Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

Et que l'air m'emporte |LIBRE|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Dim 20 Fév - 20:48

    Chloé avait une tranche d’horaire plutôt cool. Deux heures de cours le matin et ensuite un répit de 3 bonnes longues heures. Tout comme la nuit précédente, elle n’avait pas tardé à faire faux bon et à partir en quête d’air pure. Étant en pleine journée, il lui était impossible de rejoindre le lac sans se faire prendre. En parlant de cette fameuse nuit d’ailleurs, elle en était ravie. Elle avait trouvé en Gregory les bonnes choses qu’Alex possédait. Une sympathie et un humour effréné. Inutile de préciser qu’elle resplendissait déjà de pouvoir le croiser aujourd’hui. Mais ce sont d’habitude les serdaigles qui ont cours avec les poufsouffle. Bien dommage, elle n’aurait pas craché pour un peu de compagnie.

    Le léger vent d’été désignait bientôt l’arrivé du printemps. Voilà qu’à peine quelques jours s’étaient écoulés depuis le début de l’année. Et pourtant, il semblait aux yeux de Chloé une éternité. Elle ne se sentait plus du tout dans son élément. Ce collège devenu aussi dangereux que les rues Londoniennes enfuit de Mangemorts. Et le pire est qu’elle ne cessait de penser à son pauvre père morfond certainement au coin du feu. Elle l’aime tellement. Elle n’arrivait toujours pas à se pardonner elle-même d’avoir été si odieuse. Son cher et tendre. Elle comprenait mieux maintenant pourquoi était-elle resté célibataire tout se temps… ça finit toujours mal avec les garçons. Il ne lui avait toujours pas envoyé d’hibou.

    ‘Inutile de t’inquiéter Chléo, il répondra… il répondra…’

    S’étant perdu au plus profond de ses pensés, elle n’avait pas remarqué qu’elle s’était mise à prendre un chemin sans qu’elle n’ait à se contrôler. Son subconscient l’avait emmené juste devant le terrain de Quidditch. Quel merveilleux endroit ! Magnifique pour un repos bien mérité. Quelque élève passait machinalement pour rejoindre le terrain. Peut-être y avait-il déjà un entraînement.

    Chloé se stoppa et s’assied sur l’herbe fraîche réchauffer par les rayons du soleil. Autant profiter avant que le mauvais temps ne pointe son nez. Prise d’un élan de fatigue, elle se laissa tombé sur le dos. Quel bonheur d’être allongé sur le sol. Maintenant que notre petite Chloé est bien installé, à quoi peut-elle pensé ? Un sujet doux et agréable… Quoi, encore ? Non quand même pas… Chloé se sentait bizarre vis-à-vis d’un sujet très compromettant. Elle ne comprenait pas encore cette façon soudaine d’être si heureuse. Encore il y a trois jours, elle soupirait en regardant les heures et en se demandant si en fin de compte, elle n’avait pas fait de bêtises en venant à Poudlard. Peut-être a-t-elle retrouvé en Gregory un manque qu’elle n’avait su combler depuis bien trop longtemps. D’ailleurs, dans ces moments de pure réflexion, elle ne pouvait s’empêcher de penser à l’histoire de cet été. Alors comme ça, le passé de Prue et Rosa serait étroitement lié au sien ? Si seulement elles étaient au courant… C’est un très lourd secret qui s’oppose à elle.

    Quoi ? Elle s’est encore éloignée ? Elle n’avait même pas remarqué que Neuville Londubat venait de passé et de lui faire signe. Elle leva sa main dans sa direction et lui répondit d’un sourire.

    « Aucun doute, il s’agit là d’un entraînement. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Dim 20 Fév - 21:27

Prue n'était pas vraiment en forme ces derniers temps. Elle était revenue à Poudlard que parce que Chloé y retournait ainsi qu'Harry et les autres. Ses parents adoptifs l'avaient supplié de rester à la maison mais la blonde s'était opposé avec force. Elle ne voulait pas paraître pour une lâche et fuir comme le proposer aussi Olivier, son frère adotif et Rosa, sa chère soeur. En parlant de Rosa, la pauvre, elle avait subit la foudre de Voldemort dès son retour à Poudlard. Les mangemorts étaient tous contre elle. Mais pourquoi Rosa avait-elle tenu à revenir ? Elle était folle, c'était pas possible autrement. Que se passait-il pour elle quand Prue n'était pas là pour le voir ? La blonde craignait le pire à chaque instant. Elle avait peur de perdre sa soeur, l'un de ses biens les plus inestimables. Prue se disait que c'était sa faute. Rosa ne serait pas revenue au château si la blonde ne serait pas revenu non plus. Elles auraient été en sécurité chez les Dubois. Mais à quoi bon rester et croire être en sécurité quand on ne l'ai pas vraiment ? Ca aurait la même chose qu'ici, au château, pareil que chez les Dubois ... De toute manière, Voldemort les aurait déjà trouvé. Heureusement que ce dernier n'ai pas eu l'idée de tuer Rosa. Pourtant il aurait pu après la trahison de son ex mangemorte. Mais il ne l'avait pas fait heureusement. Prue eut un frisson en quittant le château en allant vers le terrain de quidditch. Il ne l'avait pas fait et c'était le principal. Mais elle continuait à avoir peur. Elle avait commencé à avoir peur à la mort de Dumbledore. Il était le seul rempart qui l'aidait à ne pas sombrer à la peur. Maintenant ... Si il n'avait pas le quidditch, son frère, sa soeur, Chloé et Harry, Prue aurait sombré. Malgré elle ... Malgré tout ... Elle aurait sombré au désespoir en repensant à ses vrais parents. Elle finira un jour comme eux ... Peut-être.
Elle souffla. Arrivera-t-elle à tenir avec tous ces mangemorts à Poudlard ? Sa bonne humeur s'était envolée ainsi que son humour. Elle avait la peur au ventre mais tenait bon. Elle ne devait pas sombrer. Elle devait prendre exemple sur Rosa. Sa soeur ne fuyait pas, elle était revenue affronter Voldemort au péril de sa vie ...


*Rosa ... Je ne suis pas aussi forte que toi malheureusement. Pardonne moi ...*

La blonde se retrouva près du terrain, balai en main, en souriant un peu. Elle ne devait pas y penser. Pas pendant l'entraînement. Elle devait profiter pour oublier avec son sport favori ... Elle serra sa main sur le manche de son balai en reprenant sa joie.

*Olivier ... Je ne sombrerais pas, je resterais ce que je suis. Merci de m'avoir apprit le quidditch !*

Le quidditch aidait Prue, lui donnait la joie qui lui manquait ces derniers temps. Elle sourit et vit Neuville au loin. Puis son sourire s'agrandit en voyant Chloé à côté.

-Chloé !!!

Elle accourra vers son amie, joyeux. Son énergie était revenue aussitôt.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Dim 20 Fév - 21:48

    Chloé entendait son nom au loin. Qui pouvait bien hurler prénom à ce point ? Intrigué, elle se redressa et jeta un coup d’œil dans la direction du son. Elle s’étonna de tombé nez à nez avec Prue. C'est dire si elle l’avait vu uniquement pendant les banquets. Posant sa main droite sur le sol, elle se releva et s’étira un moment. Une fois la petite gym terminée, elle s’approcha de son amie lionne et la serra dans ses bras :

    « Prue ! Je suis super contente de te voir. J’ai pleins de chose à te raconter. »

    Chloé n’avait même pas remarqué la tenue sportive qu’affichait la Gryffondor. Alors comme ça, elle faisait partie de l’entraînement. Elle s’étonnait que les mangemorts n’aient pas interdit le sport. Elle se recula de quelque pas arrière et observa Prue dans son entièreté :

    « Waaaaw ! Et bah dis donc, si t’en fais pas craqué un t’en feras craqué des dizaines de garçons. Olivier t’a apprit l’art du Quidditch. »

    Elle lui envoya son poing dans l’épaule, d’une douceur excessive, et salua Hayden qui venait de passer par-là. Oui elle lui en voulait énormément d’avoir mit des barrières entre elle et Alex et elle s’était jurée de l’ennuyer tant qu’elle le pouvait. La blonde la regarda d’un de ces regards noirs. Comment une fille de la famille Poufsouffle peut-elle être si immature et puérile ?

    « Sale peste ! »

    Ces mots sortirent aussi naturellement qu’un « bonjour » à un inconnu dans les rues. Prue n’avait pas connu Chloé lorsqu’elle s’était battue avec Hayden dans le parc de Poudlard. Drago était du spectacle, il essayait tant bien que mal d’éloigner la féroce Chloé des larmes de la blonde. Suite à cela, Alex a préféré rompre une amitié aussi grande que celle entretenu par un frère et une sœur. Depuis, ils ne se sont plus jamais parlés…

    « Excuses-moi. Dès que je la vois, j’ai la gerbe. Mfpf ! »

    Elle accorda un sourire et une grimace dans la direction de Prue. Elle adore imité ces expressions. Rien de tel pour illustrer les mots les plus tordus.

    « Alors ? Tu vas bien ? J’ai pas eu vraiment l’occasion de te le demander ces temps-ci. Et les seuls moments où j’ai du répit… c’est le soir, lorsque je m’évade des murs miteux de cette école… »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Lun 21 Fév - 15:58

Ce ne pouvait être que Prue pour hurler d'aussi loin. La blonde savait bien que de loin on l'entendrait pas alors, elle avait préférait comme à son habitude de le hurler. C'était devenue une habitude chère de se faire remarquer. Même pendant ces périodes de troubles, Prue trouvait toujours le moins d'attirer l'attention. Si son frère la voyait. Il la traitait gentiment de folle en la taquinant lui donnant un léger coup de coude.
Prue avait mit, puisque c'était entraînement de Quidditch, sa tenue, l'uniforme de l'équipe. Sa cape rouge et avec son pantalon blanc. Ainsi son pull rouges à rayures jaune avec l'insigne des gryffondors qui était bien mit en valeur. Elle avait coiffé ses cheveux en tresse, la dit tresse relevée pour laisser son cou à l'air libre. Prue savait se mettre rapidement en valeur dans n'importe quelle tenue. Elle savait se coiffer de différentes sortes pour que ça aille avec tout. Elle ne sortait pas du dortoir sans avoir au préalable vérifier qu'elle était parfaite pour pouvoir mettre le bout de son nez dehors. Plus elle vieillissait, plus c'était devenue primordiale. Elle abhorra un sourire à son amie, certes une serpentarde, mais Prue s'en fichait. Chloé était une perle et n'avait rien d'une de ses pestes de Serpentardes comme Pansy. Rosa et Chloé étaient les seules serpentardes que Prue estimait.


-Salut Chloé ! En forme ? Tu viens passer voir notre entraînement ? Moi aussi je suis super contente de te voir. J'ai aussi trop de choses à te raconter !

Prue avait toujours une petite anecdote à raconter, aimant les potins et raconter ce qu'elle entend. Mais juste à ses amies proches. Sa petite vie n'intéressait personne d'autre que ses amies. Elle n'aimait pas se raconter devant les autres sauf pour ses passions comme le quidditch. Mais sinon les détails personnels, elle préférait les dire à ses amies proches. Chloé, Rosa, Harry et Hermione. Personnes d'autres. Elle avait tellement de choses à dire à son amie que toute trace de peur et de fatigue s'effaça laissant place à l'excitation de pouvoir parler à son amie et de l'entendre aussi lui parler. Depuis le temps ! Pendant toutes les vacances, elle avait ardemment attendue ce moment ! Prue sourit entendant Chloé s'enthousiasmer sur les habits de son amie. Prue reprit son côté sûre d'elle et son humour en faisant un clin d'oeil à la brune :

-Mais c'est fait pour, ma petite Chloé ! Je veux en faire tomber plus d'un de son balai en me voyant voler avec grâce dans cette tenue ! Ils vont tous craquer, oui ...

Ils vont tous se prendre un cognard en pleine tête sinon ...

-Hé oui, mon cher frère s'est montré gentil en me l'apprenant ! Je ne le décevrais pas !

Et il en était fier même si il ne le montrait pas. Mais Prue le savait bien. Chloé lui envoya un poing dans l'épaule gentiment, marque d'amitié que Prue en sourit en fixant son amie. Une jeune fille passa près d'eux, une poutsouffle et Chloé la salua. Mais la jeune poutsouffle lança plutôt un regard noir à Chloé que Prue prit mal. Chloé traita la fille de sale peste, presque tout bas mais Prue ne se gêna pas pour crier :

-Oh, c'est bon la regarde pas comme ça ou ça va faire mal !

