Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

Face au lac... [PV' with Harry ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Face au lac... [PV' with Harry ] Mer 27 Juil - 23:01

Le vent soufflait, tout en émettant un sifflement sourd, et faisait voleté les cheveux broussailleux d'Hermione, qui lui tombait sur les yeux, et l'obligeait à sans arrêt les repousser, s'en était devenu presque habituelle, vue qu'elle était ici depuis une bonne vingtaine de minutes. Elle observait le lac, de loin, en repoussant sans arrêt sa tignasse. Le bruit des feuilles de l'arbre sur lequel elle était adossé qui se frôlaient l'endormait, et même si l'année venait tout juste de commencer, il y avait un petit vent frisquet d'automne qui faisait frissonné Hermione, même si ils étaient encore loin de la saison morte.

Il n'y avait personne autour du lac, excepté elle, sûrement à cause que l'horaire d'Hermione était pas mal (je dirai même, très) différent des autres, avec ses cours supplémentaire, ou qu'elle avait décidé de ne pas prendre, et le résultat finissait un horaire à la fois chargé et très... mal fait. Aussi, plus personne n'avait la possibilité d'allez sans un membre du personnel de l'école à l'extérieur, et seul quelques un réussissait tout de même à se faufiler dehors lors de leurs temps libres. En ce moment, personne ne devait être en pause, sauf elle. Enfin non, il y avait Harry. Harry, qui, était en fait la cause de pourquoi elle se trouvait ici, à observer et écouter, attendre en fait. Elle attendait car, comme quasiment personne n'avait de pause cet après-midi excepté eux-deux, ils s'étaient arrangé pour se voir aux alentours du lac.

Il était sensé être arrivé depuis déjà un bon moment, mais il avait sans doute eu un empêchement, ou une ''discussion'' avec un mangemort. Car il fallait bien de la ruse pour sortir du château... Rusard et les mangemorts se promenaient partout dans Poudlard, à la recherche d'élèves à qui lancer un maléfice. Il fallait donc trouver un passage libre, que les mangemorts et Rusard ne connaissaient pas, car tout les autres étaient surveillé. C'était assez difficile, car Rusard, qui connaissait presque tout les coins et recoins du château, vue le nombre de temps qu'il y avait passé (Hermione ignorait combien de temps cela faisait-il, mais sûrement plusieurs années, elle était prêt à le juré), avait aussi transmis son savoir au mangemorts, qui avaient en fait un peu profité du vieux surveillant. Hermione était passé par une sorte de tunnel, que seul les élèves connaissaient, d'ailleurs c'était le passage que la plupart des élèves utilisaient pour se faufiler à l'extérieur. Un des rares et seuls passage et qui n'était pas surveiller. Il se trouvait dans le sous-sol de Poudlard.

Elle espérait que Harry ai pu trouver un endroit par lequel sortir, mais elle était presque certaine qu'il allait prendre ce tunnel, sauf qu'elle n'en était plus trop certaine, vue le temps qu'il prenait pour arriver... Mais bon, l'essentiel, c'était qu'elle était ici, maintenant. Harry ne devrait plus tarder. Enfin, elle l'espérait. Ils auraient pu se rejoindre à un autre endroit, ça aurait été moins risqué, mais il y avait si longtemps qu'Hermione n'était pas sortit dehors, respirer l'air frais... C'était comme une renaissance de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Mar 2 Aoû - 23:28

(Étant donné l’inactivité de Harry Potter, je réponds à sa place)

    Terrible journée, elle se termine enfin. Depuis le 1er septembre, Harry a l’impression de vivre un véritable cauchemar. Il est observé comme un objet de curiosité et est l’objet de défoulement de tous : les mangemorts, les serpentards. Son seul soulagement : la présence d’Hermione et de Ronald. Il s’en veut encore terriblement. S’ils sont là aujourd’hui, c’est par sa faute. L’ordre s’est sacrifié pour lui sauver la vie. Tous les espoirs se sont envolés, la chance n’est plus de leur côté.

