Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 30 Juil - 13:42

C'était un soir paisible où personne ne semblait être éveillé, même si il n'était que 21 heures. Il faut dire que depuis que les mangemorts étaient les nouveaux surveillants de Poudlard, plus personne n'osait vraiment sortir le soir. Leurs conséquences étaient terribles. Il faisait déjà noir à l'extérieur, et la seule source de lumière, c'était la demi-lune qui brillait dans le ciel, et les étoiles qui l'entouraient.

Hermione, alors vêtu de sa robe de sorcier, les cheveux en bataille et sa vision un peu brouillé par la fatigue, se trouvait en haut de la tour d'astronomie, la plus grande tour de Poudlard, qui donnait une vue parfaite sur l'ensemble du parc, en particulier sur le lac. Il était calme ce soir, se qui était normal, vue qu'il n'y avait aucun vent possible pour l'agiter un peu. Personne ne semblait avoir eu le courage de se glisser à l'extérieur ce soir, car même d'ici, il ne semblait y avoir personne en vue. Mais se n'était pas se qu'il l'interessait. Hermione, elle, observait le ciel, un manuel d'astronomie dans ses mains, à la recherche de la constellation d'Orion.

Apparemment, celle-ci devait former Orion, ce chasseur géant de la mythologie grecque, que Zeus aurait transformé en étoiles... La rouge et or l'avait lu dans ce même livre d'astrologie, qui lui avait été très utile tout au long de l'année. Donc, à la recherche de cette constellation depuis quelques minutes maintenant, elle ne voyait trop le temps passés. Elle avait déjà trouver 4 constellation, depuis la demi-heure (ou peut-être un peu plus, elle l'ignorait) qu'elle était ici. Orion serait sa cinquième, ce soir. La place était silencieuse, personne n'avait eu comme elle la brillante idée de venir étudier les étoiles, en ce soir parfait, où celles-ci semblaient briller de leurs milles feux.



[Hs: Désolé, il est court, mais bon... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Lun 1 Aoû - 21:44

    Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tic…..

    Les secondes s’écoulaient, avec la même lenteur et la même aigreur que les secondes d’avant. S’égrenant avec la même indifférence face au temps perdu. Avec la même lenteur. Avec la même rapidité. Avec le même bruit traitre, ignoble, assassin, et agaçant qu’était le bruit de la fuite du temps. La fuite du temps, ces secondes assassine qui vous enlevait chaque fois une parcelle de votre vie. Une seconde de votre vécu. Vous vieillissait à chaque fois un peu plus. A chaque fois plus cruellement. A chaque fois plus naturellement.

    Chaque pas dans le couloir, chaque tic tac de sa montre, chaque respiration.. Chaque chose exprimait une monotonie douloureuse aux oreilles du Malefoy. Une chose banale, dont personne ne se souciait, que personne ne contrôlait, tout le monde s’en fichait. Mais chaque secondes écoulées était un pas de plus vers la mort. Comme si le temps n’affectait personne d’autre que lui. Comme si le temps était une chose dont on ne devait se soucier par peur de perdre la raison.

    Rythmée, endiablée, sereine, apaisante mais tellement stressante. De quoi avait-il peur sérieusement? Ou plutôt qu’Est-ce qui l’angoissait? Le fait de ne pas pouvoir contrôler le temps à son envie? Non.. C’était plus profond que ça, plus ignoble, plus dévastateur, plus sombre. Il fallait se l’avouer pourtant, il n’était pas intouchable, et cela l’effrayait plus que tout, le mettait dans un état idiot. L’agaçait, attisait sa haine. Il avait peur de mourir. C’était simple.

    D’un pas rageur, le blond faisait sa tournée, il était préfet, il devait donc surveiller les alentours. Sa ronde commençait à 21h, il devait se balader dans le château à la recherche d’élève trainard qui voulait désobéir aux règles, se croyant plus malin que la moyenne pour croire qu’ils ne se feraient pas prendre par un des Carrow ou un préfet. Cela révélait une fois de plus l’idiotie des élèves. Ils n’avaient toujours pas comprit que ce n’était plus un jeu?

    D’un geste impatient il poussa une porte en bois et la referma rapidement. Pointant sa baguette devant lui, il fit frémir le bout de bois et murmura un lumos discret. Pourquoi ses pas l’avait lâchement dirigé vers cet endroit ignoble? Pourquoi se torturait-il en venant ici, comme si les souvenirs n’étaient pas assez douloureux, comme s’il voulait enfoncer le couteau dans la plaie, comme s’il voulait réveiller ses vieux démons.

    Il avança lentement, se revivant le moment pas si lointain de la fin du plus grand directeur de Poudlard jamais existé. Et il n’y était pour rien dans sa mort, c’était là le plus désolant. Le moment le plus humiliant de sa vie, le plus triste. Et celui où il avait été le plus tiraillés. Chaque secondes, il revivait chaque seconde avec une douleur incomparable, comme si on lui avait jeter un doloris de l’intérieur. Dans sa tête s’était vraiment le bordel, et aucun repère ne pouvait l’aider.