Prue se reprit faisant une légère grimace, embêtée en faisant "Oups, pas fait exprès". Réflexe à la Prue quand quelqu'un embêtait ses amis. La fille se retourna à peine sans rien dire se contentant de les fixer froidement.

-Tu m'étonnes, t'as vu sa face d'ahuris ... Moi aussi j'en aurais la gerbe. Mais elle se prend pour qui cette poutsouffle ? Qu'est-ce qu'elle t'as fait ?

Puis Chloé lui demanda si ça allait et tout. Prue réfléchissait à la réponse. Elle ne voulait pas inquiéter son amie pour rien mais elle ne voulait pas le lui cacher non plus ...

-Ben ça peut aller et toi ? Tu as l'air d'avoir une petite mine ... Faudrait arrêter les sorties nocturnes, ça ne te fait pas si bon effet que ça ... C'est vrai qu'on a pas eu le temps de se parler beaucoup dernièrement pour se donner des nouvelles. Je vois encore moins Rosa, ces temps-si ... Tu as des nouvelles, toi ? Vu que vous êtes de la même maison ...

Prue pouvait parler de petite mine, elle qui sortait aussi discrètement la nuit, aimant trop les interdits pour ça.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mer 9 Mar - 15:37

    Chloé regardait Prue et passait de temps en temps le regard sur la gauche ou la droite en regardant les joueurs et autres spectateurs s’avancer vers le terrain. Visiblement, de nouvelles personnes désiraient adhérer à l’équipe. Aucune fille à l’horizon, plutôt des garçons. Quoi de plus normal, les filles sont plus à se maquiller qu’à jouer après une balle. Chloé pouvait bien parler, il ne lui viendrait absolument pas à l’idée de jouer à ce sport. Non, elle n’est pas sportive et est encore moins apte à voler sur un balais sans se retrouver coller au sol avec des tas de fractures. Et puis l’équipe des serpentard contient l’horrible et infâme Malfoy. Oui, autant abandonner l’idée. Elle n’est absolument pas bonne. Même Pansy avait lancé l’idée d’y participer. Voici donc en bonne et du forme une preuve concrète qu’il vaut mieux rester dans les gradins à hurler tout sauf « Aller sepentard ! ».

    « En forme, moi ? C’est impossible de dormir avec la garce de vipère qui ronfle comme un goret. Non, j’ai passé mon temps… au lac… encore. »

    Faut-il y apporter une précision ? Prue serait-elle déjà au courant sinon faudrait-il la prévenir ? Pas tout de suite ou bien… aller, pourquoi pas ?

    ‘Non, il faut d’abord voir si elle sait quelque chose’

    « Mais j’ai fuis Rusard, ne t’en fais pas. D’ailleurs… enfin c’est peut-être mieux que tu m’expliques d’abord toutes ces choses qui te brûlent la langue. Hein, mon perroquet ? »

    Suivit d’un clin d’œil. Oui, elle savait très bien qu’un moindre évènement toucherait les oreilles discrètes de Prue. Elle était au courant de presque tout. Jusqu’au moindre détail parfois. Comment fait-elle ? Elle n’en sait rien mais est toujours aussi fasciné par les déductions de la blonde.

    Ha ces garçons, n’en parlons pas. Combien n’ont pas essayé de la dragueur en mode « je frime ». À chaque fois, c’est le fou rire assuré. Il leur était arrivé, il doit y avoir 2 ans de cela, un certain Flint arrivé comme un pro gentleman lui parlant de bézoard. Prue l’a fait espéré jusqu’au dernier moment. Chloé s’en souvenait comme si c’était hier :

    **. « Bon et bien Flint… Je dois te laisser. Mon petit copain m’attend pour faire un devoir. À plus tard peut-être »

    Et oui, un garçon ça peut être bête parfois. Prue a tout pour plaire mais il n’y a certainement pas besoin de se prendre de haut. Chloé s’était promit de lui trouver un garçon bien mais en existe-t-il encore ? Peut-être Neuville mais il semblerait que ce ne soit pas le genre de Prue. Ou peut-être bien que oui. Elle verrait quand elle aura le temps.

    Chloé se figea ne pensant pas que Prue se jetterait à l’eau pour elle. Oui, c’est vrai. Prue a connu Chloé au moment où Alex et elle étaient déjà en froid. Elle ne peut pas connaître Hayden.

    « Oh fait pas attention. Cette fille est un problème à elle seule. Ça n’a jamais été le grand amour et… c’est de la haine partagée. Laisses-la, t’en fais pas. »

    Évidemment, priant avec une force surhumaine que personne ne la questionne à ce sujet, elle dégonfla presque aussitôt. Et oui, la curiosité de sa chère amie refait surface. Mais après tout, elle est bien en droit de savoir. Malgré tout, c’est un sujet ardu pour lequel elle préfère fermé les yeux :

    « Pour faire simple et très résumé… Elle m’a volé mon meilleur ami. Voilà. Et c’est un sujet très sensible alors… je préférais qu’on en reparle quand j’irais mieux. J’ai pas vraiment la tête à ça. »

    Oui Prue avait mit le doigt sur la faille. Elle est plutôt forte à ce jeu là. Et c’est bien pour ça qu’elle l’adore. Elle est indispensable.

    « Tu pourrais une fois arrêté de me connaître ? Comment je vais pouvoir te mentir maintenant ? Sacré Prue… »

    Chloé tordu sa bouche comme prise sur le fait, mais trop tiré sur l’humour, elle finit par sourire :

    « Disons que les vacances n’ont pas été les meilleurs et… ils m’arrivent des choses assez bizarres. Enfin, je me sens bizarre… Tu vois ce que je veux dire… ? »

    Et voilà qu’il lui arrivait la même chose que dernièrement, elle ne trouve pas les mots et les caractérisent par des mouvements de bouches à faire peur.

    « Faudrait peut-être s’asseoir. L’entraînement est dans combien de temps ? Je ne voudrais pas te mettre en retard ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Dim 13 Mar - 18:32

Les autres joueurs de l'équipe arrivaient petit à petit. Prue en salua quelqu'uns et crut voir Harry pas loin passer avec Ginny. La blonde se figea en regardant la rousse qui la salua. Prue ne bougea que la tête, essayant de paraître naturelle et amicale. Elle y arriva et Chloé n'y verrait que du feu, enfin, en tout cas, la blonde l'espérait. Elle se mordit la lèvre légèrement. Elle inspira. Le quidditch. Peu de filles y jouaient. Ginny et Prue devaient être les deux seules à y jouer dans l'équipe de Gryffondor. Prue n'était vraiment pas comme ces poufs qui se maquillaient avec des pots de peinture et qui faisaient gaffe à leur admirable french manucure. Prue était du genre sportive, pleine d'énergie et n'avait pas peur de se salir ou de se faire mal. C'était plus fort qu'elle. Le besoin de cette excitante sensation qu'elle avait sur son balais, volant au-dessus du terrain, l'esprit devenant enfin libre et vide de pensées négatives. Une bouffée d'air frais en sommes. Elle adorait ça. C'était son sport préféré, apprit par son frère, c'était plus qu'un sport, un jeu, un amusement, voire même une passion. Toujours le nez dans un bouquin de quidditch, à en savoir toujours plus. C'était plus intéressant qu'un livre sur les potions, en tout cas ! Bien plus passionnant !
Prue écouta son amie puis se mit à rire sur le coup. Le goret ... Pittbull, miss Parkinson. Prue avait en tête le fait d'attacher cette folle à une chaise, en la bâillonnant de force pour l'empêcher de ronfler comme un gros cochon ... Bref, Prue passa outre cette vision des plus horribles, calmant son fou rire. Chloé parla du lac et la blonde eut un déclic. Elle avait quelques bribes à ce sujet et aussi, elle connaissait si bien son amie qu'elle savait que cette dernière adorait s'approcher du lac en sortant la nuit. Prue adorait sortir la nuit mais évitait toujours le lac par précaution. Toujours cette phobie d'un cours d'eau profond dans lequel elle cauchemarde toujours de s'y noyer ...


-Le lac ...

Prue fit sa moue habituelle et faussement incrédule. Cette manière de faire croire qu'elle ne savait rien du tout mais qu'au fond elle savait plus qu'il n'y paraissait. Elle tapota sa poche où était glissé son fameux carnet. Elle avait ouïe dire par de sources sûres que Chloé n'avait pas été seule au lac un fameux soir. Mais qui était donc ce preux soupirant qu'elle avait rencontré ? Prue allait vérifier tout ça car vu la tête de Chloé, cela promettait d'être fort intéressant ... Son carnet allait à nouveau recevoir la dose d'informations qu'il fallait ...

-Tu as ... fuit Rusard. Cela n'est point difficile mais ... Dis moi ... Il eut une fois où tu n'as point été seule, n'est-il pas ?

Cette voix qui en disait long mais qui se retenait d'en dire plus. Ce joli ton si espiègle et si déjanté que la blonde avait à chaque fois qu'elle savait quelque chose de précis et qu'elle cherchait en savoir davantage. Le clin d'oeil de son amie lui clarifia légèrement ses doutes et son sourire déjà grand s'agrandit d'autant plus. Prue était toujours au courant de tout, fouineuse, on pouvait dire qu'elle entendait tout, voyait tout et savait tout en gros. Rien ne pouvait échapper à son oeil de lynx et son ouïe affinée passant un peu partout pour glaner des infos juteuses. Peut-être qu'un garçon intéressait Chloé. Peut-être qu'elle en avait rencontré un mignon au bord du lac un soir ? Ce fameux soir. Car c'était bien un garçon, Prue pouvait en mettre sa main à couper et regarda Chloé comme pour la sonder. Prue saura. Elle savait tout ... Quand elle le désirait.
Franchement, elle espérait que son amie ne soit pas tombé sur un de ces crétins qui se fichaient des sentiments, ces volatiles déplumés sans cervelles enfin si mais à tout autre niveau ... bref, Prue aimait bien Chloé et ne voulait pas qu'elle tombe sur un de ces idiots. C'était normal après tout. Prue se mordit la lèvre inférieure. Prue était belle, oui, avait tout plaire, certes, mais elle connaissait maintenant comment agissait les garçons et préférait être célibataire. C'était dix fois mieux. Pas de contrainte. En plus, elle s'amusait à faire pareil que ces idiots et se laissait draguer puis les repousser avec une remarque sanglante pour montrer à l'idiot qui osait la draguer, était un idiot et c'était tout. Qu'il avait beau essayé, ça ne marchera pas sa tactique de drague pourri. Rares étaient les garçons intelligents et moins dragueur. C'était rare ... Où trouvait ce genre de perle rare ? A Poudlard ? Prue avait des doutes, enfin très peu ... Pensant à quelqu'un subitement en perdant son sourire. Elle essaya de ne pas y penser en écoutant Chloé lui parlait de cette quiche de blonde à l'instant.


-Une quiche, oui, celle-là.

Elle fixa Chloé pour en savoir plus. Son amie craqua et lui avoua tout. Quelle quiche cette blonde de tout à l'heure. Prue avait eut raison de lui dire ça avec un tel ton. Prue l'avait sentit, elle avait vite réagit sur cet état de fait. La fille avait fait du mal à son amie et Prue l'avait deviné aussitôt.

-D'accord ... Soit ... N'en parlons pas. En tout cas, elle a pas à se la ramener ou t'embêter où elle aura affaire à moi !

Ou à son carnet. Prue devait avoir quelque chose sur cette quiche de blonde ... Prue ria à la remarque de Chloé. Mais oui, la blonde connaissait son amie sur le bout des doigts, comme si elle l'avait fait. C'était son amie, voire meilleure amie, alors c'était normal de bien la connaître.

-Ho des choses bizarres ? Quel genre de chose ? Tu sais que tu peux tout me dire. Je t'écouterais. Ca te ferait sûrement du bien d'en parler. Tu as passé des mauvaises vacances ?

Non Prue ne voyait vraiment pas de quoi voulait parler Chloé. Et cela dérangeait Prue qui essayait de voir quoi, si cela concernait les vacances et non les sorties nocturnes ... Bref, la blonde voulait savoir. En plus, Chloé avait une attitude étrange avec ces mimiques de visage. Prue était peu habituée. Même Rosa s'y mettait aussi, pire que Chloé et Prue se demandait quoi ...

-Oui, allons nous asseoir, je veux tirer ça au clair. Tu m'inquiètes ... Bah l'entraînement ... attendra. Tu es plus importante que cet entraînement.

