Rpg inspiré du 7ème livre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Gregory K. Staub
Poufsouffle
Poufsouffle



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Mar 25 Jan - 21:14

    23 heures, l'heure où la nuit commence à être vraiment noire en cette période de l'année. Aussi l'heure où Rusard finissait tout juste son tour de surveillance des couloirs et passages secrets, exceptés ceux dont il ignorait l'existence, bien qu'ils soient rares. Autrement dit la meilleure horaire selon Gregory, pour sortir en douce et faire un petit tour dans le parc. Après le dîner lorsqu'il était remonté dans les dortoirs avec ses amis, il ne s'était pas changé pour aller dormir et avait au contraire enlevé l'uniforme du collège pour mettre un pull ainsi que sa veste en cuir, un jean et des basket. Une fois prêt et une fois 23 heure passé, Gregory fit signe à son ami qui venait avec lui de se lever, et tous deux sortirent discrètement de leur dortoir, marchèrent jusqu'à la salle commune sans aucun bruit et sans même se parler, puis passée la sortie de leur salle commune, les deux amis se lancèrent un sourire complice : leur dernière tentative de "faire le mur" avait été surprise par Rusard, qui avait réveillé leur professeur principale Madame Chourave qui était évidemment de très mauvaise humeur étant donné l'heure, et les avait collés tous les deux deux heures le lendemain matin, de bonne heure avec comme commentaire : "L'horaire ne vous dérangera pas, vous semblez tous les deux aimer être debout quand les autres élèves sont couchés." Évidemment, on pourrait se douter que les deux garçons avaient compris la leçon. Mais non, une semaine plus tard les revoilà traînant dans les couloirs en pleine nuit, et fiers d'eux en plus.

    " Gregory, caches-toi ! "

    En sursautant, Gregory se cacha immédiatement derrière une armure, puis ressortit immédiatement en voyant son ami mort de rire devant sa fausse alerte.

    " Haha, très drôle ! " lança Gregory sur un ton railleur. " Si je te faisais pareil, tu... "

    Les deux garçons se turent soudain, entendant des bruits de pas : Rusard ? Oh, non... Depuis la semaine dernière, il surveillant sûrement plus tard à présent. Gregory se dépêcha de s'engouffrer dans le premier passage secret dont il ignorait l'existence, dissimulé derrière une tapisserie qu'il avait prise pour un rideau assez grand pour s'y cacher. D'après les bruits de pas, Rusard se rapprochait dangereusement mais finit par repartir sans le trouver, à la recherche de l'autre élève. Sortant de sa cachette, Gregory nota dans un coin de sa tête la découverte de ce nouveau passage secret. Après s'être assuré que Rusard était bel et bien partit, Gregory descendit tous les étages du château jusqu'à arriver dans le parc, obligé d'emprunter un des passages créés d'après les rumeurs par d'anciens élèves au fil des années, qui se retrouvaient souvent bloqués par la grille du château fermée dès 21 heures.

    Une fois dehors, Gregory éclata de rire en se sentant hors du danger d'une nouvelle série d'heures de colle. Son ami allait sûrement le rejoindre ou avait déjà réussit à sortir, il ne s'inquiétait pas trop pour lui : c'était en quelques sortes un professionnel des sorties nocturnes. Alors qu'il marchait en respirant à pleins poumons l'air frais de la nuit en soufflant de la fumée par sa bouche, Gregory aperçut une silhouette près du lac et courut vers elle, oubliant que d'autres élèves faisaient parfois ce genre de sortie nocturne, en dehors de lui et son ami.

    " Hey ! Bah alors, t'as réussit à échapper à Rusard encore plus vite que moi, ou tu viens de découvrir comment transplaner dans l'enceinte de l'école ?! "

    Ce n'est qu'une fois qu'il se fût trouvé à la hauteur de la silhouette qu'il avait prise pour son ami, que Gregory eut un mini-choc : Il s'était en fait adressé à une jeune fille qui semblait avoir son âge ou plus (dur de déterminer avec l'obscurité), et apparemment ne comprenait rien à ce qu'il venait de lui dire, ce qui était en même temps tout à fait normal...

    " Oh désolé, je croyais que je parlais à quelqu'un d'autre ! Il n'y aurait pas un Poufsouffle passé par ici, il y a quelques minutes à peine ? "

_________________
    'Cause I wonder where you are, And I wonder what you do
    Are you somewhere feeling lonely, or is someone loving you?
    Tell me how to win your heart, For I haven't got a clue
    But let me start by saying, I love you ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Mer 26 Jan - 15:42

Encore une terrible nuit où l’insomnie est plus forte que tout. Chloé avait la très nette impression de ne plus être dans ses baskets depuis un certain temps. Comment regarder Rosa et Prue sans repenser à… Non, elle y pense encore. Cette histoire l’emportera sur elle, c’est un fait. Elle se tourna sur son côté gauche soupirant à en faire volé quelque mèches de cheveux. Prise d’une colère, elle se redressa envoyant au diable la petite couette qui la borde chaque soir. Dans ces instants, mieux vaut ne pas être sur son chemin.