    Ce soir, il a fait une promesse. À défaut de n’avoir pu tenir celle de ne pas mêler ni Ronald, ni Hermione, il était décidé à prendre le temps et le risque d’être au lieu de rendez-vous comme convenu. Harry vérifia que tout le dortoir soit en stand by. Des ronflements du côté de Neville et des gloussements pour Ron. Aucun doute, Harry est le seul à ne pas fermer l’œil. Il enfila rapidement ses chaussures et s’engagea dans une aventure périlleuse : sortir du dortoir sans éveiller de soupçons. Jusque-là, tout s’est bien passé. Dean s’est relevé en somnambule. Il réclamait une tarte aux pommes. Harry s’était stoppé un instant pour lui répondre :

    « Je vais t’en chercher, je reviens. »

    Dean s’était fâché en murmura de façon sec et se remit à dormir. Personne dans le salon, une très bonne chose. Cela exclura de devoir se justifier auprès des Gryffondors. Ses camarades ont beau avoir le même blason, la guerre est là. Amis ou non, parfois la survie compte plus qu’une forte amitié. Pensif, il descendit les escaliers prudemment. Il réfléchissait, quel chemin donnerait accès rapidement à l’extérieur du château ? Les passages secrets sont sous surveillance. Lewis doit se pavaner, Rusard être en pleine crise de nerfs dans les couloirs et Rogue prêt à intervenir au moindre fuyard.

    Harry ne voit aucune solution. Il n’avait pas croisé Hermione. Elle a du passé en douce mais où ? Ils se sont très peu vu pour s’étaler sur un sujet de discutions si secondaire. Elle lui manque tellement. Par tous les moyens, il la rejoindrait. Il a tant besoin de lui parler. Harry a vraiment beaucoup mal à tenir, seul. De drôles de rumeurs circulent et il désire être fixé. À quoi doit-il s’attendre ?

    Harry se stoppa net. Il était arrivé près de la porte dans le hall d’entrer. Miss Teigne n’est pas là. Personne ne guette la porte d’entrée. Sortir sera donc un jeu d’enfant. Il prit son temps, marchant sur la pointe des pieds. Il atteignit l’extérieur du château. Cette fois, il est certain de pouvoir discuter avec Hermione, cette meilleure amie indispensable. Il accéléra le pas pressé de voir le sourire de la bouquiniste. Mais voilà, alors qu’il allait descendre la vallée, un hurlement se fit entendre. Harry se mit dos contre un rocher. Le bruit venait de cette direction.

    « Sale petite garce ! »

    Un bruit sourd, cette fois. Comme le bruit d’un coup. Une fille gémissait de douleur mais s’il observe, il sera fichu. Il tenta de rester calme afin d’écouter attentivement. Si les choses s’enveniment, il interviendra. Il avait reconnu la voix du surveillant, le mangemort Théo Lewis. Visiblement, il battait une élève. La voix n’appartient certainement pas à un adulte d’âge mature.

    « Et oui, je débarque dans ta vie maintenant. Severus ne sera pas toujours là pour te protéger. »

    Le mangemort frappa une dernière fois. Harry se tourna légèrement pour jeter un œil à la scène. Il aperçu, enfin, le corps d’une élève au sol. Son cœur s’accéléra lorsqu’il la reconnu : il s’agissait de Chloé Petrelli. Lewis l’avait certainement assommée pour la ramener au château. Le mangemort la prit dans ses bras et s’éloigna empruntant le chemin qu’Harry avait utilisé quelques minutes avant.