Tant pis, Harry et Ginny n'aimeront pas ça mais tant pis. Prue voulait écouter son amie, au diable l'entraînement. Même si le quidditch était sa passion, son amie était davantage importante. Prue ne pouvait se permettre de ne pas l'écouter et savoir.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Dim 27 Mar - 17:08

    Chloé se vexa quelque peu. Non pas que Prue avait exagéré d’un mot purement amer mais… fuir Rusard ne relève pas non plus d’un jeu d’enfant. Non seulement ce rat de pacotille fouille les moindres recoins du château mais les acolytes et insatiable mangemorts y sont eux aussi. Qu’auraient-ils fait d’elle si par malheur ils seraient tombés sur elle ? À la limite, étant donné la maison dans laquelle elle se trouve, ils auraient été clément mais qu’en aurait-il advenu de ce pauvre Gregory ? Sortir n’est plus une mince affaire comme autrefois. C’est devenu aussi dangereux que de hurlé « je suis un moldu » sur le chemin de traverse. Qu’en est-il, elle ne l’a pas dit dans ce sens et c’est ce qui permit à Chloé de passé outre. Son attitude vexée au moindre pet de mouche deviendra vite un problème.

    « Moi être seule ? Toi… tu sais quelque chose. »

    Elle aurait pourtant juré que rien ne l’y aurait mit sur la piste. Est-ce qu’une rumeur circule déjà en son encontre ou est-ce simplement le sujet du hasard tellement bien fait avec cette Prue nationale ? Elle le devinerait bien assez tôt. Elle ne peut rien lui caché.

    « Alors, jouons les devinettes ! Je ne compte pas te donner tant d’informations d’un seul coup. Ce serait brisé un suspens intense. Ce n’est pas mon genre. »

    Et c’est à son tour d’afficher un clin d’œil presque d’insupportable. Rien de mieux que de fâcher un Gryffondor sur sa curiosité. Chloé n’aime pas non plus qu’on y joue comme cela mais… ce n’est pas pour une fois qu’elles y feront du foin.

    « Merci Prue. C’est un sujet particulièrement sensible et… j’ai toujours beaucoup de mal à avaler ma soupe. Rien qu’en y repensant, je me demande comment j’ai fais pour ne jamais lui foutre mon poing sur sa couche de fond de teint. C’est très tentent j’ai envie de dire. Tu saisis ? »

    Elle lui accorda un sourire presque pervers redoublant d’apparence. Ce sourire qui en disait long sur la haine gigantesque qu’elle entretenait avec la blonde des Serdaigles. L’heure du sujet sérieux commence on dirait. Mais bon, ce n’est point non plus un sujet des plus catastrophiques du moment. Rien de plus inquiétant que d’habitude.

    « Ne t’en fais pas. Ce n’est pas si grave enfin… j’espère. »

    Elle avait beau essayé de se consoler se disant intérieurement qu’il ne faut pas s’inquiéter et pourtant…

    « Je n’ai plus de nouvelles de mes parents. »

    Haussant les épaules comme bloquées par la suite de sa phrase, elle tourna la tête de droite et gauche :

    « Mes vacances ont certainement été les pires. Je me suis disputé avec mon père pour… pouvoir revenir ici. Je m’inquiète pour eux et je m’en veux tellement. Tu penses que… c’est la censure du courrier, hein ? »

    Elle s’attendait presque à ce que Prue y sache quelque chose mais comment ? Elle devait se résoudre à attendre des nouvelles.

    « D’accord, si tu y tiens. Alors, asseyons nous ! »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mar 29 Mar - 15:23

Certes, éviter Rusard n'était pas une mince affaire, cela va sans dire. Mais Prue y arrivait bien auparavant. C'était son sport favoris avant. Elle sortait la nuit, échappait au concierge en courant comme une dératée dans les couloirs de Poudlard. C'était vraiment le bon vieux temps, non ? Le temps où elle pouvait encore enfreindre la règle de celle de sortir la nuit, hors des dortoirs pour vagabonder dans le château ou dans le parc ou voire même la forêt interdite. Prue adorait ça, cette sensation idéale d'interdit, c'était délicieux et excitant. Savoir qu'on n'avait pas le droit et qu'on pouvait être prit à tout moment sur le fait, qu'on la punirait. Eviter Rusard n'était pas très facile mais pas impossible non plus. Prue ne s'était jamais fait avoir. Mais maintenant, cela serait difficile de relever à nouveau l'exploit avec les mangemorts dans tous les recoins du château. Comment Chloé pouvait-elle encore sortir la nuit sachant ça ? Prue avait arrêté ses sorties nocturnes à cause de ça. Avec les mangemorts, ce n'était guère facile de tenter une sortie sous leur nez. C'était mission impossible même. La blonde fit la moue. Si Chloé y arrivait, pourquoi pas elle ? La gryffondor avait honte de son comportement. Pourquoi avoir autant peur de ces ridicules de mangemorts ! Il était temps de braver sa peur et de foncer. La fameuse sensation d'interdit lui manquait terriblement. Prue recommencera, elle en fit la promesse ! Elle devait recommencer. C'était sa drogue après tout. Aucuns mangemorts ni même Voldemort, ne l'empêcheront de braver l'interdit sans peur, ni reproche … Même si c'était risqué rien que d'y penser. Si elle se faisait prendre ça ne sera sûrement pas qu'une simple heure de colle ! Il ne fallait pas trop se risquer …
Prue savait tout. Entendait tout. Voyait tout. Alors cet état des faits n'avait pas passé inaperçu pour la blonde qui ouvrait toujours en grand ses oreilles. Chloé n'avait pas été seule au lac, cette nuit-là. Ca avait parlé derrière son dos. Ce n'était peut-être pas son soupirant qui avait parlé mais quelqu'un d'autres. En tout cas, l'information avait fait son chemin et Prue avait su démêler le vrai du faux.


-Ne fais point l'innocente, ma petite Chloé. Tu sais très bien de quoi je parle … Et oui j'en sais plus qu'il n'y paraît. En tout cas, j'ouvre bien mes oreilles !

Toujours à l'affût d'une info croustillante pour mieux la retranscrire au mieux en vrai. Toujours à l'affût de savoir quelque chose d'intéressant qui avait pour but d'attirer l'attention. Chloé avait beau fait pour que cela ne s'ébruite pas mais cela était quand même arrivé aux oreilles affutées de la blonde toujours aux aguets.

-Je ne tiens pas personnellement à ce que tu me donnes toutes les infos d'un coup … Tu as parfaitement raison, cela détruirait un suspens intéressant. Mais ne t'inquiètes pas, je te tirais suffisamment les vers du nez, ma belle.

Prue fit un sourire esquis au clin d'oeil facétieux de son amie serpentarde. La blonde était piquée de curiosité mais elle savait qu'elle le saurait tôt ou tard. Et ça promettait d'être croustillant à souhait ! La blonde s'en frottait d'avance les mains, impatiente. Chloé reparla de l'autre blonde au caractère de peste. Prue comprenait très bien en hôchant la tête :

-Ho mais je saisis que trop bien, tu sais. Moi aussi j'ai bien envie maintenant de lui foutre mon poing dans sa tronche peinturlurée aux pots de peinture !

Prue détestait vraiment les filles superficielles qui se peinturlurait le visage. Ces filles qui se croyaient belles mais qui ne l'étaient vraiment pas au fond. Elles méritaient de se prendre des torgnoles bien placées … Prue adorait le sourire qu'avait son amie. Un sourire qui lui plaisait et qui clarifiait tout l' « amour » grandissant entre l'autre blonde et Chloé. Un sourire que la blonde comprenait que trop bien et qu'elle affichait pour Malefoy quand elle le voyait passer non loin d'elle. Elle espérait pouvoir lui foutre la pâtée lors du prochain match de quidditch si possible.
Chloé commença enfin le sujet sérieux, clôturant les sujets « délires ». Que Prue ne s'en fasse pas … Ce n'était pas gagné. Elle s'en faisait. Ca devait être grave. Chloé ne devait pas atténuer la chose. Surtout quand elle dit quoi à la blonde. Plus de nouvelles de ses parents, mais c'était grave, oui ! Prue n'avait plus non plus de nouvelle de sa famille adoptive, les Dubois. Olivier lui manquait terriblement. Elle avait peur pour lui comme pour ses amis proches. Il était comme son frère, après tout.
Chloé continua et Prue avait déjà perdu son sourire d'avance. Elle remarqua l'air sombre de son amie en parlant, ses regards sur les côtés.


-Je me suis disputé aussi avec Olivier pour revenir ici et avec Rosa surtout. Elle était inquiète. Ils doivent tous être inquiets. Mais on ne pouvait pas se permettre de rester au chaud près de ceux qu'on aime, sans bouger. Voldemort nous aurait trouver de tout manière. Ici ou là-bas … On est à l'abri nulle part. Ca ne m'étonnerais pas qu'ils censurent les courriers, nous empêchant de communiquer avec nos proches …

Bandes d'idiots, pensa Prue, amère. Elle voulait tellement des nouvelles d'Olivier et de sa famille … Ils lui manquaient tous. Heureusement que Chloé était là, ainsi que Rosa, Harry, Hermione … Sinon, la blonde ne tiendrait sûrement pas le coup. Prue n'en savait pas plus pour la question de la censure des courriers. Elle aimerait savoir, ça la rassurait. Mais elle savait que ce ne sera pas facile de savoir ça.

-On va devoir attendre de savoir … Allez viens, asseyons-nous dans les gradins.

Elle entraîna son amie dans une des tours et grimpa pour rejoindre le haut pour pouvoir s'asseoir dans les gradins. On pouvait voir les autres commençaient à s'entraîner sur leur balais.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mar 5 Avr - 5:26

    Alors les rumeurs n’avaient pas attendu Chloé pour circuler. Curieuse à ce sujet, elle imaginait bien les multiples récits, tous trépidants n’en doutons pas, mêlant amour, passion et peut-être même… dispute. Oui, ce genre de film de potins n’aurait pas fait long feu pour circuler dans les vieux couloirs poussiéreux. Mais qui aurait pu le savoir ? Qui les auraient remarqués ? Elle aurait juré être restée discrète à ce sujet. Peut-être que de son côté, Gregory en aurait fait profité… ou bien Kévin. Qu’importe, ce n’est pas de futiles rumeurs qui changeront le court des choses. Rien n’égalera au réel et agréable récit dont elle eut moment. Et ce au contre des mauvaises langues, rien ne la fera changer d’avis. Rien ne lui fera regretter cette nuit passée dans le plus calme des escapades au lac.

    « Mh, alors les langues ont déjà fourchées. Désolé, je ne suis pas assez rapide. J’ai beaucoup de mal à rivaliser avec les rumeurs. Dommage, j’aurais bien voulu t’en parler moi-même. »

    Bien d’accord sur ce point, elle observa Prue avec curiosité. Oui, ces informations lui brûlent la langue. Que s’est-il dit à son encontre ? Que discutent les jeunes filles dont le maquillage fut refait déjà plus de 20 fois depuis le début de journée ? Et que disent ces garçons avides de jalousies ? Non loin d’elle de penser être une attraction. Mais autant se l’avoué, les vents volent au gré des oreilles et bons nombres d’échos font références à ces amourettes de printemps. Même malgré cette popularité auprès des garçons, elle n’a jamais cherché à s’engager. Aucun d’eux ne l’intéressait. Elle est convaincue qu’un jour, elle sera qui pourra. Mais pour le trouver, il faudra certainement de la patience et… un tri par le vide pour séparer les profiteurs des joueurs. Trouver un garçon digne de ce nom tient du coup de chance. Espérons qu’elle sera avec elle, bientôt.

    « Avant toute chose, tu voudrais bien me faire un topos ? Disons ceci : tu me dis ce qui circule à mon sujet et… je te dévoile, au compte goûte, tout ce dont tu désires. N’est-ce pas un deal à la hauteur de la noble maison des serpentard ? Non pardon, là je délire totalement. »

    Levant la tête vers le plafond faisant genre de contrôler le monde tout entier, elle ne pu s’empêcher de bouffée. Evidemment, les bonnes choses ont une fins et celle-ci venait de se clôturer. Dans un sens, l’avis de Prue la rassurait amplement. Avoir quelqu’un de son avis l’aidera à surmonter le stresse invivable qu’elle contient à se rendre malade. La culpabilité est un sentiment qu’elle a toujours craint. Elle ne sait peser le pour et le contre. Elle finit presque toujours à se persuader qu’elle est le problème à tout cela. On ne la changera pas, c’est trop tard pour cela.