‘Je déteste ça. Bon sang’

Elle se leva et tira, discrètement, de quoi se vêtir dans sa valise. Cette garce de Pansy venait tout juste de meugler et de prononcer quelques jurons incompréhensible. Pensant que son escapade était repéré, elle lui répondit :

- Quoi ?

Aucune réponse ne s’élevait dans les airs. Mh, la garce ne se réveillera pas de si tôt. Chloé s’avança vers la salle de bain sur la pointe des pieds. Elle s’y enferma à double tour et enfila les vêtements le plus rapidement possible. Chloé ne devrait pas être inquiète de sortir à une telle heure, étant préfète mais elle ne comptait pas surveiller les couloirs. Rusard est payé pour cela tandis que la seule chose qui la gratifie est un dîner de début d’année plus riche que celui de la grande salle. Tout à fait inutile en bref. Non, pour de telles moments il n’y a que deux choses qui peuvent la calmer : ses amis et la sonorité douce et assommante de l’eau du lac. Enfin habillé, elle sortit de la salle de bain, déposa ses affaires sur le lit et se vêtit de sa cape. Sortir du château ne fut pas une mince affaire. Elle se souvenait très peu des chemins emprunter par Hermione pour laisser passé Harry à Prés-Au-Lards mais… qui ne tente rien n’a rien ! Il lui fallut près de 20 minutes à tester chaque tableau, faire « chut » à chaque question des petits curieux du tableau du vieux et de la vieille boulangère. Une vraie galère. Si seulement il y avait un chemin plus simple.

‘De toute façon tu n’as pas à être là Chloé !’

Le passage secret était surplombé d’araignée en tout genre. Si Ron aurait été là, seigneur ! Il en faut plus pour effrayer Chloé. La fin de passage offrait comme seule possibilité de se mettre à genou. Génial, un nouveau pantalon déjà salit ! Ces pauvres elfes de maisons vont encore en voir des vertes et des pas mûres. Niveau lessive, ils ont du boulot avec elle. Mais pas le temps de s’attarder là-dessus. Elle se remit en chemin, regardant néanmoins son pantalon avec une envie meurtrière. Un si beau pantalon… Hagrid ne semblait pas être couché. Sa cheminée était encore allumée. Espérons qu’il ne la choppe pas. Ce serait une pure catastrophe. Par chance, ni Crokdure, ni Hagrid ne sortirent de la petite maison de bois. Tout lui réussissait pour le moment. Le temps se rafraichissait au fur et à mesure qu’elle se rapprochait de sa destination finale. Dans ses moments là, elle se dit avec humeur qu’un GPS lui serait bien utile pour les passages secrets du château. Mais évidemment, le monde des sorciers ne n’a pas besoin. C’est bien dommage. Elle ne pouvait s’empêcher de rire à cette idée, se rappelant ce fameux jour où son père s’en était procurer un. Arthur Weasley en devenait fou lui aussi. Les moldus sont des gens très particuliers. Et cette pauvre femme qui prononce le chemin, qui connait toute les cartes et qui parle parfois toute la journée. C’est odieux mais tellement drôle ! Et voilà qu’elle rit maintenant. Elle est seule dans cette forêt et elle se marre comme une dégénérée. Ça fait tellement de bien.

‘Tais-toi espèce de folle où les centaures risquent de te tomber sur le dos’

S’essuyant une larme au coin des yeux, elle s’assit sur le sol dur et froid, s’engouffrant dans ses genoux. Quel bonheur de profiter de ce son si chaleureux. Le calme absolu. Ici, ses vilaines pensées ne viendraient plus l’ennuyer. Et le temps pouvait défiler, elle ne s’en rendrait même pas compte. Les cours seront très dur à suivre demain. Elle sera certainement tellement fatiguée qu’elle s’endormirait sans peine, même au cours de potion. Et en parlant de retenue, son heure arrive. Des bruits de pas sur le sol retentissaient jusqu’à ses oreilles. Quelqu’un venait par ici. Peut-être qu’un professeur l’avait suivit en espérant la coincé au moment ultime. C’est sûr que dénoncé une désobéissance d’un préfet ferait coulé de l’encre au seins de l’académie. La personne se rapprochait avec une marche très imparfaite. Chloé ne se retourna pas de peur de découvrir qui est l’auteur de sa future démission.