    Il avançait machinalement, montant marche après marche le grand escalier. Il était comme obligé de revenir ici, c’était la première fois depuis la fameuse nuit ou tout avait basculé. La première fois, pourquoi était-ce si douloureux? Pourquoi avait-il un mal de chien à tourner la page, à se foutre royalement de tout ça? C’était pourtant pas si compliqué de balayer ses moments de sa vie comme une vulgaire poussière de sous un meuble.

    Ses pas se faisait de plus en plus pressant, mais aussi de plus en plus silencieux. Il était presque sur qu’il ne serait pas tout seul une fois en haut de la grande tour. Comme si en plus de cela il avait besoin d’un spectateur à sa souffrance. Il gravit les dernière marche avec leste puis regarda qui était présent. D’un geste sur, il éteignit sa baguette et fit quelques pas vers la jeune femme plantée là. Il ne manquait plus qu’elle pour faire comble à son malheur.

    Granger… A pas mesurer il s’avançait vers son ennemie de toujours. Les yeux vers les étoiles, elle cherchait surement une constellation. Concentrée elle ne l’entendit pas arriver. Il en profita pour jeter un œil à son livre. Elle cherchait Orion, un petit sourire moqueur apparut sur ses lèvres et d’un geste assuré tendit son bras vers la constellation.

    « Orion est là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Mar 2 Aoû - 0:12

Hermione continuait toujours d'observer le ciel à moitié couvert, jetant de temps à autres des coups d'œil dans son précieux livre d'astronomie... Pour être plus précise, ce livre était carrément la bible de l'astronomie. C'était aussi un des plus vieux livres qu'elle avait pu trouver dans la bibliothèque de Poudlard (et qui était lisible). Hermione le chérissait plus que tout autre livre traitant sur le sujet. D'après la bibliothéquère, elle était l'une des première à s'intéresser à ce livre. Il faut dire qu'il n'y avait pas grand monde qui aime l'astronomie...

Même Hermione n'affectionne pas particulièrement ce sujet, mais les constellations sont se qu'elle préfére étudier plus que tout, en astronomie, bien sur... Et la, on parle d'autre chose, car Hermione a beaucoup de matière et sujet préféré en cour, même si elle offrait autant d'importance pour tout les sujets qu'ils abordaient en classe.

Mais ce soir, elle ne trouvait pas Orion. Pourtant, elle connaissait chaque constellation si bien... Habituellement, enfin, en temps normaux, elle l'aurait trouver en quelques minutes seulement. Mais pas ce soir, La fatigue l'avait sans doute gagné, et se ne serait pas bien étonnant, elle dormait presque debout. Elle ignorait il était quelle heure, mais depuis le temps qu'elle était ici, à la noirceur, elle en jugeait qu'il devait être déjà passé l'heure d'aller au lit. Et elle n'avait pas la moindre envie d'aller dormir, pour l'instant.

Elle serait incapable de dormir de toute façon, car depuis qu'elle était revenue à Poudlard, elle était incapable de dormir. Elle s'inquiétait d'à peut-prêt tout les sujets inutiles auxquelles il est possible de s'inquiéter... Ou quelques autres plus important. En tout cas, à toutes sortes de choses, utiles, ou pas. Elle jeta de nouveau un coup d'œil au livre, puis au ciel. Toujours rien, pas de trace d'Orion. C'était à se demander si elle avait disparu...
Soudainement, un bras se tendit vers le ciel, à sa droite. Puis, une voix qu'elle connaissait particulièrement souffla:

- Orion est là.

Hermione eu un petit sursaut, et le livre failli glisser de ses mains, mais elle s'était un peu plus agrippés au bouquin lorsqu'elle avait entendu la voix. Elle tourna rapidement sur elle même, et se trouva face-à-face avec Malefoy. Qu'est ce qu'il faisait ici? Elle croyait être la seule éveillée. Pourtant... il fallait croire que non...

- Qu!...

Elle arrêta presque immédiatement de parler. Il avait ce même sourire narquois habituel, mais pointait le ciel. Elle arqua les sourcils, et glissa son regard, du bras tendu de Malefoy, jusqu'au ciel, se qui la fit pivoter lentement. Elle observa le ciel un instant, toujours les sourcils arqués, n'ayant pas encore fait le lien avec se qu'il avait dit et se qu'il pointait. Un petit moment après, elle constata qu'il pointait Orion.

Elle observa longuement la constellation, et s'approcha de celle-ci à petit pas, en se disant en même temps d'avancer qu'elle devait vraiment être très fatigué pour que Malefoy l'est trouvé, mais pas elle... Sans doute était-il dans un meilleur angle qu'elle... ou... Elle s'arrêta, observa un instant l'Orion illustré dans son livre, puis la vrais. Les deux formes étaient identiques, Drago avait vue juste.

Elle referma lentement le livre, en continuant de regarder le groupe d'étoile, jusqu'à ce qu'elle l'aille fermer au complet. La, elle pivota, et se retrouva de nouveau face au jeune serpentard. Elle le désigna d'un geste du menton.

- Qu'est ce que tu fais ici, Malefoy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Mar 2 Aoû - 21:01

    « Orion est là. »

    Le bras pointé vers la destination de la constellation, un sourire ironique sur les lèvres, il attendait la réaction de la jeune femme qui ne se fit point attendre. Elle se retourna surprise d’avoir été dérangée en pleine contemplation des étoiles et autres constellations. Il eut un petit sourire fier de lui, il adorait déranger son ennemie comme ça, sans raison alors qu’elle cherchait surement là solitude et non une joute verbale avec son pire ennemi.