    « C’était bien mon avis. Mais tout de même… c’était bien la première fois que j’échangeais de tels propos avec mon père. Je crois que je ne l’ai jamais vu autant en colère. Mais bon, comme tu dis… ça ne changera rien. Voldemort sera là où il y a le plus à manger. C’est-à-dire à Poudlard ou dans le monde. Il n’a pas vingt solutions. »

    Suggérant qu’il était bon de s’installé dans un endroit calme ou plutôt…sûr, elle suivit Prue au pas. Elles s’installèrent dans l’un des premiers gradins. La hauteur, comme à chaque fois, lui donnait la nausée. Il est sans doute conseiller qu’elle n’y jette aucun œil… aux risques de voir sa tension baisser aussi vite qu’une balle ne retombe au sol.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Sam 9 Avr - 15:27

Les rumeurs n'étaient pas toujours exactes. Il ne fallait pas toutes les croire, car certaines étaient erronées et c'était souvent du grand n'importe quoi. Des informations qui passent de personnes en personnes changeaient, différaient souvent. Il fallait mieux les prendre avec du recul, les analyser, les comprendre pour mieux les décortiquer. Après on pouvait démentir, prendre le vrai du faux, et enfin savoir la vérité. Prue adorait mettre ses oreilles partout, écoutant partout, espionnait pour ainsi dire. Elle appréciait savoir tout. Elle se pliait souvent en quatre pour récolter de précieuses informations. Quitte à se mettre en danger, à se mettre à dos des abrutis, des garces peinturlurées … La blonde n'avait pas froid aux yeux.
Cette fois, certaines rumeurs couraient sur son amie. La gryffondor aurait voulu le savoir de la bouche de Chloé mais les rumeurs et les infos ont été plus rapide. Ca se savait déjà, il y avait des bruits qui couraient. En plus ce n'était pas un garçon de Serpentard, ce qui étonnait un peu la blonde ou pas. Il était vrai que Chloé n'aimait pas trop sa propre maison et les serpentards ressemblaient presque tous à un une certaine fouine. Donc ça ne donnait guère envie sans doute, à Chloé de sortir avec l'un d'eux.
La brune aurait bien voulu en parler à la blonde. Mais les langues ont fourchées très vite. Ce qui était un inconvénient. Chloé imposa un deal à la Gryffondor. Si Prue lui disait tout, la brune lui disait tout aussi après. Un bon deal en fin de compte … La blonde accepta mais attendit qu'elles soient dans les gradins pour en parler. Pendant ce temps, Chloé continua de parler de sa dispute avec son père et du sujet de leur dispute.
Voldemort était partout. Qu'elles soient chez elles ou ici, à Poudlard, cela ne changeait guère. Le seigneur des ténèbres leur tomberait dessus comme un prédateur sur sa proie. Il les aurait tôt ou tard, rester chez elles, ne retarderaient que l'horrible évidence …
Enfin installées, Prue remarqua l'état de Chloé d'être à cette hauteur. La brune ne supporterait pas de monter sur un balai à ce rythme. Peut-être pour ça qu'elle n'était pas dans l'équipe des serpents … La blonde tapota l'épaule de son amie avant de se remettre à parler :


-J'aurais aussi voulu l'apprendre par toi. Et puis les rumeurs courent mais ne sont pas toutes exactes, tu sais. J'accepte ton deal. Je te dis en quoi retournent ces foutues rumeurs et tu me dis tout sur ce don juan qui était à tes côtés ce soir-là. Et si les rumeurs sont vraies ou fausses …

Prue reprit sa respiration avant de commencer à dire ce qu'elle savait :

-D'après certaines rumeurs, tu aurais sympathisé avec un beau garçon, terriblement mignon, selon les dires que tu aurais craqué sous la lune près du lac. J'espère pour toi qu'il est vraiment mignon. As-tu vraiment craqué pour ce jeune homme ? Comment est-il ? Beau, craquant ? De quelle maison est-il ? Je veux tout savoir, Chloé, ça me démange. Mais ne t'inquiètes pas. Avec moi, ça restera secret. Tu es mon amie et je ne raconte jamais les choses que mes amis racontent …

Prue soupira pour l'histoire de Voldemort :

-Ton père avait l'air pourtant d'avoir un tempérament très calme de ce que j'avais vu sur le quai. Mais il devait avoir ses raisons d'être en colère et de ne pas vouloir que tu viennes. Il tient beaucoup à toi …

La blonde sourit à son amie. La Gryffondor n'avait pas peur du vide, elle n'avait pas le vertige et adorait se trouvait là, même très loin du sol. Sinon elle ne serait pas dans l'équipe des lions au quidditch.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Lun 20 Juin - 17:35

    Décidément, elle ne lâcherait pas cible facilement. Une quelconque ruse ne fonctionnerait pas, elle bien trop intelligente pour ça. Ou, non. Avouons plutôt qu’elle est tenace. Une vraie tâche sur un vêtement blanc. Elle n’abandonnerait sous aucun prétexte. Même si une fabuleuse sucrerie serait en jeu, elle tituberait dans le but de faire diversion sans pour autant craquer. Une coriace. Alors vaut-il mieux jouer la carte de la fidélité et de la sincérité.

    « Marché conclu. Dois-je vraiment confirmer tes dires ? Bon d’accord, pas d’échappatoire possible ! »

    En total imitation avec le terme « je respire pour ne pas m’évanouir », Chloé faisait son maximum pour respirer une bonne fois. Avant qu’une terrible angoisse la paralyse, il faut qu’elle se lance pour de bon. Elle n’aurait jamais imaginer que tout dévoiler à Prue serait si difficile. Après tout, ce n’est qu’une mauvaise passe.

    ‘Oh, j’ai une idée’

    « Etbienenfaitcestunpeubizarredetelediremaisenfait. »

    Chloé en perdait la respiration. Inutile de continuer plus loin, cette astuce est impossible à en tirer profits. Mais on ne peut pas lui reprocher d’être décourageuse : elle n’est pas à Gryffondor, elle n’a rien à prouver. Il faut le lui dire sous peine d’être harceler d’ici 20 minutes top chronos…

    « Et bien voilà. Puis-ce que tu y tiens. Il s’agit d’un poufsouffle et au vu de ta réaction, je dirais que tu le savais. Il est en effet très mignon, il y a une lune dans cette histoire et… juste un beau rêve qui s’est éclipsé avec la lune. »

    Détournant le regard vers les gradins, elle tentait d’éviter un regard d’œil impatient de Prue qui l’obligerait à tout dévoiler jusqu’au bout des ongles ! Et… c’est raté, l’envie était trop envahissante. Prue la regardait d’un regard flamboyant. Comme si Chloé tenait tant à dire de qui il s’agit. Faut se lancer maintenant !

    « Gregory Staub, accompagné bien souvent par son acolyte, Kévin. Tu…connais ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Ven 1 Juil - 17:22

Prue ne tenait décidément pas en place. Si elle pouvait faire écrouler le gradin de là où elle était, elle l'aurait fait vu comment elle n'arrêtait pas de s'agiter. Elle tenait beaucoup à savoir, les rumeurs lui ayant mit l'eau à la bouche même si elle aurait voulu l'apprendre de la bouche même de son amie. Alors comment était-il ? Beau, craquant ... Ha ! Elle voulait savoir ! Elle ne tenait plus. Qui était-il ? Elle avait parlé des rumeurs à Chloé pour que le deal soit respecté. Chloé devait parler. Le regard de Prue était assez en flammes pour faire sortir la vérité de la bouche de la serpentard. Elle devait tout dire, ne rien laisser comme détail, elle se devait de répondre et de respecter sa part du deal. Prue ayant respecté aisément sa propre part sans difficultés. Elle l'avait dit assez rapidement et clairement, sans rien oublier. Puis les questions avaient fusaient telles des fusées qu'on ne pouvait arrêté. La blonde était ainsi, elle était d'un naturel très curieux, à vouloir tout savoir, à espionner aux portes pour ce fait, quitte à s'en prendre plein la tête. Allez, Chloé avoue tout à tata Prue ! La blonde eut un sourire presque vainqueur en entendu son amie dire marché conclu. Le temps des révélations avaient sonné et Prue allait vite déchanter en sachant enfin qui était ce garçon ... La pauvre ...

-Tu n'as aucun échappatoire. Toutes tentations de fuites sont prohibés et je le prendrais très très mal.

Elle fixa son amie, sérieuse, les poings serrés attendant impatiemment. Hélas, Chloé fit monter le suspens et l'attente en trouvant une idée pour s'empêcher de le dire. Le coup de "je n'ai plus d'air, j'arriverais pas à le dire". Prue eut un regard qui disait : "ha non ça marche pas avec moi". Les flammes sortant de ses yeux, un regard insistant qui paya ses fruits car Chloé avoua enfin en disant qui était ce fameux jeune homme. Prue allait en tombait des nues ...
Bon, ça commençait bien, c'était un poutssouffle ... Prue chercha qui rapidement. Et bizarrement, elle ne pensa pas automatiquement à quelqu'un qu'elle connaissait ... D'après Chloé, il était très beau. Mais alors qui était-ce ? La blonde était décidément bien trop impatiente. Elle somma du regard son amie de tout dire, jusqu'au bout. Et là, enfin, la serpentard avoua tout de qui c'était ... BAM ! La nouvelle eut l'effet d'une balle percutant Prue de plein fouet. Et pas que littéralement pensant. Car elle s'était prit un souaffle en pleine tronche. Oula, ça faisait mal. Celui qui l'avait lancé s'excusa aussitôt. La blonde attrapa la balle, furibonde, après avoir reprit ses esprits. Elle tua du regard l'opportun qui prit peur en reprenant la balle et fuyant aussitôt sur son balai. Prue se tourna vers Chloé. Ce n'était pas pour la balle qu'elle était le plus en colère. Mais pour la nouvelle dite par son amie :


-Quoi ? J'ai mal entendu non ? Gregory Staub ? Le Gregory des Poutsouffles qui fout le bordel à chaque cours de botanique avec Chourave ? Ce même Gragory ? Non, c'est un cauchemar ...

Beau lui ? Bon ok, un peu. Mais bon ... C'était ... Un crétin, quoi. Depuis qu'il lui avait mit une plante non identifiée dans les cheveux, elle ne l'appréciait plus trop. Mais elle voyait mal ces deux-là ... En plus, ça avait l'air d'un beau parleur comme son ami Kévin ... Ho, c'était un cauchemar, pensa Prue en fixant Chloé pour voir si elle avait rêvé et que son amie allait dire "mais non c'est une blague voyons !" La blonde en serait soulagée.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Sam 2 Juil - 17:26

    D’habitude, ce n’est pas à Chloé à confier ses tracas et ses amourettes. Il ne lui est arrivé que très rarement d’aimer un garçon, pas au point d’en faire un sujet de conversation sérieux. Il y a bien eu Neuville dans sa 3ème année mais… sa façon maladroite d’influer les sentiments n’avait fait que les estomper. Le plus souvent, c’est Prue qui tombe sous le filet des charmes masculins. Rien d’étonnant, elle est sans doute la plus jolie d’elles deux. Blonde, des yeux magnifique, un humour débordant, la toison des Gryffondor’s,… il n’en faut pas plus. Combien de garçons ne se sont pas battu pour le cœur de Prue ? Ils ne sont pas rares ! Pour Chloé combien sont-ils ? Oh, pardon, qui est-il plutôt ? Alex Evans, et c’est tout. Tout s’était tellement mal passé qu’elle n’a plus jamais espérée trouver quelqu’un avec qui partager de bon moment.

    Chloé était certaine du niveau d’excitation que devait contenir Prue depuis la journée précédente. Cette envie terrible de connaître l’étendue exacte des potins lancés parmi les collégiens. Et pourtant :

    Chloé n’eut juste le temps de reculer de quelques centimètres qu’un souaffle était décidé de terminer sa course sur l’une des deux filles. Prue ne pu l’éviter et la pauvre blonde se le prit droit sur la tête. Chloé ne reconnue pas la recrue posée sur le balai. L’élève s’excusa et s’éloigna pour continuer l’entraînement. En l’espace d’une seconde, Chloé passa du sourire au… désespoir. La serpentard était mitigée. Elle aurait espéré avoir les compliments de Prue. Pourquoi n’est-elle pas heureuse pour elle après tout ? Chloé qui était si contente de pouvoir enfin lui lâcher la mèche. Serait-ce une erreur, finalement ? Il est de la nature de Chloé ne se vexer facilement mais là, il ne s’agit pas d’être vexée mais plutôt irritée :

    « Un cauchemar ? Je ne comprends pas, qu’est-ce qui te fait le plus peur ? Que je sois heureuse avec quelqu’un que tu n’aimes pas ou que je continue à souffrir seule dans mon coin avec personne pour m’épauler ? Prue ! »

    C’est une première fois, une toute première qu’un tel sentiment se développe en Chloé. Elle s’énervait à petit feu comme s’il venait de s’agir d’une insulte très méchante visant à l’anéantir. Elle affichait un visage très noir où une larme venait de glisser le long de sa joue.