C’était un garçon. Très étrange. Il s’adressa à elle comme s’il s’agissait de très bons amis. Elle se tourna, curieuse de connaître le visage de son interlocuteur. Elle tenta de contrôler ses traits du visage mais sans succès. Elle devait en faire une drôle de tête, surprise comme jamais. Elle a bien cru à sa fin. Le garçon n’avait pas du remarquer à qui il s’adressait. Il aurait certainement flashé sur l’insigne de préfet et celui de la maison Serpentard posé sur sa cape. Il aurait fuit ou bien il l’aurait aborder avec un ton de méchanceté. Elle ne le reconnaissait pas. Sans doute ne s’était-il jamais encore aborder et ce n’est pas impossible.

- Un Poufsouffle ? Non désolé, je suis bien la seule folle à me rendre ici quand je n’arrive pas à dormir.

Chloé sortit sa baguette et ajouta distinctement :

- Lumos !

Un jet de lumière sortit de l’extrémité de la baguette. Elle la coinça dans un petit trou de terre afin que la lumière les éclaires pendant leur interlocution.

- Tu peux l’attendre ici si tu le souhaites, ta présence ne me dérange pas. Que du contraire, de la compagnie me ferait un bien fou.

Elle lui sourit timidement et tourna la tête vers le lac trouvant la situation quelque peu embarrassante. Certes, c’est un garçon mais pourquoi ne pas engager un sujet avec lui ? Il ne doit pas être aussi stupide que Crabbe ou Goyle.

- Je ne penses pas te connaître. Je suis Chloé Petrelli, élève de 7ème année.

Elle retroussa sa cape lentement vers la gauche afin de caché tous signe évident au fait qu’elle appartienne à l’horrible maison des Serpentards.

- Et toi ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gregory K. Staub
Poufsouffle
Poufsouffle



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Dim 30 Jan - 18:42



    Un peu embêté, Gregory hésita tout d'abord pendant que la jeune fille à laquelle il venait de s'adresser par erreur se retournait et l'observait étonnée : Première option, il pouvait partir en courant. Déconseillé. Deuxième option, écouter ce que cette fille était en train de lui raconter ? Oui, bonne idée : N'ayant pas saisit le début, Gregory se "réveilla" quand une faible lumière l'obligea à plisser les yeux. Se rapprochant après la proposition de la jeune fille de rester, Gregory hocha la tête d'un signe affirmatif et vint s'asseoir à côté d'elle, laissant tout de même un écart entre eux. Non pas qu'il soit un grand timide, mais ni l'un ni l'autre ne se connaissait... Il n'avait aucune idée de comment était psychologiquement cette fille, autant éviter de déclencher une crise de stress si elle était dans le genre anti- garçons ( Shocked ), ou encore ce genre de filles qui réplique sèchement à chaque échange pour vous montrer que "c'est pas toi qui vas commander ici mon coco".

    Alors qu'il se repassait toutes ces idées aussi absurdes les unes que les autres, Gregory s'arrêta soudain en écoutant sa nouvelle connaissance se présenter rapidement et lui retourner en quelques sortes la question. Soit c'était une vraie anti-garçons qui cherchait à récolter des informations sur lui pour mieux l'éliminer quand le moment serait venu, soit il avait de la chance et était tombé sur une collègue d'insomnie non seulement gentille et en plus assez jolie, du peu qu'il arrivait à la voir avec la faible luminosité de la baguette qu'elle avait fixée entre eux deux.

    " Gregory Staub, 7ème année également. Tu ne dois donc pas être de Poufsouffle, autrement je te connaîtrais. "

    Remarquant qu'elle n'avait fait aucune remarque sur sa propre maison, Gregory n'insista pas en lui demandait à laquelle elle appartenait et prit une grande bouffée de l'air frais qui commençait à sérieusement lui geler les oreilles. Il aurait bien aimé savoir tout de même... Et puis ce n'était pas comme si demander sa maison à un élève était un crime non plus ! En regardant à son tour le lac, Gregory parla à voix basse en réfléchissant.

    " Le cours de botanique se mélange avec les Griffondors... Non, pas de Chloé Petrilli chez eux je crois. Peut-être l'histoire de la magie, mais très franchement c'est un des rares cours où j'ai du mal à me concentrer... "

    En se repassant ce qu'il venait de dire, le Poufsouffle se rendit compte qu'il venait de passer pour un vrai intello de première. Non pas qu'il soit mauvais élève : il avait facilement au dessus de la moyenne s'il s'en donnait la peine. Mais avoir une image de petit garçon sage et accro à ses devoirs façon Hermione Granger, non merci... Il était bien loin de ça. Les devoirs n'étaient pas son occupation préférée, il avait simplement conscience qu'il était ici pour préparer son avenir.

