Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

Entre haine et rivalité [PV Malefou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Sam 23 Juil - 21:06

Le réveil était assez difficile. Cette fois, Prue se retrouva face contre terre. Hermione n'avait pas supporté encore une matinée à devoir réveiller la sulfureuse blonde. Enfin, plutôt blonde fainéante. Quoiqu'il en soit, la préfète avait tellement tirée sur la couverture que la folle avait valdinguer par terre. Elle resta un long moment, visage contre le sol, à essayer de se dégager de son sommeil. Elle y arriva en entendant Hermione repassait pour dire que c'était cours de potions, ce matin. Brusquement, la blonde se leva et couru à la salle de bain se préparer.
Elle devait être un minimum correct pour se présenter ... non seulement aux autres mais à Drago Malefoy, son rival et ennemi de toujours. L'une des choses qui lui permettaient de tenir encore à Poudlard. Sa bouffée d'air frais en quelque sorte. Pour rien au monde, elle ne manquerait le cours de potion qu'elle partage avec ravissement avec les serpentards.
C'était un peu fou de la part d'une gryffondor mais chacun savait que Prue avait un petit grain. Ils savaient tous comme était sa relation avec le blondinet. C'était assez explosif, se lançant répliques cinglantes à deux balles, des boulettes de papiers et autres objets qui leur passaient entre les doigts. Tout pour embêter l'autre en face et bien s'amuser pour passer le temps comme pensait merveilleusement bien Prue.
Mais pour ça, il fallait être un minimum d'aplombs. Ne pas montrer à Malefoy qu'elle était fatiguée, malade. Elle devait pour ça, cacher ses cernes, faire en sorte que son visage respire la forme au lieu de la maladie qui la ronge. Elle passa bien du temps à ça devant son miroir. Pour rien au monde, elle laisserait un avantage à Drago pour la critiquer sur son physique de teint cireux dès le matin.
Oh mon dieu, si il la voyait ainsi ! Il en rirait à son nez, la couvant de critiques acerbes et moqueuses. Ha non, tout mais pas ça. C'était elle qui devait gagner contre lui cette fois. Elle l'aura, elle gagnera contre lui, elle le jurait !

Elle sourit à son reflet tout contente. Son coeur se remettait en marche, il était en fête. Hermione fixa Prue sourire comme une bienheureuse en la traitant mentalement de folle. Franchement, fallait être cinglé pour apprécier se chamailler avec le roi des serpentards, Drago Malefou ... euh Malefoy.
Mais Prue était ainsi, folle et incompréhensive. N'essayez pas de comprendre ou vous aurez des maux de têtes ...

Toute joyeuse, elle se dirigea vers la salle de cours de potions. Rien ne pouvait noircir son humeur. Rien, même pas Malefoy et sa sale trogne. Sale trogne ?
Elle s'arrêta non loin des autres qui attendait près de la porte de cours que le prof arrive. Dommage, cette année ce n'était pas plus Rogue comme l'an passé. Chose que Prue regrettait fortement. Le nez fourchu lui manquait en cours. Elle aimait qu'il lui fasse la morale et l'engueule.
Oui, elle est cinglée. Combien de fois doit-on le répéter ? Non, on sait à force.

Donc elle se figea non loin des autres et trouva dans la foule, une tête à claque familière. Sa drogue. Drago Malefoy. Coureur de jupon de première, imbécile aussi de premier ordre et volatile déplumé de seconde rang, bah oui il y en a un autre avant, mais ça, peu de personne ne savent de quoi on parle. Bref, à part son sale comportement en cours que Prue adorait, il était pas si moche le Malefoy !

Pourquoi Prue adorait les blonds ? Hein ! Encore heureux que ses yeux soient pas bleu sinon elle se serait suicidé sur place. Non vraiment, elle préférait leurs chamailleries, ça lui plaisait. Elle ne pouvait s'en passer ...

Le prof Slughorn arriva enfin. Le cours pouvait enfin commencer ! Le champs de bataille pouvait être mise en place ... en passant le seuil de la porte, Prue entendit le prof soupirer en la fixant. Il priait sans doute le ciel que le cours se passe bien. Cette année n'était pas comme les autres. Et ce n'était pas lui qui la collerait ... Les Carrow se chargeront d'elle sinon. Elle devait se calmer ...

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Dim 24 Juil - 11:05


    Encore un matin, sans raison ni fin, si rien ne trace son chemin..