    « Tu sais, ta réputation fait en sorte que beaucoup de monde te méprise. Toi aussi tu es plutôt enjouée en cours. Et pourtant, moi, je ne te juge pas. Je t’acceptes, pourquoi ne le fais-tu pas pour les autres, hein ? »

    Ou peut-être avait-elle raison. Est-ce vraiment une bonne chose ? Rien ne s’est passé ne serait-ce que cette veste avec laquelle elle a dormi comme un bébé… Elle a certes un faible mais et lui ? C’est sans doute un sujet qui n’a pas lieu d’être. Une conversation qui fâcherait les deux amies pour une simple nuit.

    « Je suis désolée, je me suis emportée. On est bête quand on est amoureuse. »

    La larme partie s’effondrer dans le sol, laissant une trace sur sa peau très légèrement rosée. Fort heureusement, les deux jeunes étaient assises au sol. Dans le cas contraire, Chloé serait certainement tombée dans les pommes. Sa tension bien trop basse l’aurait endormie comme une masse. Repliant ses genoux contre son corps, elle y déposa sa tête en guise d’appuis. Les choses devenaient bien trop compliquées…

    « C’est si difficile, la vie. À croire que… la mort est bien plus douce que ce que l’on prétend. Elle ne risque pas de tardée, de toute évidence. »

    Nous ne sommes qu’en début d’année et pourtant, le doute s’installe. La fin de l’année annonçait déjà un combat sans merci. Chloé n’est pas du genre à baisser les bras, jamais. Elle-même n’arrive pas à se comprendre parfois. La question la plus évidente est sans doute « qui survivra ? » ou encore « qui aura la chance de trouver sa place au sein du gouvernement de Lord Voldemort ? ». Chloé ne le supporterait pas.

    « Et on est qu’au début de nos peines… J’ai vraiment un discours très réconfortant quand je veux, non ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Lun 4 Juil - 17:42

Qu'est-ce que ça fait mal de se prendre un souaffle en pleine tronche, franchement c'était horrible et ça faisait très très mal. La nouvelle recrue avait de la chance d'être déjà partit sinon il aurait subit les foudres de la colère de Prue. Qui plus est, en plus de la douleur, il avait cette terrible nouvelle en tête. Bon Dieu, qu'avait-elle fait pour mériter un tel double châtiment ? A croire que le ciel était contre elle aujourd'hui ...
En plus, sa réaction ne plut pas à Chloé. La blonde avait-elle fauté en disant ça ouvertement ? Elle n'allait pas mentir non plus, pas à son amie, tout de même. Et dire : "ha ce beau gosse là, ha ma Chloé, tu vois ! Je suis sûre qu'il est trop bien et il fait pour toi ! Je suis ravie pour toi ..." Non, quand on connaissait l'énergumène c'était impossible de dire de telles âneries ... Mais Prue s'en voulait terriblement. Les paroles et le ton de son amie faisaient très mal à entendre. C'était du ton de la reproche et la blonde détestait ça. Entendre ça de Chloé était insupportable et Prue s'en voulait vraiment beaucoup. Peut-être qu'elle aurait dû se taire et se barrer pour aller crier sa haine puis revenir tout sourire faux et dire des âneries pour ne pas la vexer. Non, ça l'aurait encore plus vexé ce goût de faux ... Le regard noir de Chloé fit frissonner la pauvre blonde qui déglutit. Une larme coula sur la joue de son amie. La blonde se sentit vraiment mal. Chloé continua sur sa lancée, ce qui chagrina Prue. Mais Chloé s'excusa aussitôt. La blonde l'avait quand prit mal mais l'avait mérité. La serpentard avait raison mais elle ne savait pas pourquoi en vrai, elle détestait ce garçon. Mais si Chloé serait heureuse avec lui, il n'y aurait aucun problème. Et ça, la blonde aurait dû y penser plutôt au lieu d'avoir une réaction aussi stupide :


-Non, c'est moi qui m'excuse. Je me suis emportée ...

Elle fit la moue en frottant son doigt en rond sur le sol, ennuyée :

-Tu sais je le porte pas trop dans mon coeur à cause de quelques gamineries entre nous deux mais si tu l'aimes très fort et tu seras heureuse avec, moi, ça me dérange pas trop. Mais si il te fait du mal, je l'étripe !

Regard de flamme à faire peur. Avant de se reprendre aux dires de son amie. C'était morbide ce qu'elle racontait. Prue devait lui redonner le moral sinon elle déprimerait aussi !

-N'y penses pas, chloé. Ca n'arrivera pas ! Il faut pas se dire ça, voyons ! Il faut éviter de penser aussi noir que ça, ma vieille ! On va gagner !

Prue, toujours aussi de bonne humeur malgré sa fatigue. Toujours aussi motivée, à espérer ... Soudain, un chat apparu, lui sautant dessus :

-Argh !!! Chri ... Pantouflard !!!

Le chat se posa sur les genoux de sa maitresse en fixant Chloé. Prue se redressa, furibonde mais se calma trouvant une idée. Elle attrapa Chris et le mit sous le nez de la serpentard, en faisant semblant de faire parler son chat d'un ton assez marrant :

-Allez, souris, ça ira mieux ! Faut pas s'abattre voyons ...
-Prue, lâche moi !
-Aïe !


Mince, il l'a mordillait vachement fort et puis ... Regard hallucinant de la blonde. Il a parlé cet imbécile ! Chris le remarqua et fit style de rien en miaulant. Prue espérait tout comme lui, que Chloé pense que son amie était bonne ventriloque en réalité ...

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mar 5 Juil - 18:09

    Si Chloé aurait été une autruche, elle aurait enfuit sa tête dans le sol le plus boueux pour espérer ne jamais y remonter. Elle était si confuse d’avoir réagit si rapidement. Elle a toujours aimé ce côté franc et sincère de Prue et voilà qu’elle venait de critiquer ce si joli défaut. Un léger cœur froissé pour un sujet fatalement le plus compliqué du monde.

    « Ne t’excuses pas. Après tout, tu as donné ton avis. C’est moi, j’aurais du le respecter. Je me suis très vite emballée. »

    Chloé sourit, l’humour de Prue est irrésistible. Et elle espérait de tout cœur que si, un jour peut-être, ils seraient ensemble… qu’il ne fasse aucun faux pas. Du peu déjà observer, Chloé donnerait peu cher de la survie du Poufsouffle.

    « Au fait, je me suis tellement vite égarée que j’ai oubliée de te dire quelque chose. En fait, à part discuter sous les étoiles, il ne s’est rien passé. Ce que je viens de te dire, donc, est un avis très personnel que je ne pense pas partager. À vrai dire, on ne s’est pas trop croisé depuis ce soir là. »

    Devrait-ce la rassurer ou plutôt l’inquiéter ? L’heure n’est pas à la réflexion. Ni à la dépression d’ailleurs. Les temps sont difficiles et il va de la santé mentale de chacun de ne jamais abandonner l’autre. Et puis comment lâcher prise avec un tel bout en train. Ce n’est pas comme si Chloé était seule. Elle avait Rosa, Prue, Hermione,… Non, ces vieilles histoires ne doivent les hantés plus longtemps.

    Un léger blanc survint alors. Le genre de blanc morbide qu’aucune personne n’aime à « entendre ». Fort heureusement, jeu de destin, l’inséparable boule de poil de Prue fit son apparition. La serpentard trouvait étrange d’avoir choisit un chat comme animal de compagnie. Pourquoi pas un hibou ? C’est tellement adorable. Un chat ça miaule, c’est jamais content, il a toujours besoin d’affection,… C’est sans doute l’animal le plus inutile autorisé à l’école. Chloé préférait bien largement son rat, Victoire, offert par son père pour ses 11ans. Même le Kiwi, son boursouflet, avait plus d’élégance. Mais n’existe-t-il pas un dicton qui dit « les goûts et les couleurs ne se discutent pas ? ». Et c’est pour cela que le sujet n’a jamais été débattu.

    Le matou se prélassait tranquillement sous le soleil de plomb, avant de rejoindre sa maîtresse. Très gros matou, hyper poilu, une vraie galère à peigner. Prue tenait énormément à ce chat. Lorsqu’elle en parle, elle est souvent hypnotisée par ce qu’elle dit elle-même. Un chat extraordinaire : ou plutôt un animal collant et flemmard à souhait !

    « Ha bah tiens, l’endormi de service. »

    Un surnom qui lui collait bien à la peau. Après tout, Pantouflard, il ne fait que dormir, manger, boire et… dormir. D’où certainement son vrai pseudonyme. C’est un vrai paresseux. Chloé faillit sursauter lorsque Prue lui jeta le chat dans les yeux, surprise. Plutôt drôle comme imitation. Comme si cet empoté de chat allait la réconforter.

    « Je sais bien que tes poils ne feront rien pour me sauver mais c’est gentil de ta part monsieur pantouflard ! »

    En l’espace d’un instant, Chloé cru entendre la voix de quelqu’un prononçant le nom de Prue. Intriguée, elle tourna la tête dans la direction du stade. Les joueurs étaient toujours dans les airs, personne au sol. Elle cru passer pour une simple folle, voilà qu’elle entend des voix maintenant. Quelle est la prochaine étape ? Des chats volants ?

    « Je crois que je deviens folle. Manquait plus que ça ! »

    Chloé haussa les épaules et fixa pantouflard d’un air de défi. Oh, milles excuses. Les chats mangent, dorment, ronronnent et…mordent ! Quelle belle jambe. Au moins, les rats quand ils mordent, ils font attention à ne pas rester dans les parages. Ils ont l’instant de survies surdéveloppées.

    « Dis-moi encore après que ce chat est d’une douceur inimitable. Si tu trouve que mordre est une façon d’offrir son amour et bien, t’es vachement… Enfin, tu vois ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Jeu 14 Juil - 17:38

En amour, on avait bien l'impression de s'emballer trop vite. Mais Prue comprenait bien l'engouement de son amie qui en pinçait pour ce demi apollon. Car en arrêtant de penser en mal de ce mini avorton comme adorait dire Rosa, Prue réfléchissait objectivement à Greg. Il était quand même très séduisant et très beau garçon, il fallait l'avouer. Pas à en tomber amoureuse mais tout simplement craquer pour lui. Avoir une petite passade très sensuelle avec un beau garçon, ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Ce garçon super chiant était assez mignon dans l'ensemble, avec d'agréables lèvres et mains très joliment formées. Elle essaya de ne pas y penser. Non, mais franchement, il était chiant quoi ! Beau mais stupide. Et puis, Chloé avait l'air si amoureuse que c'était mignon. Ca touchait son petit coeur à cette vue. Elle s'en voulait de s'être emballé trop vite et d'avoir réagit ainsi aussi rapidement, sans réfléchir :

-Non, je m'excuse vraiment. Tu as l'air d'y tenir vraiment. J'aurais dû aussi respecter ton avis. Tu l'aimes, je ne devrais pas être contre et te souhaiter que ce soit une bonne relation. Mais il est vrai que j'avais tout à fait le droit de te donner un avis sans te mentir.

Mentir, horreur ! Ce n'était guère son genre. Chloé avoua par la suite qu'il ne s'était rien passé de concret ce soir-là. Juste une banale rencontre sous la lune. Banale ? Même ça Prue savait que souvent ça amener à une douce romance. Mais si ils ne s'était revu depuis ... Elle fit la grimace devant Chloé, un peu déçue. Mais soudainement, elle pensa négative. Elle espérait qu'il ne lui avait fait pas trop espérait, mais en réfléchissant, si un peu. Et il n'avait pas été la revoir depuis. Si ça avait été une délicieuse soirée, il aurait essayé aussitôt de la revoir.

-C'est pas pour paraître négative mais ... Si tu l'as pas recroisé, c'est un peu mort, tu sais ... Mais bon, attendons un peu de voir. Cette nuit ne remonte à pas si longtemps. Tu me diras la suite !

Elle tenait à savoir. Et si le courant passerait et que ça va plus loin, elle testera ce crétinus nimbus. Prue se sentit à nouveau gênée quand la conversation revint sur Pantouflard qui avait débarqué entre deux. Ce bougre l'avait mordu en se rappelant et avait parlé. La blonde resta muette, le souffle coupé. Chloé ne semblait pas trop l'apprécier mais de manière différente de Rosa. Prenant comme l'animal le plus inutile mais Prue n'en prenait pas consciente et ne pouvait entendre les pensées de son amie à ce sujet. Plus préoccupée par le fait que la brune allait se douter de quelque chose. Mais d'un côté, Chloé était une amie, elle n'irait pas crier sur tous les toits, cet état des faits ... Peut-être. Mais lui raconter là, alors qu'il pourrait avoir des oreilles indiscrètes ...

