageait de faire était très risqué. Il n'avait le droit de jeter ce sortilège que sous les ordres du Ministère de la Magie. Mais il n'avait pas le temps. La jeune fille ne partirait jamais sans lui. Elle voudrait toujours combattre à ses côtés. Il n'avait plus le choix.

      Théodore - « Portus ! »


    Une épaisse lumière s'échappa de la baguette, éclairant toute la volière, s'écrasant sur la cage. Même Kate et les araignées devaient entendre la force de la magie qu'il utilisait et voir la lumière bleue du sol. Sa baguette lui brulait atrocement. Il allait la lâcher. Sa main lui brûlait tellement qu'il sentait sa peau se craqueler doucement. Ce ne fut qu'une dizaine de secondes plus tard que la lumière s'effaça et que la volière redevint calme. Théodore se mit à genoux, scrutant l'objet d'un regard perdu. Il devait se reprendre tout de suite, il n'avait plus le choix.
    Il se releva avec lenteur et ensorcela la cage de l'oiseau qui vola à ses côtés. Il ne devait pas la toucher. Il sauta de la volière, suivit de près par la cage, avant de retomber sur le sol, ralentit par un sortilège de ralentissement qu'il n'avait pas prononcé.

      Théodore - « Kate, je suis désolé. Tu ne me laisses pas le choix. Attrape. »


    Sans lui laisser le temps de réagir, d'un coup violent de baguette magique, il jeta la cage sur la jeune fille qui ne put l'éviter. Le Portolain percuta de plein fouet la jeune fille qui disparut dans un « pop » sonore. Elle réapparut l'intérieur du château, dans un couloir sombre, où elle pouvait voir la scène. Théodore aurait préféré programmer son Portolain de manière à l'envoyer dans la salle commune de Serpentard, mais il n'avait pas le temps. Elle pouvait voir ce qu'il allait se passer.
    Les araignées se retournèrent sur le mangemort qui devait avouer qu'il avait perdu cette guerre. Elle s'approchèrent de lui, à toute vitesse. Théodore observa les créatures s'approchaient. Il pointa sa baguette au sol, et dans un grand souffle, hurla un dernier sortilège.

      Théodore - « Bombarda Maxima ! »


    Une boule rouge explosa sous les pieds du jeune homme. L'explosion produisit une détonation et les araignées disparurent sous les flammes et l'explosion. Même Théodore avait disparut. Plus personne ne résidait à la volière. Le calme revint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Kate Trycia Black
Batteuse | Serpentard
Batteuse | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate] Ven 5 Aoû - 14:53

Tout les deux ne lâchaient rien, les araignées était de plus en plus nombreuses mais Kate ne voulait plus reculer à présent, c’était dangereux mais étant plus jeune elle y voyait aussi beaucoup d’amusement, c’était la première fois ou la belle devais vraiment combattre quelque chose, non pas pour un examen, non pas pour lancer quelques sortilèges faible aux élèves qu’elle n’aimait pas mais pour éviter de se faire dévorer par des araignées complètement ravagées de la cafetière.

Quelques longues minutes après la jeune fille du se rendre a l’évidence, il allait y passer toute la nuit en se blessant et en s’affaiblissant de plus en plus. Théodore s’éleva dans l’épaisse fumée noire qu’elle avait pu observer toute a l’heure dans la volière, la belle fronça les sourcils, que faisait t-il, quelques secondes d’inattention et le belle grimaça fortement, une araignée venait de lui mordre le bras, laissant une trace assez conséquente. La belle l’as fit exploser dans une colère noire, reculant comme elle pouvait pour éviter les grosses créatures.

Une lumière bleue apparut non loin de la bataille, la belle leva une nouvelle fois les yeux en prenant cette fois ci ses dispositions pour ne pas se faire attaquer. Que faisais Théodore ? Kate se demandait bien l’idée qu’il pouvait avoir dans la tête pour faire apparaitre une telle lumière et autant de magie. La Black avait un mauvais pressentiment, son nez se fronça un instant lorsqu’elle le vit revenir, se protégeant une fois de plus a l’aide d’un sortilège des attaques incessantes des créatures.

« Kate, je suis désolé. Tu ne me laisses pas le choix. Attrape. »

Sans que la jeune fille n’ai le temps de prononcer un seul mot, elle se reçu une cage de hiboux sur elle. Disparaissant quelques instants avant de tomber lourdement au sol, elle ré ouvra les yeux et se rendit compte qu’elle était revenue dans le château, un couloir sombre et mal éclairé qui ne lui faisait aucunement peur. Son regard sombre se tourna vers une fenêtre et vis que Théodore était encore la bas au milieu des araignées, la belle se mit a jurer plusieurs fois, vexée qu’elle est du partir alors que lui non.

Soudain une lumière vive et rouge apparu, Kate avais mal aux yeux mais il était hors de question qu’elle en perde une miette. Tout se mit a exploser et la belle posa ses mains sur la vitre comme si avec cela elle allait mieux voir. Ou était Théodore ? La jeune fille inspira longuement sentant son cœur se serrer brusquement, son regard resté fixé au même endroit, ou était t’il ?

Ni une, ni deux. La jeune fille se mit à courir dans ce long couloir sombre, sa baguette serrer dans sa main, lui faisant presque blanchir les phalanges. C’était donc pour ça qu’il avait ça, l’as renvoyé dans le château, pour ne pas qu’elle soit blessée ou même tuée par le choc. Elle dévala les escaliers, manquant de tombant la tête la première et emprunta le passage secret qu’elle prenait tout les soirs pour ses sorties nocturnes.

Théodore..?

Juste son prénom de prononcé alors que la jeune fille marchait lentement vers l’endroit a présent totalement paisible, marchant un peu angoissé a coté des cadavres d’araignées. Il n’avait pas pu mourir, non quand même pas, Kate sentait son ventre quelque peu se serrer, le mangemort l’avais sauvé ce soir, certes après lui avoir mis une bonne raclée mais cela elle n’en tenait plus trop rigueur.

Si tu es la, montre toi. Me fais pas de blague..

Le regard sombre de la jeune Black ne cessait de regardait partout autour d’elle. Oui elle commençait légèrement avoir peur de ce qui avait pu réellement ce passer. Son bras commençait a lui bruler légèrement, levant son bras a son regard, une morsure d’araignée bien distincte. Oh non pas encore des cicatrices, c’était finis pour ce soir. Enfin elle l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sensations de frissons [Théodore &&' Kate]

Revenir en haut Aller en bas

Sensations de frissons [Théodore &&' Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: 7° Etage :: Volière-