    Continuant à tendre le bras tant qu’elle n’avait pas saisit encore la porté de ses paroles il se surprit à aimer la voir déstabilisé, que c’était bien de la voir de temps en temps déstabilisée à en perdre son habituel air de miss je sais tout totalement énervé de le voir là. Il vit du doute dans ses yeux avant qu’elle ne comprenne qu’il s’évertuait à lui montrer la position d’Orion. Elle suivit son bras jusqu’au ciel et commença à comprendre qu’il lui montrait Orion.

    S’étant détourné de lui, elle s’approcha de la rambarde métallique pour détaillé la constellation. Serrant entre ses mains son livre d’astronomie elle oublia la présence de Malefoy pour quelques secondes. Ses yeux passèrent du livre à la constellation, et Drago s’amusa de sa réaction. Alors qu’elle s’évertuait à voir une moindre différence entre la représentation du livre et la constellation qu’il lui avait désigné, lui était persuader d’avoir visé juste.

    Il laissa sa main retomber le long de sa hanche puis attendit que la jeune femme réagisse à sa présence avec un petit air satisfait sur le visage. Il savait qu’elle détestait son air hautain et ça l’amusait de plus en plus à la voir en colère contre lui. C’était vraiment une satisfaction qu’il ne pourrait rayer de son visage, il en oublia de suite la raison de sa venue et continua de poser ses yeux gris sur la jeune femme.

    Il la regarda fermer son livre avec lenteur tandis qu’elle regardait toujours la constellation. Drago avait marqué un point. Il la regarda pivoté avec rapidité une fois son livre fermé et fut amusé de son air désapprobateur. Elle le désigna du menton, avec dureté et le fixa un instant tout en lui posant la question qu’il attendait.

    « Qu’Est-ce que tu fais Ici, Malefoy? »

    On voyait bien que le Ici dont elle parlait il portait une majuscule et une grosse. Un mot souligné re souligner encore. Elle insistait bien sur ce mot y mettant toute sa haine. Il eut un sourire moqueur. Bien que son insistance sur le ICI lui fit réfléchir à sa présence ici même en haut de cette haute tour d’astronomie où il n’avait pas mit les pieds depuis cette si tragique nuit où le plus grand directeur de Poudlard fut tuer.

    Et alors il se rappela avec force comment la tension avait été forte, comment il avait, malgré lui dut revivre le cauchemar. Son visage revêtit un masque froid d’impassibilité feinte. Ce cauchemar éveillé qu’il avait dut subir encore une fois, comme une douche froide, ou plutôt un feu ardent qui le détruisait sans qu’il n’est rien demander, sans qu’il n’est rien put faire pour l’arrêter ou au moins l’apaiser quelques instants.

    Il regarda la jeune femme et un air amusé revêtit les traits de son visage. Que faisait-il là? Sa ronde voyons quoi d’autre? Il laissa la phrase de la jeune femme en suspens assaillant de l’énerver au plus haut point avant de commencer à répondre lentement, sur le ton de la discussion comme si rien n’avait put se passer l’année dernière.

    « Ma ronde.. J’ai entendu du bruit et je suis monté voir qui était là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Mer 3 Aoû - 0:32

Drago semblait rire d'elle, se qui l'énervait à un plus au point. Il avait toujours ce stupide sourire qui lui donnait un air parfaitement ridicule, à l'avis d'Hermione. Pour être plus précise, ce sourire, qu'elle avait vue si souvent, était aussi aux yeux d'Hermione une grimace, un rictus moqueur... Tout pour la rendre encore plus mal à l'aise face à Malefoy, qui était déjà un ennemi terrible, de quoi la mettre mal à l'aise même sans ce sourire d'idiot. Pourtant, ce soir, comme elle était très fatigué, elle aurait très bien pu ne pas s'énerver. Mais il avait réussis à le faire, comme toujours.

Et puis, étrangement, son visage redevint glacial, comme il l'était si souvent quand il n'avait pas son fameux sourire. Hermione continuait d'observer le jeune serpentard avec un air elle aussi glacial, mais qu'il l'était un peu moins depuis qu'elle avait remarqué que Drago semblait s'amuser à la voir ainsi. Il semblait réfléchir. À quoi? Bien sur, elle l'ignorait, mais en essayant de lire un peu plus sur son visage, à force de le regarder fixement, il semblait inquiet. Un instant elle crue qu'il la faisait marcher, mais non. En fait, il semblait plutôt pensif, ou alors il était simplement, comme Hermione, fatigué. Elle penchait plutôt sur sa deuxième idée.

Malefoy continuait de regarder ailleurs, avec son air impassible. Puis, il reposa son regard sur Hermione, et son idiot de sourire reprit de nouveau la place. En fin de compte, elle le préférait glacial. Il ne lui répondait toujours pas, continuant d'observer Hermione, comme Hermione qui observait Malefoy. Ils continuaient de s'observer, et au bout d'un moment, à force qu'il ne fasse que la regarder, elle détacha son regard, qu'elle posa le plus rapidement sur n'importe quoi, en autant qu'elle ne croise pas le siens. Il y avait un certain malaise qui planait dans la tour d'astronomie.