Prue vit Chloé tournait la tête vers le stade. La brune avait entendu la voix. Alors elle ne croyait pas son amie très bonne ventriloque. Aïe ... Ca sentait mauvais, là. Et Chris qui aussi naturellement que possible, se gratter, la patte arrière s'agitant au-dessus de sa tête, faisant le chat tout à fait normal ... Prue avait des envies de meurtres surtout qu'elle sentait encore la douleur à sa main. Elle attrapa ce maudit chat avec un regard presque effrayant. Le chat poussa un faible gloups, totalement effrayé par ce regard tueur.

Heureusement, Chloé sauva le chat à temps en se disant devenir folle. Prue ne loupa pas ses paroles. Elle souffla, en mettant contre sa poitrine le chat pervers à qui on croit voir un sourire affiché de très sadique. Si Chloé saurait le dessous de l'histoire, elle comprendrait aussitôt.


-Mais oui, voilà, je ne tenais pas à te le dire pour ne pas te vexer ... Tu devrais être interner, même.

Prue eut un sourire moqueur mais elle l'avait dit sur le ton de la plaisanterie. Chloé continua en parlant de la pseudo douceur de cet adorable chat de salon ... Subitement, sans comprendre, elle rougit. Elle faillit dire que transformé, Chris était d'une douceur divine. La fumée sortit presque de sa tête. Elle ne savait pas pourquoi sa température augmentait en y pensant. Surtout quand elle pensa aux moments où il la prenait dans ses bras pour la réconforter. Non mais vraiment c'était bizarre de rougir et d'agir ainsi ... Si Chloé en aurait été informé, elle aurait comprit. Mais l'aurait-elle dit à Prue ? Bonne question ...

D'une voix étrangement bizarre et l'esprit perturbé, elle alla répondre. Chris comprit et eut un bruit bizarre, comme un rire. Il était toujours contre la poitrine de la blonde.


-Ho oui, si c'était mordu ailleurs d'une certaine autre douceur ...

Oui, elle planait complètement sans qu'on comprenne vraiment.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Jeu 14 Juil - 18:44

    Donner son avis convenait parfaitement à ce que Prue avait dit précédemment. « Gamineries » et « fou le bordel » venait exclusivement de son avis. Chloé a très peu de cours en commun avec Gregory. Elle n’a jamais eu l’occasion de le voir dissipé et enjoué. Prue devait sans doute un peu exagérer. Comment un garçon aux traits si craquants peut révéler un gamin sans maturité ? Néanmoins, elle ferait attention. Mieux vaut être prudente. Il pourrait dévoiler une personnalité inquiétante. Mais, Chloé en doute très sincèrement. Pour le moment, il lui apparaissait comme l’image du prince charmant et d’un charmeur de serpent.

    « J’y tiens, disons qu’il me plait. Je n’avais plus ressentis cela depuis mon époque « Alex ». J’avais oublié à quel point c’est merveilleux d’être entouré des bras d’un garçon. »

    Un peu comme dans ces films à l’eau de rose, elle s’était enroulée les bras comme pour se rassurer d’être une privilégiée. Elle s’emballait si vite, rien de concret n’est à envisager. Après tout, elle n’a aucune certitude qu’elle lui plait vraiment.

    « Et puis il a des ces yeux… de véritables joyaux. Ils sont encore plus beaux que ceux de mon père. Je pensais que c’était impossible à trouver ! »

    Si son père aurait été là, il aurait bronché et serait partit à la chasse au Gregory. Il adore lorsque sa petite Chloé lui susurre à l’oreille qu’il est le plus beau des hommes et qu’il a des yeux merveilleux. Sauf que, détrôné, il n’hésiterait pas à reprendre sa place sur le podium en arrachant les yeux du pauvre poufsouffle. Fort heureusement, il se trouve à Godric Hollow, il est loin de Poudlard.

    « Si, je l’ai croisé. J’espérais lui rendre sa veste… »

    Elle fit une courte pause espérant attirer l’attention de Prue :

    « … il m’a sourit mais il suivait le rang de sa classe. Ils avaient certainement une réunion. Il m’a sourit, c’était, whaaaaaaaaa juste… ha, je n’ai pas de mots.»

    Chloé ne répondit pas à l’accusation de Prue. Chloé, folle ? Non, pas vraiment. Mais bon, il y a de quoi se poser des questions. Entendre des voix est un peu hors du commun. Peut-être que le vent avait sifflé de sorte à faire entendre le mot « Prue » distinctement. Oui, le vent, sacré farceur !

    Soudainement, Prue devint étrange. Plus que d’habitude en tous cas. On aurait dit que le sujet Pantouflard est quelque chose de dangereux pour la santé mentale de Prue. Ou bien pense-t-elle à autre chose ? Peut-être que le sujet Gregory a éveillé des sens chez elle ? Elle, aussi, a sans doute des sentiments pour un garçon, d’où cette façon étrange de se comporté. Curieuse, Chloé était décidé à ne pas en rester là.

    « Tout va bien ? Tu as peut-être quelque chose à me dire… ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Ven 15 Juil - 15:55

Prue était toujours en état de transe. Les yeux dans le vague, un sourire idiot aux lèvres, comme si elle avait des petites étoiles dans les yeux, la bouche ouverte en grand, ... Jamais personne ne l'avait vu ainsi. Si Rosa aurait été présente, elle aurait fait : "Mon Dieu, ça fait peur !" voire même, elle aurait trouver cet état terrifiant. Voir la blonde dans une telle songerie, était une image assez horrible car jamais elle n'avait été comme ça. Elle et les garçons, ça n'avait jamais été le grand amour. Sauf quand elle les trouvait sexy et qu'elle avait une pulsion de sauter sur eux pour des choses pas très catholique. De ce fait, des petits copains, elle n'en avait jamais eu. Elle avait essayé avec Ron mais le pauvre avait fuit. On la trouvait belle mais son caractère et sa passion pour les massues les avaient tous éloignés d'elle. A force, Prue s'en fichait, se créant parfois des films quand elle voyait un beau gosse. De loin, les garçons la regardaient, voire la mataient mais jamais ils ne l'approchaient ... Jamais. Mais il n'avait pas que son caractère. Même Prue ne savait pas pourquoi aucun n'avait osé franchement. Même les plus fous qu'elle. Mais ce qu'elle ne savait pas c'était que Pantouflard alias Chris passait ses adorables griffes sur les quelques cinglés qui osaient approcher la blonde. De cet autre fait, aucun garçon n'avait pu approcher Prue.
L'adorable chat, toujours contre la blonde, sembla somnoler mais il avait l'air plutôt d'être bien placé et appréciait comment Prue se comporter. A force, la pauvre devra bien s'avouer qu'elle aimait le jeune homme qu'il était. Enfin aimer ... Pour l'instant, c'était de l'attirance, vu comment elle était. Depuis qu'il lui avait avoué qu'il était et qu'il revenait souvent en humain pour la consoler, Prue commença à bien l'aimer. Déjà que le physique de Chris lui plaisait ... A force, les sentiments pourraient se confirmer ... Mais Chris dans l'histoire ? Commençait-il à vraiment l'aimer ? Ou alors elle ressemblait trop à sa mère pour que Chris l'aime et se venge sur tous les garçons qui l'osent l'approcher ? La suite nous le dira ...
Un peu à côté de la plaque, Prue écouta d'une oreille les dires de Chloé. La blonde répondit un peu n'importe comment sans trop faire attention à ce qu'elle disait :


-Oh c'est vrai, c'est tellement merveilleux d'être entouré des bras d'un garçon ... C'est si ...

On entendit un autre bruit venant de Chris qui se colla un peu contre la blonde qui était encore hors de coup. Faudra bien qu'elle redescende sur terre car si Rosa la voyait dans cet état avec Chris contre elle, la brune allait faire un massacre, un civet de chat ou alors un chat laqué si ça continuait.
Chloé continua en parlant des yeux de Greg. Mais Prue, elle , pensait plutôt à Chris, la pauvre ... Mais est-ce que Chloé ne va pas telle croire que c'est de son inestimable chéri que Prue parle ?


-De jolis yeux d'un bleu magnifique ...

Tout ça d'une voix légèrement traînante et saccadée ... Chloé parla de veste dont Prue se réveilla un peu de sa rêverie :

-Quoi t'avais sa veste sur toi ???

Puis la serpentard parla de sourire. Prue avait toujours en tête "son Chris". Elle sourit, l'air d'une parfaitement idiote. Bon, sinon elle pourra dire pour sa défense qu'elle s'était pris un souaffle dans la tronche, lui faisant perdre quelques neurones.

-Ha oui, il a un sourire ... Email diamant ... Tel un prince ...

Elle était sur son petit nuage, un peu bizarre. Chloé la fit brutalement revenir sur terre. Prue ouvrit des grands yeux, se demandant quoi. Réalisant dans quel état elle s'était laissé plongé, elle poussa Chris, le faisant voler un peu plus loin près de Chloé :

-Mais t'es malade !

A nouveau, Chloé allait se trouver folle en entendant cette voix. Prue eut un sourire embarrassé, fixant son amie :

-Heu ... Moi ... ? Je ... Je vais bien !!! Je t'assure !!! Je suis en forme !! Pourquoi ? J'étais ... Bizarre ?

Pantouflard s'assit près de Chloé, sa queue bougeant, se moquant de la blonde.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Ven 15 Juil - 17:11

    Soit, le soleil est dévastateur SOIT Prue s’est mangé un méchant coup sur la tête. Elle devenait très étrange au fur et à mesure de la conversation. Elle réagissait presque comme elle lorsqu’elle pense à Gregory. Un peu à l’ouest, dans les alouettes. Nul doute, elle est amoureuse. Mais de qui ? Étrange qu’elle n’en n’ait pas touché un mot. Si elles sont meilleures amies, comme le prétend Prue, il était de son devoir de lui annoncer. Après tout, Chloé venait d’agir en toute sincérité et n’avait pas mâché ses mots.

    Chloé est certainement, c’est même plus qu’une certitude, très susceptible et… probablement ultra jalouse mais… Prue ? Non mais que se passe-t-il ? Est-elle entrain de parler de Gregory ? Prue serait entrain de se foutre de Chloé ? Voilà que Chloé fantasme sur le physique parfait du poufsouffle et… elle confirme en totale extase. Chloé posa les yeux au sol, hésitante. De joli yeux bleu… ceux de Gregory. Mais il n’appartient pas à Chloé, c’est ridicule d’en devenir malade. Oui, elle s’énerve à l’intérieur et elle rage au plus profond de son âme. Prue aurait-elle décidé de se taper le joli brun ? Ça ne se passera pas comme ça !

    « Dis-moi, Prue… Tu n’as personne en vu ? Personne, personne ? »

    Chloé n’était pas satisfaite de sa question. Prue n’y répondrait pas sincèrement, c’est un fait. Comment lui faire comprendre que Gregory est une propriété intégrale by Chloé ? Les yeux toujours fixés au sol, elle réfléchissait. La jalousie finirait par prendre le dessus, elle finirait par trouver le mot idéal qui l’éloignera de son poufsouffle préféré.

    « Je suis contente pour toi que tu aimes les beaux yeux bleus mais désolé pour toi, Gregory est à MOI. Moi, moi, moi comme un grand M et un énorme O et un gigantesque I. C’est mon garçon, on est d’accord ? »

    Sur le moment, Chloé se demandait si elle n’avait pas été trop dure avec Prue. Mais après tout, on ne vole pas le petit ami des autres. Enfin, si seulement il était SON petit ami… Chloé peut encore dormir longtemps avant de voir ce rêve fou se réaliser.

    « Oui, j’avais froid alors il s’est dévoué comme un preux chevalier pour me réchauffer. Il m’a laissé sa veste, une fois le moment venu de se quitter. Et tu sais ce qu’il m’a dit en même temps ??? Hein, hein ? « Et puis ça nous donnera une excuse pour se revoir ». Il a dit se revoir, oh je craque ! »

    Telle une groupie moldu, elle venait de fondre littéralement sur place. Elle revoyait la scène comme s’il s’agissait d’un moment phare d’un film d’amour. Un sourire, cette veste, cette phrase. Ce soir là, elle s’était endormie comme un bébé, emmitouflée de sa veste recouverte d’une odeur magnifique.

    La goutte de trop, Chloé devenait rouge. Venait-elle de rêver ou bien elle venait à l’instant de traiter Gregory de « prince » ? Là, ça va trop loin !