    Il s’assura que Lewis soit assez loin et il se remit en route. Cette fois, Harry se mit à courir. Il ne pouvait plus attendre. Il faillit prendre le pied dans une racine mais se retint de justesse. Il était à quelques pas du lac et observait au loin les cheveux d’Hermione. Il sourit, heureux et s’avança d’une marche normale vers elle. Il se mit à sa hauteur et la prit dans ses bras sans prévenir :

    « Hermione ! »

    Il la desserra pour lui faire face :

    « Je suis content de te voir. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Jeu 4 Aoû - 13:55

Hermione attendait toujours, et encore... Le temps semblait passer encore plus lentement qu'à l'habitude. Il passait déjà assez lentement... Chaque jours semblaient totalement inutile, et il l'était aussi. C'était seulement des jours de patiente avant l'exécution du plan, et Hermione n'avait maintenant envie que de partir loin d'ici. Elle n'endurait pas de voir des élèves se faire torturer, ou alors tuer, quand ils contredisaient les adultes, et cela la révoltait.

Heureusement elle n'avait aucune chance de se faire tuer, car Voldemort avait bien expliquer aux mangemorts qui s'occupaient de Poudlard de ne pas toucher au trio. Qu'il le ferait sois-même. Hermione frissonna, en pensant à comment Voldemort n'avait aucun cœur, comment il était quelqu'un d'horrible et de cruel... Tourmenté, elle réfléchissait, toujours adossé contre l'arbre. Elle avait l'impression que jamais Harry n'arriverait, et que rester ici était une réelle perte de temps.

Comme elle ne s'y attendait pas, quelqu'un l'enlaça, se jetant presque sur elle, et beugla:

- Hermione!

La voix était trop familière, elle l'avait reconnu sans difficulté: Harry. Enfin! À son tour, elle s'exclama, à moitié étranglé par Harry qui la serrait un peu trop fort à son gout:

- Harry!...

Harry continua de l'étouffer un petit moment et la relâcha. Elle inspira un bon cout, question de reprendre son souffle, et sourit à son meilleur ami de toujours. Il ne semblait pas avoir changé depuis qu'elle ne l'avait pas vue, mais tout comme Hermione, il avait quelques blessures un peu partout sur lui. Elle grimaça. L'idée qu'Harry se fasse torturer lui aussi ne lui plaisait pas du tout. Alors qu'elle allait prendre la parole, il lui dit, maintenant tout les deux plus calmes de s'être enfin retrouvé:

- Je suis content de te voir.

Se fut presque automatique, elle lui répondit:

- Moi aussi Harry! Moi aussi...

Elle le regarda un instant. C'était comme si elle rêvait, elle n'avait pas vue Harry depuis maintenant plusieurs semaines, si ce n'était pas un mois, ou deux... Elle s'était assez inquiéter à ce propos de ces temps-ci. Elle continua de l'observer un instant, et incapable de contenir sa joie, elle l'enlaça brusquement, à son tour, et le relâcha presque immédiatement.

- Harry, est-ce que McGonagall t'a informé de quand devions-nous partir d'ici? Poudlard est devenu une vrais prison, de la torture... Je n'en peux plus d'être ici.

Elle avait déballé son sac, enfin. Son cœur avait accéléré un peu, elle ignorait pourquoi. À ses yeux, se qu'elle avait dit semblait plus à des caprices de gamines qu'autres choses. Au fond d'elle, elle savait que ce ne l'était pas, qu'elle avait raison, mais elle était incapable de s'en convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Jeu 4 Aoû - 15:47

    Harry fut heureux, pour la première fois, depuis bien longtemps. Ses 17 ans ne lui offrent que des remords, des doutes, des tristesses. Depuis ce 29 juillet, plus rien ne va. Combien de temps tout cela durera-t-il ? Combien de morts faudra-t-il avant la sienne ? Harry n’a plus aucune nouvelle de l’ordre. Le professeur McGonagall tentait de le rassurer à maintes reprises. Mais à quoi bon, il sent que la fin est proche. Pour la première fois de sa vie, Harry doutait en ses propres compétences, en son propre courage.