    Il était pourtant bien obligé de se lever, il lui restait peu de temps avant que le premier cours ne commence, mais ce n'était pas grave, manquer le petit déjeuner était devenue une chose presque habituelle pour le Malefoy, fuir la grande salle aux heures de pointes était un de ses passe temps. Soit il venait considérablement tot, soit cinq minutes avant que le premier cours ne commence pour attraper une pomme histoire de tenir la matiné, ou alors il ne venait pas du tout. Et franchement, ce n'était pas un problème apparent. Vu qu'il s'efforçait grandement de se tenir loin de l'agitation. C'était une chose qui le rendait de plus en plus attrayant, apparement le fait d'être intouchable émoustillait la majeur partie de la gente féminine de Poudlard. Alors qu'avant il se permettait toute sorte de folie possible, depuis l'année dernière il repoussait ses pairs féminin avec méprisance et pourtant une touche de retenue. Il ne se rappelait pas même de la moitié de ses partenaires tellement elles avaient défilées devant lui. Le Malefoy se rendait compte d'à quel point il pouvait être salop, et ça l'amusait de savoir que certaines jeunes femmes continuaient de vouloir attirer son attention alors qu'il s'était comporter comme un Goujat. C'était voir à quel point certaines élèves pouvaient être idiote. Finalement, se dire qu'il était supérieur à la plupart de la population Poudlardienne n'était que très peu dire. Et il se félicitait du sort qu'il avait eut. Naître Malefoy était une chance, un don de naissance. Avoir le sang pur devenait de plus en plus rare de nos jours. Et c'était une chose qu'il comptait bien concerver dans la famille Malefoy.

    La supériorité du sang, c'était une chose qu'il se vantait souvent d'avoir, maintenant, il interiorisait ses rares satisfactions. A part quand il avait envie d'être ouvertement méprisant. Il adorait toujours autant avoir le dernier mot et quelqu'il soit. C'est pour cela que les joutes verbales pouvaient être longues, érreintante et surtout alléchante. Les rares satisfactions qu'il pouvait retirer, c'était quand il réussissait à fermer le clapet d'une pipelette. Sa répartie était aiguisée, du moins, c'est ce qu'on lui avait souvent dit. A force d'entrainement il faisait voler du tac au tac toutes ses répliques. Il n'avait pas besoin de beaucoup de temps pour réfléchir. C'était spontané. Les joutes verbiales les plus marrantes était surtout celle qu'il partageait avec la Miss Prue Dubois. Il pouvait passer deux heures de potions à s'envoyer des piques méchantes et autres moqueries bien aiguisés. Parfois cela dégénèrait en boulette de parchemin dans les cheveux de la miss Blonde. C'était à combien de boulette il allait réussir à coinsé dans la masse soyeuse de cheveux blonds de la jeune Gryffondor. C'était des gamineries qu'il adorait pratiquer. Le vieux Slugorn évitait au possible de coller les élèves surtout depuis que les Carrow faisaient la loi.

    D'un geste impétueux il envoya paitre les couvertures de soies vertes. Approchant sa main de la table de chevet, d'un geste vif il attrapa la montre à gousset plaquées or et argent et regarda le cadrant avec interêt. Agacé il se redressa et pris ses habits avant de s'avancer vers la salle de bain. Après une toilette assez longue, il ressortit les cheveux légèrement humide mais habillés et prêt à partir. Rangeant sa baguette dans la poche intérieur de sa veste noir. Attrapant son sac de cours il dévala les escaliers rapidement afin d'acceder à la grande salle histoire de boire rapidement un jus de citrouille et de prendre une pomme en passant. Une fois dans la grande salle, il se servit un verre et le liquid aussitot. Il ne restait que quelques retardataires, tous les autres étaient déjà partit. Histoire de ne pas être en retard il attrapa une pomme bien verte et se dirigea vers la salle de cours de potion. En passant par la grande salle il avait fait un détours considérable alors qu'il n'avait quelques mètres à faire à partir de sa salle commune. Etrangement, il s'en fichait.