Il continuait de l'observer, et maintenant, se n'était plus ''un certain malaise''; Hermione avait tout simplement le goût de s'enfuir loin d'ici et de ne plus jamais revenir. Enfin, Malefoy ouvrit la bouche, se qui soulagea un peu Hermione, et prononça avec une lenteur presque énervante:

- Ma ronde... J’ai entendu du bruit et je suis monté voir qui était là.

Ah bon, sa ronde. Il était donc venue ici en croyant qu'Hermione était peut-être une petite serpentard qui avait décidé d'enfreindre les règlements... En fait, elle n'était pas une petite serpentard, mais oui, elle avait bien enfreint les règlements. Et elle ne doutait pas une seconde que Drago pourrait décider d'aller tout raconter à Rogue, se qui fit pousser un soupir à Hermione, qu'elle ne réussis pas à retenir.

Elle se remit à observer Drago, ne sachant pas quoi ajouter, car en ce moment, ce n'était pas Drago qui était en tort, mais elle, même si habituellement, cela aurait été de contraire. Mais contrairement à Malefoy, elle, serait déjà partit, et ne serait plus ici. Car en fait, le malaise n'était pas là seulement en ce moment, mais à peut-prêt à chaque fois qu'elle engageait une conversation avec Drago. Par contre, pour l'instant, ce n'était pas se qu'elle appelait une ''conversation''...

Qu'est ce qu'elle pouvait bien répondre à ca, J'ai entendu du bruit et je suis monté voir qui était là. Pas grand chose. Sauf une réponse banale, une réponse qui ne valait pas la peine à dépenser sa salive. En ce moment, elle ignorait quoi faire, quoi dire, et quoi penser. Elle ouvrit la bouche, puis la referma. Non, elle n'avait bel et bien rien à dire, se qui était assez inhabituel d'Hermione.

Elle finit après un bon moment par croiser les bras, toujours face à Malefoy.

- Hum... Tu as... l'heure? , demanda-t-elle d'un ton légèrement las, sachant que si elle s'énervait contre lui, il y avait plus de risques qu'il ai dire à un professeur qu'elle était hors de son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Ven 5 Aoû - 23:34

    « Ma ronde.. J’ai entendu du bruit et je suis monté voir qui était là. »

    Une réponse simple pour une question si complexe. Les sous-entendus débordaient de sa réplique comme de la confiture de citrouille sur une tartine beurrée. C’était si évident qu’elle mentionnait le fameux épisode de sa vie auquel il aurait tellement aimé ne pas être associé. Pourtant, c’était ce stupide épisode qui le marquerait douloureusement au fer rouge durant toute sa scolarité. Peut être même pendant toute sa vie? Surement pendant toute sa vie, s’il ne changeait pas les choses.

    Il n’avait aucune envie de parler de cet événement, encore moins se justifier. Encore moins à Granger, encore moins ce soir là, et à cet endroit. Encore moins si faible, dans cet piteux état qui devenait le sien de jour en jour, de nuit en nuit, d’heure en heure. Il aurait dut finir sa ronde le plus vite possible, ne pas penser à cette rencontre et tourner les talons à la gryffondor. Parler à Granger, c’était se remémorer à chaque instant son lamentable échec, en haut de cette même tour.

    S’il avait put revenir des mois en arrière, lors de cette fameuse nuit où tout à basculer. Aurait-il changer quelque chose à ces actes? Comme se rendre à Dumbledore, ou mieux. Le tuer? Il ne savait pas, ce soir là, il n’avait pas eut le courage de tuer un homme désarmé, à sa merci. Il était pitoyable. En y réfléchissant plus profondément peut être l’aurait-il tué, si Rogue était arrivé plus tard. La pression aurait été telle qu’une partie de lui ce serait déchirée à jamais.

    Comment être sur d’avoir fait le bon choix? Il ne savait pas. Une chose était sûr, il n’avait pas fait le bon choix en restant paralysé, comme neutre. Car l’on le blâmait des deux cotés à présent. A choisir un camps il aurait du s’affirmer d’avantage. Prendre l’initiative de prononcer la formule qui aurait sceller la fin de la vie du vieillard. Une nouvelle vie aurait alors commencer pour lui. Une vie sombre, pleine de reconnaissance, de gloire peut être, mais une gloire taché de sang à l’ombre du Seigneur des Ténèbres.

    Son regard ce fit vague tandis qu’il observait les étoiles pendant une petite minute. Si tout pouvait changer, c’était sans hésitation qu’il remonterait le temps pour retrouver son estime de soi-même et de la confiance en lui. C’était sans hésiter qu’il aurait plonger aux cotés du Lord. C’était sans hésiter qu’il aurait rejoins ses partisans. C’était sans hésiter qu’il aurait tuer Dumbledore. Si c’était pour se faire haïr du coté du bien, il aurait préféré que se soit pour quelque chose de concret.

    Sans regard se durcit et il reposa le regard sur Granger. Voyant qu’elle le toisait, il soutint son regard sans ciller une seule fois, c’était encore une chose qu’il savait faire, soutenir le regard de ses ennemis sans ciller. Plongé son regard gris froid dans ceux chocolat de la jeune femme. Encore une vieille habitude de se plonger dans se regard chaud à en vouloir réchauffé le gris frigorifiant de ses prunelles. Mais cependant il détourna le regard.