    « Potter, vous tenez le coup ? »
    « Drôle de question. Vous connaissez la réponse. »
    « Gardez le moral, Potter. Je suis au courant pour les Horcruxes. »


    Harry se souvient parfaitement de l’expression du visage du professeur de métamorphose. Elle lui avait d’abord souri, puis, l’avait pris dans ses bras. Harry s’était laissé border, il en avait tellement besoin. La chaleur de la vieille dame comblait son manque atroce de sociabilité, d’amour, de confiance. Le Gryffondor savait sur qui compter, désormais :

    « Qui vous l’a… »
    « Granger. Après l’attaque de Théo Lewis, je me devais de trouver une solution. »
    « Attendez, quelle attaque ? »
    « Votre meilleure amie sera mieux vous expliquer que moi. Asseyez-vous ! »


    Harry s’était assis, les mains posées sur ses genoux. Il attendait.

    « Professeur ? »
    « Potter, nous avons une solution. »


    Étonné et découragé, Potter s’exclama :

    « Pour tuer vous-savez-qui en moins de 10 mois ? »
    « J’essaie simplement de vous aider. »
    « Merci mais je crois qu’il n’y a pas d’espoir. »
    « Il y en aura toujours tant qu’il existera de pauvre fou prêt à se battre pour cette cause. »


    McGonagall avait trouvé les mots justes. Soudain, comme un électrochoc, Harry se redressa légèrement. Comme si ses mots étaient magiques, son ambition fit sa réapparition.

    « Potter. Londubat, Lovegood et la plus jeune des Weasley ont reformé l’armée de Dumbledore. Ensemble, ils élaborent un plan pour votre sortie. Ils construisent un tunnel donnant direct chez Abelforth Dumbledore. »
    « Quoi ? J’aurais pensé… que quitter le château serait plus… difficile. »
    « Nous travaillons avec l’ordre du phénix. Ils ont réussi à infiltrer le château. Je ne vous dirais pas de qui il s’agit. Sa vie serait en danger. Mais n’ayez crainte, votre chasse pourra enfin commencer. »
    « Mais ils seront avertis, ils sauront que nous sommes partis… »
    « J’ai sélectionné trois élèves de confiances. Ils prendront votre apparence, vos talents et votre façon d’agir. Ces personnes ont fait le choix de risquer leur vie… pour celle des générations à venir. Dans cette quête, ils seront autant des héros… que vous Potter. »
    « Personne ne les oubliera, je vous le promets. »


    Le reste de la conversation était plus axée sur un rattrape concernant la matière en sortilège.
    Et aujourd’hui, à cette heure, il est avec Hermione.

    Elle n’avait pas tardé à se jeter dans ses bras. Cette marque d’affection le toucha beaucoup. Cette fille est adorable. Harry reste persuadé que les sorciers ayant au moins un parent moldus restent les plus courageux, les plus honorables des sorciers. À l’exception de Tom Elvis Junior Jedusor. Le timbre de voix de la lionne devint soudainement différent. Elle se mit à parler de Poudlard, de torture. Ces détails, si légers soient-ils, le rendirent malade. À l’idée d’imaginer Hermione souffrir, que ce soit physiquement ou mentalement, il devenait intenable.

    « Hermione, Ils t’ont fait du mal ? »

    Il la saisit par le poignet, enleva la main de son sac et retroussa ses manches.

    « Hermione… »

    Dolores Ombrage. Il s’en souvient comme si c’était hier. Ses heures de retenues passées dans le bureau de la directrice. C’était en 5ème année. Qui a bien pu lui faire une chose pareille ? S’agit-il d’Alecto Carrow ? Amycus ? Lewis ? Amvrossi ? Écrire « sang de bourbe », ça ne peut venir que d’un seul type de personne. D’uniques êtres infâmes.

    « Je n’ai reçu aucune date. Le passage secret n’est creusé que de la moitié. On va devoir rester encore un peu. »

    Harry lui prit la main et la serra très fort. S’il ne peut pas se rassurer lui-même, tant pis ! Mais Hermione a assez souffert pour lui. C’est terminé, il ne veut plus qu’elle endure ses propres erreurs :

    « J’ai foi en eux. Je sais qu’ils vont y arriver et… je sais… qu’on réussira à… faire tu sais quoi. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Jeu 4 Aoû - 16:39

- Hermione, Ils t’ont fait du mal?