    Revenant sur ses pas, il finit par arriver devans la salle. Rentrant, il remarqua que tous étaient déjà installés, il s'avança vers sa place avec le même pas mesuré. Il s'assit e jeta un regard à sa voisine d'en face. Dubois. La partie n'allait pas tarder à commencer. Installant ses affaires il finit par jeté un regard à ses collègues Serpentards. Un signe de tête pour saluer ses amis puis Slugorn commença son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Dim 24 Juil - 19:56

C'était vraiment trop calme le cours. On entendrait presque une mouche volée. Ha bah oui, une mouche volait vraiment autour de Prue qui lasse, la regardait faire, sa joue sur son poing. Le prof blablatait sur un sujet peu intéressant. La blonde avait décroché depuis un certain moment, comme à chaque cours qu'il donnait, d'ailleurs. Si ça aurait été Rogue, il aurait déjà remotivé la jeune fille en la critiquant ou la faisant sursauter pour qu'elle ne s'endort pas. Mais hélas, ce n'était plus notre inestimable prof au nez crochu et à la coiffe en pétard. Quel dommage ...

Mais le regard de la blonde dévia sur le côté, où il y avait en face sa drogue. Drago Malefoy. Elle se surprit à le fixer, l'air dans un sommeil réveillé. Il était pas mal, il fallait l'avouer. De soyeux cheveux blonds court, une peau blanche qui devait être très douce et des lèvres délicatement dessiné ... Prue se reprit en se secouant retrouvant un regard énervé. Là il lui donnait envie de lui foutre un truc en pleine tronche.

Mais il fallait avouer aussi que c'était moins dégoûtant que entre elle et Gregory en cours de botanique à se jeter des objets non identifié mais assez salissant à la tête. Cependant c'était bien plus explosive entre Prue et Drago. La blonde préférait largement mieux ses querelles avec le blond qu'avec le brun. Elle appréciait mieux les tirades bien plus intelligentes du serpentard que celles stupides du poutsouffle. Au moins avec Malefoy, elle pouvait faire travailler son cerveau à trouver de quoi bien embêter le blond.

Non loin de lui, au fond, il y avait Rosa qui fixait sa soeur et qui savait ce qui allait arriver. Ca allait de nouveau dégénerer. Mais cette fois, ce ne sera pas comme avant, les précédentes années. Cette année n'était pas comme les autres. Prue ne sera pas collée de manière normale si elle créait du chahut. Là, ce sera les Carrow qui tomberont sur elle. Et ça risquait de faire très mal ...

Prue en avait cure et préparait ses minutions en rajoutant de la poudre qui faisait éternué dans ses boules à papier. Elle se rappelait avec bonheur la fois où elle y avait mit de la poudre verte et que Drago avait eut les cheveux verts pendant un moment à cause de ça. Heureusement, ça s'enlevait au bout d'un moment mais c'était marrant en tout cas !

La blonde commença à lancer ses boules en direction du blond. La première fut stoppé par Rosa, à l'arrière de la salle, pas très contente. Prue le vit et se tourna vers elle en soupirant. Elles se mirent à parler en pensée :


*-Laisse moi faire !
-Tu rêves tu vas te faire coincer par les Carrow si ils entendent le chahut que tu vas provoquer !
-M'en fous ! Arrête de défendre la fouine !*


La joute en pensée se finit et Prue recommença sa lancée avec une deuxième boule qui cette fois, atterrit enfin sur Malefoy et se répandit sur lui. Prue lui fit un sourire ravageur, puis se cacha dans ses bras pour rire discrètement.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Mar 2 Aoû - 20:04

    Le cours allait commencer, le chahut allait s’organiser, le blond pourrait s’amuser. Ou au moins laissé tomber tout ses tracas pendant une heure. Laisser tomber ses tracas et s’occuper du cas Dubois. Qui d’ailleurs n’était pas une mince affaire. Il pouvait bien rire de ses vaines tentatives à vouloir le surpasser, mais parfois il fallait franchement avouer que cette petite peste lui donnait du fil à retordre, surtout avec les poudres qu’elle devait trouver sur les rayons d’un farce et attrape particulièrement célèbre. Celui des Weasley surement.

    A chaque cours il s’attendait à recevoir de nouvelles surprises, des cheveux verts, oranges, ou même bleus, des sourcils rouges, le nez en patate et pas mal d’autre chose sympathique. Aujourd’hui il se demanda pour quelle poudre elle allait opter. Tant quelle ne lui faisait pas avaler des dragées pour vomir il s’estimait plutôt content. Parce que être ridiculiser avec les cheveux et les sourcils colorés il s’en fichait royalement. Mais vomir alors qu’il était déjà assez malade comme ça il ne le permettrais pas et contrairement au jeu, cela deviendrait de la pure haine.