    « Hum.. Tu as.. L’heure? »

    Il replongea ses yeux dans ceux de la jeune femme, s’il avait l’heure? C’était une bien étrange conversation qu’ils entretenaient depuis tout à l’heure, pour l’instant aucune insulte n’avait fusé, comme s’ils étaient dans une bulle de paix où la moindre attaque briserait l’harmonie. Il n’avait pas envie de se battre, il était comme lassé ce soir. Il aurait peut être trouvé le sommeil s’il s’était dépêcher de rentrer, qui sait?

    Il détourna les yeux quelques instants et pris dans sa poche une montre à gousset en or, c’était là l’avantage d’être né Malefoy, être né riche. Il ouvrit le cache et jeta un coup d’œil aux aiguilles incrustées de pierres précieuses. Il était Vingt deux heures. Ils auraient dut rentrer, tout deux, chacun dans leur dortoir et ne plus se parler. Ce n’était pourtant pas difficile de dire l’heure, puis de tourner le dos et de poursuivre son chemin jusqu’en bas des marches.?

    « Vingt deux heures et quelques minutes.. »

    Son regard revint sur la jeune femme en face de lui, les bras croisés. Il eut un sourire légèrement moqueur, peut être allait-il brisé la bulle, histoire de s’amuser? Non.. Il voulait garder cette bulle, c’était reposant en quelques sorte.

    « Il serait temps de fermer les paupière et de sombrer dans un monde peupler de tes pires craintes ou de tes souhaits les plus désirés. »

    Tout en murmurant cette phrase il s’était rapproché de la gryffondor. Une trentaine de centimètre les séparait. Ca aurait été si facile de lui faire mal. Mais il ne le fit pas.. Ne sachant même pas s’il le souhaitait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 0:20

Lorsqu'elle ouvrit la bouche, il retourna de nouveau son regard vers le sien, qu'il avait quitter un petit moment. Hermione s'attendait à une réponse tout-à-fait cinglante de la part de Malefoy, surtout avec la question idiote qu'elle venait de lui poser. Mais elle avait réellement besoin de savoir l'heure. Et elle déduisait que si Drago faisait sa ronde, c'était sans doute qu'elle devrait être dans son dortoir. En fait, il n'y avait pas de doute la dessus.

Il avait sortit une montre, qui valait sans doute des tonnes de galions, et Hermione n'aurait sans doute pas pu estimer la somme environ de cette montre. Il allait réellement lui dire l'heure? Elle leva légèrement les sourcils. Elle ne s'était pas du tout attendu à ça. Elle s'était plutôt attendu à quelque chose pour la provoquer, ou la choquer, pour simplement la faire réaliser comment c'était une question stupide à demander à Malefoy. Mais, malgré toutes ses attentes, il lui répondit:

- Vingt deux heures et quelques minutes...

Il releva son regard vers Hermione, et son stupide sourire apparut de nouveau sur son visage. Mais il était plus doux, moins idiot que d'habitude. Il semblait plus reposer qu'habituellement, moins maniéré. Elle le soutenait toujours.

- Il serait temps de fermer les paupière et de sombrer dans un monde peupler de tes pires craintes ou de tes souhaits les plus désirés. , lui murmura-t-il, si bas, qu'elle se questionnait si elle était bien en compagnie de Drago.

Toujours pas de phrase méprisante. Juste le silence qui planait en haut de la tour d'astronomie. Tout semblait calme, et la tension était toujours, et encore, palpable. Menaçante. Il s'était rapprocher d'Hermione, un peu trop proche. Beaucoup trop même. Qu'allait-il lui faire? La blesser? Elle avait légèrement fermer les yeux, mais les rouvrit un peu après. Il ne semblait pas avoir l'intention de la frapper.

Elle gardait son regard accrocher au sien, comme pour le défier. Mais elle se perdait un peu dans les yeux de Malefoy. À la fin, toujours se fixer, dans le silence, ça devenait de plus en plus malaisant. Et elle ne pouvait pas partir, Drago était trop proche d'elle.

De toute façon, elle n'avait plus du tout le goût de dormir, à présent. Mais elle se demandait franchement se que Malefoy faisait, en ce moment. Elle dit donc, sur le même ton de la conversation, donc, en un murmure, mais toujours un peu sous la pression qu'il la blesse d'un moment à l'autre:

- Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 1:02


    « Il serait temps de fermer les paupière et de sombrer dans un monde peupler de tes pires craintes ou de tes souhaits les plus désirés. »


    Un murmure, il avait prononcer sa phrase dans un murmure, comme s’il avait peur de briser le silence qui s’était installé, comme s’il ne voulait pas que la bulle dans laquelle il se sentait si bien ne se brise jamais. Mais c’était un espoir pur, idiot, comme s’il pouvait réellement espérer qu’il se sentirait bien pendant tout le reste de sa misérable vie. Comme si cette supposée bulle qui l’entourait ne pourrait plus jamais s’éclatée, comme si elle résisterait aux attaques de la vie.