- Je...

Elle avait à peine débuté sa phrase qu'Harry l'avait déjà attrapé par le poignet. Il retroussa ses manches, comme s'il avait pu deviner se que Lewis lui avait fait.

- Hermione…

Gêné, elle repoussa la main de Harry, et d'un geste sec, rabaissa sa manche où était écrit ''SANGDEBOURBE''.

- Euh... C'est rien ça.

Elle savait que ses paroles allaient être insuffisante, mais heureusement, Harry poursuivit:

- Je n’ai reçu aucune date. Le passage secret n’est creusé que de la moitié. On va devoir rester encore un peu.

Rester ici encore un moment? Hermione avala de travers. C'était se qu'elle s'attendait qu'Harry lui répondes, mais, elle avait quand même eu un petit soupçon d'espoir que McGonagall lui aurait au moins dit une date approximative, mais il semblait n'avoir aucunes informations de plus qu'elle.

Harry prit la main d'Hermione, qui se concentrait sur son regard émeraude avec intensité, mi-inquiète de '' devoir rester encore un peu '', mi-rassuré de savoir Harry vivant et près d'elle. Celui-ci ajouta:

- J’ai foi en eux. Je sais qu’ils vont y arriver et… je sais… qu’on réussira à… faire tu sais quoi.

Il essayait de rassurer Hermione, et sans doute lui aussi, mais sa voix n'était pas du moins convaincante. Hermione hocha la tête et détacha son regard d'Harry. Elle observait le lac, qui faisait de petites vagues. Le vent était toujours aussi fort, faisant voleté les cheveux d'Hermione dans tout les sens. Elle reposa son regard sur Harry.

- Harry, ça...

Elle regarda son bras où Lewis avait laissé sa marque, et de nouveau Harry. Elle poursuivit:

- … c'était Lewis. Tiens toi loin de lui Harry, je t'en pris. C'est un fou. Il voulait que...

Hermione arqua les sourcils. Dire à Harry pourquoi Lewis lui avait fait ça, d'après elle, ne ferait que le rendre plus mal à l'aise. Il n'avait pas besoin de ça. Car si sa mémoire était bonne, la raison de pourquoi elle avait mérité cette marque était qu'elle avait refusé, avec un peu trop d'intensité au goût de Théo, de ne plus jamais parler à Harry et de l'ignorer, carrément. Elle articula avec difficulté:

- Laisse tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Ven 5 Aoû - 11:09

    Harry aurait été étonné du contraire si Hermione aurait accepté qu’il s’inquiète. Il avait su deviner quelle voie de torture ils avaient emprunter. Il sait qu’aucun d’eux ne peut les mettre dans un état critique extrême. Tom Jedusor en serait furieux et ce serait à leur tour de mourir dans d’atroces souffrances. La seule et unique manière efficace : la mutilation. Harry aurait pu miser 500 galions que le message aurait été « sang de bourbe ». Les mangemorts savent comment faire du mal, sous toutes les coutures. Pour Hermione, c’est beaucoup plus facile. C’est une fille et… ce prétexte suffit largement.

    - Harry, ça...
    - - … c'était Lewis. Tiens toi loin de lui Harry, je t'en pris. C'est un fou. Il voulait que...


    Lewis. Harry en a beaucoup entendu parler. Il a même déjà eu la brève occasion de lui échanger quelques mots. Des mots délicieux et… digne d’un lâche :

    « Potter ! Je vous reconnaîtrais entres milles ! Visiblement, mes collègues mangemorts ne vous ont pas encore corrigé. Votre visage semble intact. »

    Harry plus futé que cela ne répondit rien. Il sait qu’il a tout à y perdre. Soit il se vengerait si Ronald, Hermione, Fred,… ou bien, sur lui. Il n’aurait pas cet honneur, c’est hors de question. Il se contenta de le regarder dans les yeux sans rien ajouter :

    « Vous avez perdu votre langue ? Aussi vite que vos parents, ma parole. »

    Le mangemort se mit à rire. Harry resta impassible. Le gryffondor avait pourtant bien comprit les deux ironies qui se suivent. Cette blague de mauvais goût pourrait être drôle mais certainement pas lorsqu’elle sort de la bouche d’un mangemort.