    Un jeu? Oui, en tout cas c’Est-ce qu’il y paraissait. Il ne la haïssait pas tellement, sinon elle ne s’en sortirais pas si bien à chaque fois. Il aimait son coté un peu fou, c’était vrai que parfois elle était carrément allumé, ce n’était rien de le dire. Elle-même l’avouait sans hésiter. Malefoy lui était un peu plus septique quand à son mode d’intégration. Elle faisait exprès d’être comme ça? Follement insupportable? Ou était-ce ça nature? Parce que franchement il y avait de quoi se poser la question.

    Il ne la haïssait pas, au contraire ça l’amusait de voir à quel point elle s’acharnait sur lui pendant ce cours, et pas sur un autre. Un sourire moqueur apparut sur ses lèvres fines, il savait qu’elle n’allait pas tarder à attaquer et il se préparait mentalement. C’était toujours intéressant de voir tout ce que pouvait inventé une personne comme elle pour emmerder le monde. Le pire c’était que Slugorn ne disait presque rien. C’était désespérant.

    Il la vit clairement manigancer quelque chose, c’était clair comme de l’eau de roche. En train de bricoler quelque chose avec ses doigts il eut un petit sourire ironique. La partie n’allait certainement pas tarder à commencer et sérieusement, il n’attendait que ça depuis les dix minutes qu’il avait passé dans cette salle à écouter le professeur jacasser sur un sujet inintéressant et complètement endormant. Jetant des coup d’œil discret à sa rivale il gardait son attention tourner vers le professeur de potion.

    Il crut voir un projectile s’élevé dans les airs mais rien ne l’eut atteint. Il retourna la tête vers le professeur. Grave erreur. Un projectile atterrit en pleins dans son visage. Il se retourna furieux d’avoir loupé la première attaque et alors qu’il allait riposter, une quinte de toux et d’éternuement le prit. C’était horrible, la poudre lui piquait la gorge et l’empêchait de parler. Il essaya de masquer sa crise, mais les membres de sa table avait tout remarquer. Quand ça s’arrêta, les yeux larmoyant il maudis cette peste.

    S’essuyant d’un revers de manche les larmes qui avaient oser couler, il tourna la tête vers Dubois et la fusilla du regard. Elle devait être particulièrement fière d’elle la peste. Il laissa passer quelques minutes puis saisit sa baguette et d’un geste lent teinta les cheveux de la jeune femme en rose bonbon, il savait qu’elle n’aimait pas le rose, du moins il le supposait. Il eut un petit rire avant de se retourner vers Rosa qui le fusilla du regard. Il haussa les épaules l’air de dire que c’était elle qui avait commencer puis se retourna vers la Blonde

    « Chouette coiffure Dubois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Mer 3 Aoû - 14:00

Prue était morte de rire. La tête cachée dans ses bras, elle n'arrêtait pas de rire. Elle n'aurait à force plus d'air. D'abord discret, son rire s'accentua par la suite lorsqu'elle entendit Malefoy toussait comme un bossu ainsi que d'éternuer. Rosa n'aurait finalement pas dû arrêter la première boule. De ce fait, le blond a cru que la blonde n'allait pas envoyé d'autres, grossière erreur. Dans un sens, Prue remercia l'aide fortuite de sa chère soeur. Comme quoi, la brune n'était pas si sérieuse que ça. Pauvre Rosa qui soupirait de mauvaise grâce, au fond. Le regard éxaspéré de voir son ancien meilleur ami et sa soeur commençaient à se chamailler à nouveau ...

Les dix minutes du début des cours n'étaient qu'un piège pour faire croire, même espérer aux autres que rien ne se passerait. Fatale erreur. C'était pour mieux les surprendre. Ils étaient tous tombé dans le panneau, croyant que l'heure de cours passerait normalement sans les habituelles bétises de Prue envers Drago. C'était trop rêvé tout ça. La blonde avait attendu impatiemment depuis la veille cette fameuse heure de cours. Elle avait fait ses emplettes avant la rentrée, en douce, au magasin des Weasley.