    Elle avait l’air si fine, si fragile qu’il n’osait se mouvoir trop vite, parler trop fort ou tout simplement partir. Chétive, elle aurait put éclaté à chaque instant, et c’Est-ce qui faisait de cet instant un instant unique. Il était si bien, cela faisait tellement longtemps qu’il attendait ne serait-ce qu’une pointe de soulagement, et c’était maintenant, face à sa pire ennemie qu’il ressentait ce bien être intense. C’était le comble de l’ironie. Si un jour on lui avait promis cela, il aurait rit au nez de tout le monde et serait partit.

    Il se demanda si elle aussi la percevait cette bulle ou si tout n’était que le reflet de sa propre imagination débordante en manque de sommeil. Percevait-elle aussi que cet instant était sacré? Sentait-elle à quel point il se sentait soulagé entouré de cette bulle? Puis il se renfrogna légèrement. Et si au contraire elle ne sentait pas ce havre de paix et se mettait à lui crier après, à l’insulter, à essayer de le faire réagir. Et si elle faisait éclater la bulle.

    Il la fixa un instant méfiant. Il n’avait pas l’habitude de se comporter de cette manière, le pire c’est que la peur de perdre cette bulle devait lui donner un air misérable aux yeux de la jeune femme qui elle de son coté ne devait pas comprendre grand-chose à son manège. Il se ficha de tout, fixant la jeune femme il aurait voulut la supplier de ne pas bouger, de ne pas crier, de ne pas partir, de ne pas s’emporter.

    Elle avait pourtant tout les droits de faire ça, il n’avait rien à lui ordonner, depuis le temps qu’il la rabaissait en lui infligeant les pires crasses. Elle aurait très bien put décider de se venger, de le faire souffrir à son tour. Il s’en fichait, il était déjà au fond du gouffre, comment ferait-il pour ressortir? Pour l’instant il n’en avait aucune idée. Il s’enfonçait un peu plus chaque jour et pourtant cette bulle lui donnait l’impression que la pente ne serait pas si longue, ni si raide. Qu’il pourrait remonter.

    « Oui. »

    Un murmure, comme si un accord tacite était passé des yeux de Malefoy à ceux de Granger, comme si elle respectait le silence. Il se trouvait pathétique à toujours vouloir que cette bulle reste. Mais une chose ne changeait pas, c’est qu’il s’intéressait à lui avant de savoir même ce qu’en pensait Granger. Egoïste dans l’âme, il le restait. Même à cet instant il restait Drago Malefoy. Un Malefoy pur et dur, qu’on ne pourrait changer en un coup de baguettes.

    Il n’esquissa aucun pas vers elle, ils étaient bien assez proche, même trop, si proche qu’il aurait put lui faire mal, très mal. Et il sentait l’hésitation de Granger à se reculer, sauf qu’elle avait nulle part où aller, la seule issue était derrière Malefoy. Il eut u petit sourire, nulle trace de moquerie ou d’ironie, juste un reflet de sa pitoyable tristesse qu’il trainait depuis si longtemps.

    « Tu sembles peu convaincue. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 11:56

Le silence avait encore emplit la pièce, avide et froid. Personne ne semblait être vraiment capable de dire plus d'une phrase. Il planait, longtemps, encore, toujours, sans jamais s'arrêter. Malefoy eu un sourire, mais pas son sourire idiot, un sourire triste et amère.

- Tu sembles peu convaincue.

Tu sembles peu convaincue. Non, elle ne reconnaissait plus du tout Drago, il semblait s'être transformé en quelqu'un d'autre. Mais c'était peut-être le lieu qui lui faisait cet effet. Si elle avait bien suivit le récit d'Harry, lors de la fin de leur sixième année, qui avait parlé un peu trop vite au goût d'Hermione et sans doute de Ron aussi, Dumbledore avait été éliminé par Rogue, au haut de cette même tour d'astronomie. Aussi, apparemment, Drago avait été victime de la scène. Enfin, tout ça, c'était si Hermione avait bien suivie se qu'Harry lui avait raconté...

- D'aller dormir? Je devrais l'être?

Même si la phrase avait une pointe d'humour, le ton qu'Hermione avait emprunté pour la formuler n'était pas du tout humoristique. Il était toujours sur le ton de la conversation, dans un murmure, et froid. L'endroit était si paisible, contrairement à ses habituels entretiens avec Malefoy.

Mais en même temps, elle était toujours sur ses gardes qu'il lui fasse mal. Il ne fallait jamais lui faire confiance, elle avait appris ça au fil du temps. Pourtant, en ce moment, elle avait l'impression que quelque chose la protégeait. Comme un bouclier géant. Il semblait aussi apaiser la tension.

Elle ne pouvait toujours pas bouger. Il était trop proche, encore, il n'avait pas fait le moindre mouvement. Hermione non plus. Elle ne savait pas où elle pourrait bien aller. Se retourner, et continuer à chercher les étoiles, comme si de rien n'était? Non. D'ailleurs, où était son livre? Dans sa poche, tout près, elle le sentait.