    « Vous êtes pathétique. À bientôt le balafré ! »

    Si Hermione a eu affaire à ce Lewis, cette blessure ne doit pas être la seule. De par sa réputation à tuer quiconque plus vite que son ombre, sa meilleure amie n’a pas dû tenir très longtemps. Personne ne lui a parlé de cet incident. Une rumeur pareille, en temps normal, défile à la vitesse grand V. Comme ce jour où Harry avait embrassé Cho. Toute l’école était au courant, tous les élèves sans exceptions. Là, personne. Même dans le dortoir des Gryffondors. Il faut dire, très peu d’élèves sont restés en contact avec le trio. Ils ont peur des représailles. Voldemort est sur le point de gagner la guerre, il y a de quoi changer de camp.

    « Je sais Hermione. Je sais. »

    Harry n’a même plus la force d’insister. Le simple fait de savoir qu’il a pu la toucher, par sa faute le met hors de lui. Toucher à une innocente comme Hermione… C’est faire du mal à un petit chaton : un être sans défenses.

    « Qu’est-ce qu’il t’a fait d’autre ? »

    Harry n’est pas curieux. Si Hermione refuserait de lui répondre, il s’en ficherait respectant son silence. Mais… il se sent concerné.

    « Hermione. Je sais que tu ne tiens pas à me le dire mais… si il t’a touché par ma faute, je dois savoir… Qu’est-ce qu’il voulait ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Ven 5 Aoû - 12:04

Harry semblait réfléchir, il n'était pas complètement sur terre, on aurait dit. Il observait Hermione avec un regard vague, vide. Il dit, sans qu'Hermione ne comprenne vraiment pourquoi disait-il cela:

- Je sais Hermione. Je sais.

Il savait, il savait quoi? Se qui s'était passé? Il avait toujours l'air un peu perdu. Il poursuivit:

- Qu’est-ce qu’il t’a fait d’autre?

Plusieurs autres choses, horribles. Elle se concentra pour se rappeler la scène.

Elle est dans cette pièce vide, près de l'infirmerie. Théo venait de la gifler violemment, et à présent, il l'agrippait par le collet, l'obligeant a ne plus bouger.

'' Vous croyez être forte, vous croyez être plus intelligente que tout. Mais n’oubliez pas, un pas de travers et vous serez la plus minable des faibles! ''

Les paroles de Théo résonnait, comme si il les avait dit dans un long tunnel. L'écho semblait continuer, continuer, et continuer, jamais arrêter. Ensuite, il se retournait, partait. Puis, au moment où il était presque sur le bord de sa chaise, il se retournait, et faisait une profond entaille à Hermione, qui échappa un crie, qui lui aussi, résonna.

Il avait la main sur les cheveux d'Hermione. Il les tirait vers l'arrière, et elle avait un horrible mal de tête. Ensuite, il la poussait sur le sol, et s'agenouilla tout près d'elle. Il serra ses mains autour de sa gorge et se mit à serrer plus fort, il l'étranglait. Puis, il souleva la manche d'Hermione, et écrit la fameuse marque, qui provoqua un autre horrible hurlement de sa part.

'' Et voilà qui devrait faire l’affaire. Ça fait mal, hein? ET BIEN C’EST DE TA FAUTE. ''

Les paroles résonnaient, de nouveau. Tout semblait tourner et se flouer de plus en plus. Les deux étaient sur le sol, l'un mal en point, l'autre ayant l'air d'un parfait dément. Puis, la scène devenu trop flou, jusqu'à se qu'elle se retrouve de nouveau près de Harry, qui avait déjà commencé de parler.