Elle avait prit avec elle le quart de ce qu'elle avait acheté chez eux. La poudre à éternuer venait de leur magasin. Prue était leur plus fidèle cliente depuis le début. Lorsqu'ils avaient déjà commencé à vendre leurs produits à Poudlard, elle n'avait pas hésité à marchander avec eux, vu son côté radine, pour avoir quelques produits qui l'intéressait. Et cela même sous le nez d'Hermione qui n'acceptait pas ce genre de trafic. Son amie était bien trop à cheval sur le règlement que Prue. La blonde détestait l'autorité, elle adorait faire le bordel autour d'elle. S'amuser était son mot d'ordre, délaissant un peu les études ...

Prue se redressa, essayant de calmer son fou rire. Slughorn n'avait l'air de ne rien dire, dommage. Rogue aurait tout de suite réagit au quart de tour et foutu la blonde à la porte. C'était désespérant et moins marrant. Elle aimait bien créer l'attention sur elle et embêter le corps enseignant. Elle se prenait souvent des colles. Mais là, le professeur ne disait rien. C'était vexant !

Elle se tourna vers son rival avec un sourire émail diamant, oubliant vite fait qu'elle était vexée. Surtout en le voyant pestiféré. Il avait les larmes aux yeux, c'était trop chou. Elle aimait voir ses réactions après ses petites "blagues". C'était amusant de le voir réagir négativement comme ça. On aurait dit qu'il allait la tuer. Très bonne réaction qui ravissait la blonde. C'était son but. Faire réagir le blond même si il avait changé. Trop changé. Il parraîssait différent cette année. Plus froid, plus mesquin, plus distant ... Chose qui déstabillisait la blonde. Heureusement, il était encore un peu le même en cours de potion, avec elle. Le même gamin à vouloir toujours la supériorité sur l'autre. Elle l'appréciait pour ça. Elle aimait son côté hautain et rebelle, le trouvant très à son goût ...

Elle se calma en le voyant s'essuyer les yeux. Oulà ! Attention ! Mister Malefou n'était pas content ! Tous aux abris ! Cachons nous ! Elle ria à nouveau, amusée d'un tel regard qui était pour but de lui faire peur. Hé ben, c'était raté ! Ca la faisait plutôt rire qu'autre chose. Elle était plutôt fière de son coup vu la réaction, elle avait gagné. Son sourire émail diamant ne la quittait plus, narguant son pauvre rival, au bord de la crise de larme ...

Il se passa quelques minutes, laissant à Prue de croire qu'il ne répliquera pas. C'était mal connaître la blonde qui savait qu'il préparait sûrement quelque chose. Et elle eut raison, pendant qu'elle notait un peu ce que disait le professeur, Drago avait sortit sa baguette et teintait les cheveux blonds de sa rivale en rose ... bonbon. Prue ne remarqua rien sur le coup. Elle se tourna vers lui, sourire émail diamant, ne se doutant de rien. Pourtant elle perdit son sourire en entendant rire côté Serpentard. Elle fronça les sourcils sans comprendre. Puis elle se retourna légèrement vers Rosa qui lui fit un regard avec de gros yeux, montrant ses propres cheveux.

La blonde mit du temps à comprendre avant que sa voisine de table lui passe un petit miroir ... Elle prit le miroir, paniquée. Qu'est-ce que cet abruti a fait ? Elle allait le tuer ! Toucher à ses cheveux, sacrilège ! La chose à ne pas commettre sous peine de se prendre une massue en pleine tête. Les Gryffondors regardaient leur camarade, épouvantés. Quand elle saura ...

Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre, elle avait ouvert le miroir. Elle vit les cheveux rose bonbon et resta un moment figée sous le choc. Sa respiration se bloqua, sa main touchant ses beaux cheveux tout rose ... Beurk ! C'était moche cette couleur ! L'affreux ! Comment a-t-il su qu'elle détestait le rose ? En colère, elle tourna un regard effrayant de haine vers lui. En plus, il fit une remarque cinglante. Elle le tua du regard, si ses yeux étaient des flingues, il serait mort sur le coup. Prue fouilla direct dans son sac et trouva quelque chose pour pouvoir se venger. Elle sortit un petite boite rose qu'elle ouvrit. Puis sans prévenir, elle lança ce qu'il avait à l'intérieur vers Drago. Un truc gluant non identifié alla se jeter sur les cheveux du blond. Il n'arrivera pas à l'enlever, et en plus, ça grandissait et plus ça bougeait, plus ça laissait des traces ...


-Voilà un ami qui te ressemble et qui semble t'apprécier, Malefoy ...