Depuis tout à l'heure, elle avait lentement décroisé les bras, s'apprêtant à quelque chose qu'elle ne pourrait prévoir, comme un soudain coup de poing. Même si ça semblait inutile. Elle le fixait sans arrêt, ignorant si c'était encore un moyen de défense, ou juste parce que c'était se qu'elle faisait depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 13:14

    « Tu sembles peu convaincue. »

    Un petit sourire triste, reflet de sa pitoyable tristesse. De sa misérable vie. Il n’était plus qu’un fantôme qui subissait chaque jour le même train assommant et banal. Il ne vivait même pas. Il survivait. Ce n’était plus une vie de subir chaque jour, sans le moindre plaisir, la moindre saveur. Tout était si fade, sans couleur. Comme si tout ce qui l’entourait était morne, comme si il n’avait plus gout à rien à part à sa propre tristesse.

    C’était une vie bien morne. Alors comment ne pas être surpris par ce subit revirement de situation? Il se sentait bien, revoyait à peu près comment on pouvait savourer un instant. En ayant cette grande envie que cet instant, que ce calme dure toujours. Ca faisait si longtemps qu’il attendait un semblant de vie. Une étincelle, quelque chose qu’il aurait voulut rallumer. La flamme de la vie qui doucement commençait à s’éteindre en lui. Au plus profond de lui. Dans l’obscurité de son âme.

    Il n’avait pas peur de ce brusque calme, de cette bulle apaisante. Mais peut être aurait-il dut se méfier, s’écarter de cette douce torpeur qui l’entourait. Il aurait dut briser cette bulle qui commençait à l’adoucir. Il aurait dut revêtir la carapace de dureté qu’il avait tout le temps. Il aurait du briser cet instant, partir, la planter la avec une réplique cinglante lui disant d’aller se coucher. Ou même, la punir pour ne pas être dans son dortoir à cet instant. Et pourtant.. Il n’en faisait rien.

    « D'aller dormir? Je devrais l'être? »

    Toujours se murmure tacite, pourtant une pointe de froideur dans sa voix le dérouta un peu. Il était toujours le même Malefoy, elle était toujours la même Granger et rien n’aurait dut changer. Rien ne changerait. A vrai dire, même cet instant ne pouvait existé, il était simplement le produit de l’imagination du Serpentard. C’était un instant précaire, fragile, mais imaginaire. Ils ne pouvaient tout simplement se regarder sans se lancer de réplique cinglante si?

    « Oui. »

    Un simple murmure efficace. Il avait tellement envie d’esquisser un geste vers la gryffondor, n’importe quelle geste, doux peut être? Brutal? Qui sait. Il se sentait si partager entre ses deux extrémité.. Pourtant, d’un geste doux, lent, il vint déposé ses fins doigts sur la joue de la gryffondor en une caresse. Avec ce geste tendre, il ne risquait pas d’éclater la bulle et en faisant ça, il répondait à sa stricte envie. Pourtant.. Fragile, La bulle explosa.

    Vivement, il écarta sa main de la pale joue de la jeune femme, comme si ce simple contact l’avait bruler. Pendant un quart de seconde il se trouva perdu, que faisait-il. Qu’avait-il fait de mal? Mais pourquoi était-il si proche de son ennemi, pourquoi lui parlait-il si doucement, pourquoi au lieu de lui faire mal il avait fait un geste doux et presque tendre? Pourquoi la bulle avait-elle exploser. Son visage se redurcit. Que faisait-il? Son regard se fit froid. Était-il idiot?

    D’un mouvement brusque il s’éloigna de la jeune femme, comme si de rien n’était, son regard gris glacial ne se posa pas sur le visage de Granger, pas encore, il reprenait contenance, la brutalité et la méchanceté qui le caractérisait reprenait ses droits dans le cerveau du jeune homme, il mit une distance plus que raisonnable, s’approchant de la seule issue et se positionnant devant, comme s’il s’apprêtait à partir.

    « Tu devrais déjà être dans ton dortoir petite idiote. Si les Carrow te surprenait là?.. »


    Il eut un rire glacial, et la tension de la pièce explosa. Tout redevenait comme ça aurait du être. Il redevenait arrogant, et hautain. Froid et calculateur. Malgré sa fatigue il ne quitta pas la tour, il fixait étrangement Granger, comme il l’avait toujours fait, avec cet air de supériorité dans son regard qui exprimait clairement qu’elle n’était pour lui qu’une sang de bourbe, rien de plus. Il plongea son regard acier dans celui de la gryffondor.

    « Je ne donnerais pas cher de ta peau. »

    Sourire moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 14:00

- Oui.

Malefoy approcha sa main, doucement, sans aucun geste brusque, comme s'il essayait de ne pas l'effrayer. Il posa sa main sur la joue d'Hermione, qui ne cessait de l'observer, ne sachant pas à quoi elle devait vraiment s'attendre. Mais se ne fut qu'un bref instant.

Surpris par son propre geste, sa main revint vite à la place où elle aurait du être. Puis, il tourna brusquement sur lui même et s'éloigna de la rouge et or. De nouveau, le silence prit la place. Pendant un long, très long moment à l'avis d'Hermione. Il se positionna près de la porte, comme s'il était près à partir.

- Tu devrais déjà être dans ton dortoir, petite idiote. Si les Carrow te surprenaient là?...

Tout était redevenu comme avant, et le bref instant de paix était déjà partit, très loin. Malefoy explosa d'un rire faux. Il replongea son regard dans celui d'Hermione. Cette fois-ci, son regard était comme il était avant, arrogant, froid, dérangeant, et agaçant à un point. Et celui d'Hermione, était devenu dédaigneux. Elle avait le plus rapidement possible détourner son regard, refusant de voir le visage de Malefoy une seconde de plus.