- … que tu ne tiens pas à me le dire mais… si il t’a touché par ma faute, je dois savoir… Qu’est-ce qu’il voulait?

Il parlait encore de Lewis apparemment, voulant savoir se qu'il avait voulu d'Hermione, ce jour-là, où elle avait mérité le SANGDEBOURBE. Hermione sur le cout de voulu pas répondre, mais Harry avait raison. Se qu'il avait dit était après tout logique. S'il voulait le savoir, il le saurait.

- En fait il voulait que... tu vois...

Elle marqua une courte pause.

'' Vous ignorez Potter à partir d’aujourd’hui. Considérez-le comme un ennemi, un garçon potentiellement dangereux. Abandonnez-le comme il n’hésiterait pas à le faire vis-à-vis de vous et de Weasley. On ne peut faire confiance à ce garçon. C’est une peine perdue. Rejoignez-nous, c’est ça ou rien. ''

- … que je...

Elle grimaça légèrement.

- … te considère comme un ennemi. Un garçon potentiellement dangereux qu'il a dit. Et... j'ai refusé... avec un peu trop d'ambition, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ] Ven 5 Aoû - 19:33

    Harry se mit à rire, un rire nerveux. Hermione est décidément une sorcière extraordinaire. Ce rire est loin d’être celui qu’on échappe lorsqu’on se fend la poire. Mais plutôt celui qui se surprend encore, d’être surprit. Quand comprendra-t-elle que se battre pour lui est une mauvaise guerre ? Le Lord n’a rien à faire de sa vie, alors que la sienne…

    Ainsi donc, le premier plan du Lord est de le rendre malheureux, de le vider de son âme, de le rendre faible. Cela le réconforta qu’Hermione prenne sa défense au lieu de l’éviter, pour sa propre survie. Avant de venir à Poudlard, Harry n’aurait jamais pensé un seul instant qu’il se lierait d’une amitié si forte. C’est au-delà de toute espérance humaine. Des personnes si nobles en amitié n’existent plus vraiment. Il se rend compte, il a énormément de chance. Il ne veut plus jamais la perdre. Même s’il quittait ce monde, il la retrouverait. Il la suivrait et la protégerait. À la vie, à la mort.

    « Et têtue comme tu es, tu as préféré souffrir que me donner ce que je mérite. »

    Harry n’est pas certain d’avoir été sincère sur le coup. Il ne pense pas réellement mériter d’être poursuivit sans relâche, d’être la proie du plus grand ennemi du monde, d’être le sorcier le plus recherché du monde magique,… Il sait qu’il n’est qu’une victime. Mais Hermione est une victime inutile. Elle n’a rien avoir dans tout cela. Le simple prétexte d’être son amie suffit à des hommes d’âges mûrs à la considérer comme « néfaste ». Harry se tourna vers elle et la regarda : si c’est fille est un danger, dans ce cas, qu’est-il ?

    « Tu devrais faire attention. Mme Pomfresh ne peut pas toujours guérir… certaines… blessures. »

    Il illustra ses dires en observant le bras d’Hermione. Il espérait lui avoir fait comprendre que, la prochaine fois, il faudrait éviter d’en venir à de telles méthodes :

    « J’espère ne jamais devoir me frotter à lui. Je n’ai pas ta patience. »

    Et dans le fond, il n’a pas tord. Si Lewis a prit le malin plaisir d’utiliser sa force sur Hermione alors sur Harry… Il perdrait le contrôle. Ce genre d’hommes n’ont que leur propres règles. Harry se connaît trop bien pour savoir d’avance ce qui se passera. Il le mettrait à bout et là, une prière serait largement conseillée.

    « Et pour Ronald, tu as des nouvelles ? »

    Harry n’avait plus vu Ronald depuis un moment. Ses pulls trop longs et ses cheveux roux lui manque. Un peu d’humour dans la troupe ne ferait de mal à personne.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face au lac... [PV' with Harry ]

Revenir en haut Aller en bas

Face au lac... [PV' with Harry ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: Autour Du Lac-