    « Bon Prue ça suffit ! Comme par hasard, tu n’avais aucune vue sur lui et maintenant que je suis horriblement amoureuse de lui il t’intéresse. Je vais te… »

    Chloé sera les poings et les dents, préférant s’enflammer de l’intérieur. Rien ne sert à utiliser une violence physique ou morale. Faire du mal est une spécialité qu’elle n’utilise qu’envers ses pires ennemis. Soudain, pantouflard atterrit à ses pieds. Chloé n’avait rien comprit. Et en plus, elle entendait à nouveau la voix d’un homme. Persuadée qu’elle devenait cinglée, elle agrippa le chat, le tourna vers Prue et le colla contre sa tête :

    « Je m’appelle pantouflard et je parle mouhaha. Je n’aime pas ma maîtresse mais j’aime beaucoup Chloé. »

    Prue semble avoir un bons nombres de secrets enfermés au fond d’elle…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mer 20 Juil - 18:55

Ce n'était pas le soleil qui avait tapé sur la tête de la blonde. Mais un gros souaffle qui lui était tombé dessus et qui lui avait un peu fait perdre la boule. Mais pas seulement. Il avait ces images, dans sa tête, de Chris lors de sa re-transformation en humain. Etait-elle folle dingue amoureuse de son protecteur ? C'était une bonne question qui méritait réflexion. Cependant, vu l'état en extase de Prue aux dires de Chloé, il avait de quoi se poser la question. Surtout Chloé se la posait sans doute, un peu étonnée et perdue de ce genre de commentaire sur son Don Juan de pacotille. Ce n'était donc que naturel qu'elle posa la question qui nous brûlait tous les lèvres. De qui Prue était-elle exactement amoureuse ? De Gregory ? Il y avait de quoi faire de gros yeux à ce genre de réponse. Mais ça ne pouvait pas coller, puisque la blonde avait bien insisté sur le fait qu'elle ne le portait pas dans son coeur. Donc il n'avait pas de quoi s'inquiéter ou paniquer. Mais Chloé pouvait bien oublier ce détail et vraiment se demander quoi. Elle pouvait aussi totalement s'inquiéter. Après tout, elle était follement attirée par ce poutsouffle.

Prue avait reprit ses esprits à la précédente question. Encore plus, à la suivante, qui était de savoir si elle avait quelqu'un en vue. Question qui la figea car elle y réfléchit subitement. Question fort intéressante. Surtout pour la blonde qui essaya de voir dans sa petite cervelle.

Chloé finit un peu par se mettre en panique totale et la jalousie termina de l'aveugler comme la colère ou l'amour pouvait aveugler les gens. Les commentaires un peu idiot de Prue avait fait en sorte t'inquiéter la serpentard et le silence à la question devait y être aussi pour quelque chose ... Chloé explosa en précisant que Gregory était à elle, rien qu'à elle. Prue essuya la grosse jalousie comme une tempête tropicale. Jamais elle n'avait vu son amie réagir ainsi violemment pour une chose aussi stupide. Enfin, selon Prue en tout cas. Depuis le début de la conversation, Chloé paraissait un peu agitée et criait un peu trop sur la griffondor, tout ça pour un garçon. Ca n'avait jamais arrivé. Jamais. Cela troublait un peu Prue qui dans un coin de son cerveau, nota bien qu'il ne faudra plus s'étendre sur ce corsé sujet ... Pour éviter de se faire crier dessus à tout bout de champs. Ca lui rappelait bien trop Rogue et ses réprimandes sur son comportement en classe ...

Prue ne put se défendre tout de suite par la suite. Elle laissa son amie s'escrimer, délirer puis recommençait à s'énerver sur la blonde. Celle-ci prit peur croyant que son amie allait faire preuve de violence envers elle :


-Calme, calme ...

Elle alla se défendre contre ce que pensait la brune. Ben oui, quoi ! Chloé pensait n'importe quoi. En même temps, elle pouvait s'inquiéter, après tout, la blonde avait fait des commentaires assez bizarre avec une voix, un ton et un regard assez étrange que c'était forcément très inquiétant.
La blonde ne put répliquer que ce n'était pas à ce crétin qu'elle pensait mais au chat que la brune prit dans ses mains. Cela empêcha Prue de stopper les quiproquos ...
Elle regarda son amie posait le chat contre son visage. La blonde aurait pu rire des paroles mais elles étaient un peu trop embêtante pour elle, quand elle savait tout de ce gros chat siamois. Cependant, la tête que faisait Chris était si marrante qu'elle ne put s'empêcher de rire, en se tenant les côtes. Elle entra dans un délire pendant que le chat, intérieurement, était lassé d'être prit de cette façon à nouveau :


-T'as pas remarqué que je délirais sur Pantouflard ! Les yeux bleus, il les a et il a un sourire émail diamant !!! Il n'aime peut-être pas sa maîtresse, mais elle, elle est à fond dedans !

Elle se tut bizarre, surtout voyant le regard amusé de Chris. Elle rougit violemment en pensant à son état de tout à l'heure et à ce qu'elle venait de dire. Son délire se retournait contre elle et elle venait d'avouer une chose qu'elle ne voulait pas avouer devant Chris ...

-Euh pour sérieux ... Je te jure que je ne parlais pas de l'autre timbré ! Il est à toi je te le laisse ! Mais j'espère bien qu'il ne te fera pas de mal sinon je l'étripe haut et court !

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Ven 29 Juil - 18:35

    Chloé hésita un instant à s’éloigner en courant. Prue adoptait à présent un comportement étrange. Voilà qu’elle croit apercevoir un sourire « émail diamant » sur un chat. Comme si un chat a l’habitude d’afficher des expressions typiques de l’homme. Est-elle fiévreuse ? A-t-elle bu en douce de la bière au beurre ? Elle l’aurait remarqué, Prue n’a rien avalé depuis qu’elles parlent assise sur l’herbe fraîche. Chloé n’ajouta aucun commentaire. Elle se contenta de regarder le sol espérant qu’elles changent de sujet. D’un côté, peut-être est-il inutile de se comporter de la sorte. Ce n’est qu’un garçon. Si Prue l’a décrit comme un gamin du bac à sable, c’est qu’elle a ses raisons. Quelque chose a dû se passer entre eux. Mais la question est « quoi » ?

    Chloé se mit à fixer pantouflard. Elle observait essentiellement la bouche de l’animal espérant comprendre l’expression « a un sourire émail diamant ». Le chat regardait l’horizon. Il n’affichait ni sourire, ni mécontentement,… il est juste un chat. Inquiète, une question brûlait aux lèvres de la serpentarde :

    « Prue euh… ton chat n’est pas un animagus ? »

    Chloé n’est peut-être pas une poufsouffle mais elle a un minimum de connaissance en la magie. Il lui arrive de lire de temps en temps et le chapitre concernant les animagi l’avait interpellé. Elle aurait aimé en être mais c’est un exercice extrêmement compliqué. Très peu de personnes le sont et ce n’est pas pour rien. Chloé ne pensait pas une seule seconde à sa propre question. Pantouflard, un homme ? Non sans rire. C’est la blague du siècle.

    « Non, ne t’en fais pas, oublies. Je disais ça parce que, comment t’expliquer… »

    Chloé posa sa tête dans sa main droite à la recherche d’une explication compréhensible par une sorcière :

    « Les moldus regardent des pièces de théâtre de chez eux. C’est ce qu’ils appellent une série télévisée. Tu as d’autres appellations mais ne nous embrouillons pas. Bref, dans une de leurs séries qui s’appelle « Sabrina l’apprenti sorcière » il y a un chat qui parle. Et lui, il sourit vraiment et il parle. Les moldus ont une imagination débordante ! »

    Prue ne semblait plus trop dans son élément. Ses réactions devaient étranges. Il faudrait bientôt un sujet de secours. Celui concernant pantouflard paraît très délicat. Il ne s’agit pourtant que d’un chat.

    « Prue, j’aimerais que tu m’aides… »

    Chloé se redressa, le dos droit, et se mit à regarder le ciel :

    « J’aimerais offrir quelque chose à Severus, tu aurais une idée ? »

    Severus Rogue est le parrain de Chloé Petrelli. Personne ne sait vraiment comment se déroule leur relation. Prue est presque la seule à connaître cette information. Mais malgré cela, Chloé reste très discrète. Elle n’a pas envie que cela s’ébruite. Personne n’a idée du soutien qu’est Severus. Et aucun sorcier ne le saura jamais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Lun 1 Aoû - 9:03

Chloé avait raison de se méfier de Prue ou d'en avoir peur. La blonde avait très bien bu avoir pu quelque chose avant d'être venue ou pire, d'avoir fumé la moquette. Mais hélas, cela n'était pas étrange ni bizarre. La blonde a toujours été ainsi. Sa folie n'avait plus aucune limite. Les délires s'enchaînaient plus exorbitants et incompréhensifs. Au bout d'un moment, plus personne ne suivaient, même les autres fous. C'était normal que Chloé ne comprenne plus son amie et ai envie subitement de fuir loin. Cependant, la serpentarde resta près de la gryffondor, courageuse. Comme quoi la couleur de maison ne faisait pas l'élève. La brune était très courageuse ou alors inconsciente ? Sans nul doute possible.

Chloé regarda le sol, Prue espérait qu'elles changeraient vite de sujet. La blonde ne savait pas trop comment tout avouer à son amie, même si cela lui démangeait. En même temps, elle ne pouvait que lui faire confiance. Chloé n'irait pas hurler sur tous les toits que le chat de Prue était un animagus, ex-mangemort par dessus le marché. Si Voldemort l'apprenait, Chris n'aurait pu d'issue de sortie et ne survivrait pas longtemps si il se disait contre le Lord et qu'il était sensé être le protecteur des "Fawerell". Chris était sensé être mort depuis des années avec Audrey. Si Voldemort apprenait que ces deux-là étaient en vie, il ordonnerait vite à ses mangemorts de le tuer sur le champs, se sentant trahit de nouveau ...

Chris regardait l'horizon, l'air grave. Prue le voyait. Il pensait la même chose qu'elle puis il la fixa, hésitant. L'air de dire qu'il la laissait prendre la décision seule. Puis il se mit à arpenter la tour où elles étaient pour vérifier que personne pourrait les entendre. Clarifiant par cela à sa protégée, qu'il n'était pas contre qu'elle en parle à Chloé. Mais la blonde hésitait toujours, angoissée. Elle eut un bond quand Chloé toucha en plein mille.


-Quoi ? Euh ... Quelle idée ...

La sueur perlait à son front, se sentant coupable de mentir. Et surtout, elle détestait mentir et de ce fait, c'était visible à ses proches de voir qu'elle mentait. Finalement, Chloé rassura vite fait son amie en lui demandant de pas s'en faire et d'oublier. Puis elle parla d'une série moldue. Prue n'en avait jamais vu et ne savait pas ce qu'était une série télévisée. Mais elle écouta soigneusement son amie, toujours un peu inquiète. Ca avait l'air d'être Chris la description du chat.

Subitement, Chloé changea de sujet, sauvant son amie à moitié. Elle voulait de l'aide. Prue ne savait pas pour quoi exactement.


-A quel sujet ?

Chloé demanda des idées de cadeaux pour Severus Rogue. Comme à chaque fois, elle fit une tête horrible. On entendit Chris faire un bruit étrange et Prue su aussitôt qu'il pouffait de rire. La blonde soupira. Elle était bien la seule à savoir que Rogue était le parrain de Chloé. Mais la blonde ne prenait pas vraiment Rogue pour une sécurité, vu les choses terrifiantes qui se tramaient au château actuellement.

-Offre lui un relooking !

Cette fois, ce n'est pas Prue qui a parlait mais Chris. La blonde se figea, pâle comme la mort. Elle ne pouvait pas faire machine arrière.

-Bon maintenant, tu peux lui dire, il y a personne dans les parages. Et je lui fais confiance. Qui plus est qu'elle te fait confiance pour Severus, tu devrais la lui accorder aussi ...

Le chat s'assit près de Prue, fixant maintenant Chloé qui allait sûrement faire une sale tête. Non seulement pour la nouvelle mais pour l'idée cadeau de l'animagus.

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Lun 1 Aoû - 22:57

    Chloé s’était absenté. Non pas de corps mais d’esprit. Elle aimerait tellement faire plaisir à Severus. Il est si présent, si parfait. Chloé n’arrivait jamais à donner un nom précis à ce qu’il représente pour elle. Il est officiellement un parrain mais a les manies d’un père et le réconfort d’un frère. Un problème et Severus lui ôte d’un coup de baguette ou parfois simplement en la regardant dans les yeux. Il n’est pas celui que le monde pense connaître. Il est tellement doux, il n’existe plus d’homme comme lui. Il est tellement bon comédien, personne ne remarque l’ours en peluche qui s’amuse à offrir une fausse image.