Elle profita du brouhaha et de la panique, pour remplacer la plume de Drago par une autre. Une des fameuses plumes inventés par les Weasley, La plume à répliques cinglantes ... Elle riait bien de la suite en même temps de rire en voyant la tronche de Malefoy à cet instant précis ...

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard.
Drago L. Malefoy
Attrapeur & Préfet | Serpentard
Attrapeur & Préfet | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Sam 3 Sep - 22:37

    « Chouette coiffure Dubois. »

    C’était avec un sourire narquois qu’il prononça cette phrase, son ton était moqueur, on le sentait dans la moindre de ses intonations, c’était d’ailleurs un tel exploit qu’il n’est pas encore éclater de rire devant son œuvre d’art. La partie commençait à peine, et il commençait en douceur, à tout les coups cela se finirait mal, ils en viendraient au mains si personne ne les retenait. Parce que leur petit jeu, même censé être inoffensif, finirait par agacer un des deux.

    Et c’était sûr qu’il finirait avec une punition, ou une retenu. Ils étaient trop fier pour arrêter leur petit manège et le professeur n’arriverait pas à les arrêter avant la fin du cours. C’était indéniable. Un sourire moqueur s’étira lentement sur ses lèvres minces alors que la classe se tournait pour regarder les cheveux roses bonbons de Dubois. Remarque, on finirait peut être par arrêter de lui faire des blagues sur les blondes avec cette nouvelle couleur.

    La partie commençait à peine, et le cours aussi. L’attention des élèves commençait à voler en fumée tandis que Malefoy commençait sincèrement à jubiler. Il s’attendait très bien à une riposte de la jeune femme et se tenait sur ses gardes, baguettes en main et fixant la jeune femme. Celle-ci se rendait à peine compte de sa nouvelle coiffure et le rire de Malefoy s’éleva alors dans la pièce, si elle voyait sa tête, c’était presque aussi marrant que la couleur de ses cheveux.

    Le plus marrant sans doute fut la réaction de la jeune femme. Elle se regarda dans le miroir horrifié avant de toucher ses cheveux comme s’ils étaient radioactif. Le rire du Serpentard redoubla alors que celle-ci lui jetait un regard noir. Aller, il n’allait pas tarder à savoir ce qu’elle avait mijoter pour le rembarrer. Mais il n’eut pas peur, quoi qu’elle fasse, il ne se laisserait pas faire et renverrait puissance dix. Voir cent peut être.

    Le sourire en coin ne le quitta pas, même quand elle sortit une boite rose. A ce moment là il commença à se méfier et alors qu’elle lançait quelque chose vers lui il essaya d’esquiver, mais la chose gluante dévia sa route comme si elle avait parfaitement sa destination et atterrit sur ses cheveux blond presque blanc. Celui-ci fit un geste pour l’enlever puis comprenant son erreur il n’y toucha plus. Il savait comment cette chose pouvait partir mais il ne pouvait le faire en pleins milieu du cours. Laissant sa répugnance de coté, il jeta un œil suspicieux vers la jeune femme

    Et il avait raison de se méfier, ce n’était pas sa plume qui était posé sur la table, bien qu’elle soit une réplique presque parfaite. Sa plume valait des milles et des cents tandis que celle qui était posé sur le bureau était une plume ordinaire. Il eut un sourire en coin, elle ne l’aurait pas si facilement, surtout que la plume qu’elle avait posé à la place de la sienne devait faire une chose puérile comme mal orthographié les mots ou écrire des insultes. Il fit comme s’il n’avait rien remarquer.

    Toujours ayant sa baguette sous la table, il la pointa sur le pot d’encre de la jeune femme et sans crier gare, le fit soudainement lévité et le renversa sur la tête de Prue, l’encre coula le long de ses cheveux et de son visage puis finit par goutté sur ses notes. Il eut un grand sourire, tout en continuant de la fixer avec un air goguenard. Il ne se laisserait pas faire, si elle croyait si bien s’en sortir se n’était qu’un échauffement.

    « Dit-moi, tu n’avais pas besoin de te renverser le pot d’encre sur la tête pour faire tache, tu l’es déjà au naturel Dubois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou] Mer 7 Sep - 13:01

Prue avait une sainte horreur qu'on touche à ses précieux cheveux. Ceux qui avaient eut l'audace d'oser faire quelque chose à sa chevelure, en pâtisser, souvent, grandement. Certains se prenaient des massues, d'autres des choses non identifiées en pleine tête. Drago allait vite être servit. Il ne savait vraiment pas ce qu'il l'attendait. Il faisait le fier entouré de sa bande de serpents mais il ne le sera pas longtemps. La blonde avait envoyé une espèce de petite boule rose très gluante qui s'amusait à se glisser sur la peau du jeune homme. Il avait l'air vraiment très dégoûté. Les filles à côté, essayait de s'éloigner le plus possible, écoeurées.