Il essayait de ne pas lancer des insultes, de ne pas éclater, de ne pas se prendre pour le maître de l'univers, mais il en semblait en être incapable. C'était parfaitement pathétique.

- Je ne donnerais pas cher de ta peau.

Son sourire d'imbécile reprit place. Elle avait envie de lui jeter tout se qu'elle pouvait, de lui arracher chaques mèches de ses cheveux d'un blond presque blanc. De lui enfoncer son poing dans ses côtes. De lui faire revivre chacuns des moments les plus durs qu'il n'ai pu vivre. De le faire souffrir. Mais elle n'était pas pathétique comme lui, elle lui répliqua donc, froidement, avec toute l'attitude qu'elle pouvait se donner en ce moment tendu:

- Tu n'es qu'un idiot, Drago Malefoy! Un idiot, arrogant, et sans cœur. Tu ne mérite même pas qu'on s'occupe de toi.

Elle ignorait si elle avait déjà prononcer le prénom de Malefoy auparavant. Cela sonnait étrangement, sortant de sa bouche, à elle. Elle avait toujours dit Malefoy, et jamais Drago. Elle était trop enragé en ce moment. Il avait tout gâché.

Elle attrapa son livre qui était toujours ouvert à la page d'Orion, constellation maudite, sur le sol de pierre. Elle le fourra dans sa poche d'un mouvement brusque, presque grotesque, sans accorder un regard au jeune homme qui se tenait derrière elle. Elle ne savait même pas si elle l'endurerait encore longtemps.

Elle se précipita vers la porte, en marchant rapidement, un peu comme une machine. Il fallait qu'elle l'atteigne au plus vite, et qu'elle sorte d'ici. La scène était partit de quelque chose de ''relaxant'' à de la haine. On le sentait dans l'atmosphère de la pièce. Quelque chose de tendu et mauvais se promenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ] Sam 6 Aoû - 14:30

    « Je ne donnerais pas cher de ta peau. »

    Sourire moqueur.

    Cet abominable sourire qui le suivait partout, ce sourire qui épousait parfaitement la forme de ses lèvres, ce sourire qu’il servait à tout le monde, comme si tout le monde était dans le même sac et qu’il leur faisait comprendre grâce à ce sourire qu’il était dix fois supérieur à eux. Un sourire idiot, qu’il aimait dans tout les cas porté sur les lèvres. Un sourire dont il ne se départirait jamais. Il aimait se payer la tête des gens, et ce sourire l’aidait à atteindre ce but.

    Elle était énervée, du moins cela se sentait dans la tension qui les entourait tous les deux. La tour devait tremblé tellement cette tension qui émanait des deux corps était puissante. On pouvait sentir toute la haine qu’il se portait l’un à l’autre. Toute ces résolutions infâme, ce désir de faire mal à l’autre, cette envie de torturé l’autre à l’en voir se tordre de douleur sur le sol dallé. Cette envie de ne jamais le voir se relever. La haine qu’il se vouait depuis toute ses années. Simplement.

    « Tu n'es qu'un idiot, Drago Malefoy! Un idiot, arrogant, et sans cœur. Tu ne mérite même pas qu'on s'occupe de toi. »

    Les paroles cinglantes avait éclaté dans l’air, comme un coup de tonnerre dans l’orage, un éclair dévastateur, haineux. C’était toujours la même guerre qu’il se livrait, toujours la même haine, aussi puissante et infaillible. C’était une chose banale, naturelle qu’ils se livraient depuis tant d’année. Il pouvait se rappeler de chaque fois où il avait été blessé par la jeune femme, et il se rappelait aussi toute les fois où il avait put la blesser.

    Granger prit ses affaires avec un parfait air énervé, parfait? Oui, elle l’était. Comment ne pas l’être d’ailleurs après un tel revirement de situation, lui-même en était quelque peu désorienté. Il avait du mal à croire que quelques instants avant ils étaient si proche et qu’il régnait un certain calme, une certaine paix intérieure, c’était inimaginable tellement la tension était à son comble en cet instant. Il la regarda se précipiter vers la porte. Il fit un pas sur le coté pour la laissé passer et au moment où elle passait à coté de lui il murmura.

    « C’est ça.. J’ai toujours été le salop dans l’histoire Granger.. Ca ne changera jamais. »

    Il la vit disparaitre dans l’escalier en colimaçon avec rapidité. Elle allait surement rejoindre son dortoir. Après un petit temps, il s’approcha de la rambarde de fer et s’accouda au métal froid. Il se rappelait chaque instant de cette maudite nuit. Comment le corps de Dumbledore avait basculé dans la vide après avoir reçut le sortilège de mort. Il regarda les étoiles, Orion, cet astre qu’il avait repéré sans peine semblait moins beau qu’avant. Il jeta un regard vers le bas, ferma les paupières un instant.

    Puis brusquement, il s’en alla comme il était arrivé, rapidement et silencieusement. Il devait continuer sa ronde..



FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ]

Revenir en haut Aller en bas

À la recherche d'Orion... [PV' with Drago ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: 5° Etage :: La Tour d'Astronomie-