    N’ayant plus aucun contact avec sa famille, Severus lui offre la possibilité d’être accompagnée lorsqu’il le faut. Depuis l’arrivée de Théo Lewis, leur rencontre doit se faire dans la discrétion. Théo ne doit pas encore avoir deviné qui elle est. Si par malheur, il observe une complicité avec lui, la couverture sera fichue. Là, rien ne pourra l’empêcher de la tuer. Théo a tous les pouvoirs contre elle. Il n’hésitera pas à la tuer. Severus ne pourra rien y faire. Il perdra à nouveau un être cher. Le supporterait-il cette fois ? Et papa ? Et maman ?

    « Je voudrais le remercier pour ce qu’il fait, pour moi, bien sûr. Quelque chose de sentimental peut-être... »

    Chloé plongea la tête en avant comme si l’inspiration divine allait lui tomber sur la tête. Certaines positions pourraient bien motiver son cerveau et lui donner LA solution. LE cadeau qui le ferait sourire. Mais lequel ?

    Puis elle entendit :

    « Offre lui un relooking ! »

    Là, Chloé se figea, regardant dans le vide. Le temps semble s’être arrêté. Elle ne bouge plus. La réponse aurait pu être drôle si elle venait de Prue mais ce n’est pas le cas. Ce n’est pas sa voix, ni son timbre. Cette réponse la rendit vexée au fond d’elle mais... très inquiète. Quelqu’un aurait-il entendu quelque chose ? Si c’est le cas, elle est probablement foutue. Sa couverture est grillée, toute l’école sera au courant de cette relation. Les plus folles rumeurs circuleront et on inventera une liaison sexuelle à chaque étage...

    Le cauchemar se stoppa soudain, Chloé décida de bouger la tête de façon à regarder Prue. À cet instant précis, la voix se remit à s’étendre dans les airs. Une voix d’homme, qui plus est...

    UN CHAT QUI PARLE ? Non, la vérité c’est que Chloé dort. Depuis tout à l’heure, elle parle à son oreiller. Ouf, Pansy va encore râler. Histoire de se prouver qu’elle est en plein songe, elle se pinça la joue. La douleur se manifesta et pourtant, aucun réveil. Soit, la brune nage en plein délire soit... ce chat parle vraiment. Après tout, des chats qui parlent... Non, ça n’existe pas. Quelqu’un l’a droguée ? Oui, c’est cela. On a versé du contenu hallucinogène dans son jus de citrouille du matin. Si ça se trouve, elle hallucine tellement que Gregory K. Staub n’existe pas. C’est probable. Bah oui, un garçon qui s’intéresse à elle et un chat qui parle. On nage en plein délire.

    Chloé se mit à rire aux éclats. Son ventre lui faisait mal, elle n’arrivait plus à s’arrêter. Cette fois, on a touché le fond. Elle se reprit néanmoins un peu lorsqu’elle posa un second regard sur le chat. Il l’observait comme Gregory l’avait regardé dans les yeux. Ce même regard insistant et... indétectable. Quelques secondes s’étaient écoulées, plus personne ne parle. Seul, par instinct, survinrent les mots :

    « C’est une blague... »

    Suivit de :

    « ... de mauvais goût ... »

    Devait-elle fuir à toutes jambes ? Hurler à la mort en sautant en cercle ? Rester calme et respirer lentement ? Tellement d’opportunité et aucun choix évident.

    « D’accord, alors... je reste calme, j’essaie et... on m’explique ? Je pensais qu’on ne se cachait rien... ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Gryffondor
Prue Dubois
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor
Batteuse & Préfète en chef | Gryffondor



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mer 3 Aoû - 12:13

Chris ne supportait pas Severus Rogue. L'ancien Gryffondor avait toujours eut une aversion pour ce Serpentard au nez crochu. Dans le passé, ils se querellaient à chaque fois avec Peter et Jack au sujet de Marge et Patty. Marge aimait beaucoup l'homme à la coiffure en pétard. Voilà pourquoi, elle avait décidé qu'il serait le parrain de sa fille. Chloé. De son vrai nom, Camille Lewis. Même si Chris n'entretenait plus de bonnes relations avec Peter et Marge à cause de la mort de Patty et de Jack, il savait néanmoins que le couple avait eu deux enfants. Camille et Théo. Pour leur sécurité, ils ont dû changé d'identité, s'appelant Valérie et Vincent Pétrelli. C'était aussi dû au départ de leur fils ainé vers Voldemort.

Malgré tout, Chris était au courant de tout ça. C'était de ce fait, qu'il pouvait faire confiance à la fille cadette de Peter. Mais comment le prendrait-elle ? Aussi mal que sa mère qui avait jeté Chris en forme de chat à coup de balai de la maison, la dernière fois qu'il était venu voir ses anciens amis. Marge n'avait pas encore oublié la trahison du jeune homme envers Jack et Patty. Même si Chris avait dit pour sa défense qu'il avait sauvé Prue de Voldemort et la protégeait. Marge l'avait prit à ce moment-là pour un pervers que pour un protecteur. Peter avait essayé de calmer sa femme, plus calme et plus habilité à pardonner Chris, malgré son goût amer de la trahison. Ne lui faisant pas totalement confiance, Peter ne lui avait que très peu expliqué la situation pour ne mettre en danger sa famille. Mais Chris savait déjà assez et avait juré sur un sortilège du secret, de ne jamais révélé ce qui a été avoué.

Maintenant, Chris fixait Chloé qui parlait à nouveau de son parrain, cherchant une idée de cadeau. Le chat lui en avait proposé une, très mauvaise et méchante. Il en pouffa de rire. Prue se figea, horrifiée qu'il ai parlé. Il avait l'air de faire ce qu'il faisait, fixant toujours la Serpentarde. La blonde se demandait quoi. Et puis comment va réagir la brune ? Mal, bien ? Cette situation lui serra le coeur et sa respiration dimuna dangereusement. Elle avait peur. Chris faisait-il bien ce qu'il fallait faire ? Et puis, est-ce que Chloé les croira ? Celle-ci avait le regard vide à terre. Oula, ça ne sentait pas bon tout ça ! Pas bon du tout !

Finalement, la brune leva les yeux vers son amie. A voir son regard, Chloé devait croire qu'elle hallucinait. Qu'elle rêvait. Ou pire que quelqu'un les avait épié. Chris avait reparlé à ce moment-là. Prue fixa son protecteur, l'air embêté. Comment dire ça en détail à Chloé ? "Chloé, ben c'est un animagus, un jeune homme de 30 ans qui risque de rester jeune ainsi pendant un moment et qui me suit partout, partout ... C'était un ancien ami des parents." Prue se voyait dire ce genre de chose et Chloé faire une tête hallucinante en entendant cette version. La blonde soupira. Le dire comme ça, était un peu brusque et bête, selon elle. Voire même gênant ...

La brune se mit à parler, la voix un peu étrange. Elle dit que c'était une blague de mauvais goût. Prue alla répliquer qu'elle avait raison mais Chris, en le voyant, se posa entre la blonde et la brune, l'air décidé. Ca passe ou ça casse, comme on dit si bien. Il fixa à nouveau Chloé dans les yeux. Elle parla à nouveau. Elle voulait savoir. Qu'on lui explique. Et c'était normal. Chris n'allait pas la laisser sur sa faim et ne rien lui dire :


-Je m'appelle Chris Dahl. Je suis un animagus.

Il se tourna légèrement vers Prue, pour qu'elle explique aussi, ne voulant pas être le seul à le dire. La blonde fut sur le mode pause avant de faire une sale tête, paniquée :

-Il faut que tu ne le dises à personne même pas à Rogue, Chloé ...
-Sinon je ne donne pas cher de ma peau ... Ca .. euh Chloé.


Ouh la boulette, il faillit dire Camille au lieu de Chloé. Est-ce que ses parents lui avaient-il parlé de lui ? Il ne pensait pas. Marge et Peter tenaient tant à protéger leur fille. Après avoir perdu leur fils, perdre leur fille leur serait insupportable :

-Ca peut te paraître incensé, immoral, mais je suis le protecteur de Prue et je la protége.

Il oublia de préciser le 24h/24 comme Rosa aimait dire avec cynisme et dégoût profond.

-Je comprendrais si tu te penses folle et t'en va en courant, Chloé. Mais je puis t'assurer que c'est la vérité. Lourde et amère ...

Il attendit une réaction. C'était seulement maintenant qu'il se posait la question, si il avait vraiment bien fait ...

_________________

()La Folie Est Un État D'Esprit()
Prend moi pour une folle, t'inquiètes, je le suis vraiment !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE| Mer 3 Aoû - 18:16

    Chloé se raidit un instant. Son visage sur la pause « ébahit » regarde attentivement le chat. L’animal continue à lui parler comme s’il s’agissait d’une bonne amie. Il avait de quoi, après tout. Ce chat a suivit Prue partout. Il doit en savoir long sur Chloé. Heureusement, elle n’a encore rien dit à Prue concernant sa véritable identité. Chloé se remplit de rage. Comment Prue a-t-elle pu lui cacher une telle chose ? La serpentard s’en voulait d’avoir été si naïve. Comment a-t-elle fait pour ne jamais soupçonner quoi que ce soit. Elle comprend mieux désormais certaines réactions de Rosa. À sa place, elle serait furieuse.

    Non seulement, cet homme est un voyeur pour avoir passé des temps intimes avec Prue mais en plus, ce nom ne lui est pas inconnu. Les yeux de Chloé devirent noir, violent. Elle serait les poings tant elle avait envie de s’énerver, de hurler. Sa mère lui avait conté son histoire. Celle où un nommé Dahl avait faillit casser un couple… celui qui a trahit. Valérie avait réagit de la même façon. Aussi violente et agressive. Lorsqu’elle s’était mise à parler de lui, elle s’était mise à pleurer. Cet homme est responsable du malheur de sa mère, de son père, de celui de Rosa, de celui de Prue.

    Chloé se releva, les poings fermes, leur tournant le dos. Soit elle explose en hurlant, soit elle s’éloigne sans un mot. Au dire de Prue, la blonde semble décidée à ce qu’ils en parlent. Soit, elle hurlera si il le faut.

    « VOUS, ne m’adressez pas la parole. »

    Chloé aime les animaux, c’est une miss protectrice. Et pourtant, à l’instant, elle aimerait lapider cet horrible chat. Elle a le dégoût au fond de sa gorge, comme une boule. Des larmes se mirent à perler sur ses joues roses. Elle se mit à penser à ses parents, qui ne donnent aucun signe de vie. Fatalement, elle avait fait le lien avec eux. Ça devait arriver, ça arrivera encore. Elle fondit en sanglot, la pression de tout à l’heure étant trop forte et s’effondra sur le sol.

    « Comment la protéger ? C’est faux, c’est faux. Vous êtes un salopard, vous croyez que je ne sais rien ? Je sais tout de moi, maman m’a tout raconté ! Vous avez le culot de tourner autour d’elle. Vous avez gâché sa vie ! Elle ne connaîtra jamais ses vrais parents, par votre faute ! »

    Si elle en avait eu le courage, elle lui aurait sauté dessus pour l’étrangler longuement. Elle doit avoir l’air idiote à réagir de la sorte. Ce n’est qu’une accumulation de chose.

    « Prue, mais qu’est-ce qui te prend ? Ne te rends-tu pas compte ? »

    Sur ces paroles, elle repensa rapidement à Théo. Peut-être est-ce aussi de sa faute si son unique frère fait désormais partit des traîtres ? Si c’est le cas, il doit se délecter de ses larmes. Prue ne sait rien de ce frère.

    « Et Théo alors ? C’est peut-être de votre faute aussi ? »

    Chloé ne croyait pas ce qu’elle venait de dire. Elle sait pertinemment que ce Chris n’y est pour rien. Mais elle espère en utilisant une telle accusation, de le voir sortir de ses gons. Valérie l’avait mise en garde. Elle lui avait longuement expliqué qu’il est un homme dangereux et sans peines. Chloé ne peut pas faire le moindre faux pas. Puis-ce qu’il était toujours là lorsqu’elle se confiait à Prue, il peut connaître tout et rien la concernant. Qui sait ? Il est peut-être de mèche avec Lewis.

    « Prue, ne me regarde pas comme ça ! Donnes-moi une bonne raison d’avoir confiance en lui. Partout où j’ai entendu parler de lui, ce n’était que du négatif. Toi, je t’écouterais. Alors, dis-moi tout… »

    Chloé s'en voulait de devoir réagir de la sorte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et que l'air m'emporte |LIBRE|

Revenir en haut Aller en bas

Et que l'air m'emporte |LIBRE|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: Terrain de Quidditch-