Malefoy ne sembla pas cependant essayer quelque chose pour l'enlever, à part un geste futile. Il avait vite comprit qu'il ne s'en débarrassera pas comme ça. Prue eut un sourire mesquin, très amusée. Le cours avait à peine commencé mais elle délirait bien. Sauf pour ses cheveux. Elle n'avait pas dit son dernier mot en inter-changeant la plume du blond avec une autre venant du magasin pour farces et attrapes des jumeaux Weasley. Prue garda la plume du blond avec elle bien caché de ce dernier.

Cependant, son plan ne marcha pas comme sur des roulettes. Drago remarqua d'une façon très rapide que ce n'était pas sa plume. Mince alors. Bon, espérons qu'il n'en ai pas prit d'autres avec lui, il allait se retrouver fin de ne pas pouvoir prendre note des cours. Mais connaissant le blond, il avait plus d'un tour dans son sac pour ça. Prue devait vite trouver autre chose avant qu'il ne réplique. Chose qu'il fit assez vite. De sa baguette, visant la blonde, il fit lever l'encrier de la jeune fille pour qu'il se renverse sur sa tête, donc, en gros, encore ses cheveux.

Elle se figea sous l'horreur, les gouttes glissant sur son visage puis sur ses notes. Slughorn sembla remarquer enfin ce qui se passait mais il se contenta de soupirer devant l'air ahuris de la blonde qui commençait à voir rouge comme un taureau dans une arène. Elle chercha dans son sac, cette fois, plusieurs mouchoirs pour pouvoir nettoyer assez vite les dégâts. Les serpentards se payaient une bonne tranche de rire voyant les méfaits de leur pseudo  « roi » de pacotille. Drago Malefoy, l'abruti de service. Ha oui, les gros mots allaient fusé. On ne touchait pas aux cheveux de Prue de cette façon … Elle darda sur le jeune homme un regard noir.

Puis finalement, elle se calma par la suite, laissant les minutes s'écoulaient un peu. Avait-elle finit de se chamailler ? En avait-elle marre ? Ou alors elle ne voulait pas plus de dégâts sur ses pauvres cheveux … Elle sembla copier les notes dictées par le professeur qui était plutôt soulagé que le calme soit revenu. Car cela était rare. Très rare … Même les élèves s'étonnaient de cela. Ils pensaient tous que Prue ne se sentait pas bien, se regardant toutes les cinq secondes dans le petit miroir que lui avait prêté sa voisine … Elle semblait avoir oublié la présence de Malefoy et des rires horribles de ses congénères.

Au bout d'un moment, Prue tourna bizarrement sa tête vers Malefoy avec un petit sourire en coin. Elle passa sa langue sur ses lèvres, le fixant étrangement, d'un air sexy. Tout le monde ne se préoccupait plus des deux fouteurs de troubles. Même Rosa était plus occupée dans ce qu'ils devaient faire.


-Je ne savais pas que tu aimais les barbies, Drago … Tu dois bien aimer ce rose. Je pensais que c'était plus le blond qu'il t'attirait, très cher.

Elle chuchotait juste pour que lui l'entende. Toujours sourire, elle prit la plume qu'elle lui avait « emprunté » :

-Très jolie plume, Malefoy. Mais je crois que tu avais bien deviné que celle posé sur ta table n'était pas la tienne …

Elle croisa les jambes, faisant en sorte de lui laisser voir sa cuisse, vu que l'uniforme des filles, c'était une jupe.

-Je dois bien avouer que tu es très intelligent. Et même … très mignon.

Elle lui fit un clin d'oeil coquin. Elle apporta la plume du blond à ses lèvres, tout en le regardant du coin de l'oeil. On ne savait vraiment pas à quoi elle jouait. Etait-ce une ruse ? Personne ne pouvait le dire vraiment ...

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre haine et rivalité [PV Malefou]

Revenir en haut Aller en bas

Entre haine et rivalité [PV Malefou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: Sous- Sols :: Les Cachots :: Salle De Potions-