    " Enfin, c'est toujours mieux que les autres cours qui ont été saccagés par tous ces fous qui nous ont envahit le château. Arts de la magie noire... Et rien qu'à les entendre parler en Étude des moldus, on se croirait retournés à l'époque de la seconde guerre mondiale ! "

    Pendant un moment cet été, Gregory avait hésité à revenir à Poudlard pour sa septième année. Sa mère était de son avis et avait longuement hésité à le laisser repartir, mais avait finalement préféré l'envoyer comme si de rien n'était en se disant que le professeur McGonagall allait sûrement reprendre la direction de l'école après la mort de Dumbledore, et qu'il serait donc en plus grande sécurité là-bas que chez eux. Mais dès la rentrée, les choses avaient été bien claires : Rogue directeur, et les jumeaux Carrow qui étaient deux amis Mangemorts à lui qui venaient l'aider à leur manière. Il avait brièvement écrit une lettre à sa mère le soir de la rentrée, juste avant que les hiboux ne soient "confisqués" par un des Carrow :

    " Maman ,

    La rentrée ne se passe pas trop mal, mais il y a eut des changements de postes. Je reviens dès que possible pour vous donner des nouvelles.

    Embrasses fort papa pour moi, je t'aime.

    Greg. "


    Lettre assez courte, mais il ne pouvait se permettre d'étaler plus de choses avec Voldemort qui espionnait les courriers...
    Il avait eut le temps de venir chez lui un week-end pour tout expliquer à ses parents et les convaincre de le laisser au moins jusqu'à ce qu'il obtienne ses ASPIC, et depuis aucun retour chez lui possible : le poudlard express avait été en quelques sortes bloqué, et d'après les rumeurs Voldemort était derrière tout ça. Au fond de lui, Gregory savait bien qu'en étant de sang-mêlé il avait des risques d'être dans les premiers à en "subir les conséquences" car évidemment, le mot d'ordre était à présent "les sang purs seuls méritent le savoir".

    " Enfin, peut-être que tu es pour toutes ces nouvelles idées... " ajouta Gregory en se sentant soudain idiot de s'être si soudainement exprimé. " Si c'est le cas, laisses moi deux minutes d'avances, je m'enfuie en courant ! " ajouta-t'il en riant.

    En reprenant son sérieux, le Poufsouffle reprit la parole, d'humeur plutôt bavarde visiblement.

    " Non, plus sérieusement... Tu ne serais sûrement pas dehors à cette heure ci si c'était le cas, et encore moins seule. Et tu m'aurais sûrement déjà traîné jusqu'au bureau du Rogue. "

    Se sentant déjà plus à l'aise, Gregory se redressa un peu pour étendre ses jambes devant lui et leva la tête vers le ciel pour regarder les étoiles. Il n'était pas spécialement doué en astronomie, et bien incapable de citer au moins une constellation du monde magique, mais passait parfois de longues soirées à essayer d'en trouver, ou encore d'en inventer. Tournant légèrement la tête vers Chloé, Gregory lui adressa un sourire pour éviter d'avoir l'air d'un psychopate. C'est vrai qu'un garçon qui se balade seul la nuit et aborde une fille par erreur, ça pourrait sembler louche...

_________________
    'Cause I wonder where you are, And I wonder what you do
    Are you somewhere feeling lonely, or is someone loving you?
    Tell me how to win your heart, For I haven't got a clue
    But let me start by saying, I love you ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Dim 30 Jan - 20:43

    Comme si c’était une évidence, comment passer un entrevu sans demandé de quelle maison elle vient ? Mais pour le moment elle n’avait droit à aucun joker. Dire la vérité et le voir changer d’impression ou le laisser dans l’intrigue et continué de se connaître ? L’intrigue vaut mieux pour l’instant. Peut-être que lorsqu’il la connaîtra d’avantage, il aura une autre image des filles logées à Serpentard…

    - Non, je ne suis pas à Poufsouffle, malheureusement. Mais si on me proposerait de la rejoindre, j’accepterais volontiers. J’aime beaucoup les personnes qui s’y trouvent. Toujours là quand on en a besoin…

    Oui, elle en connaissait des Poufsouffle et comme à chaque fois, il ne se passe jamais qu’une simple connaissance ne devienne pas un ami hors paires. Elle se souvenait très clairement de sa 4ème année. Alexandre Evans, un parfait inconnu, n’avait pas hésité à la sauver lors du cours de soins aux créatures magiques. Il s’y connaissait bien en poisson vorace et carnivore. Grâce à lui, Chloé était là toute entière et Hagrid n’a eu aucun ennuie. Au fil du temps, ils sont devenus de meilleurs amis jusqu’au jours où cette peste de Hayden mit tout en œuvre pour ternir cette si belle amitié. Le rideau se dévoile et plus personne n’est là. Maintenant, ils ne se disent pas bonjour. Ils ne se regardent même plus. Elle en avait beaucoup souffert et rien que d’y penser la rendait malade.

    - Alors là, pour être franche je ne pense pas connaître non plus de Gregory Staub. Quoi que… j’ai déjà entendu ton nom de la bouche de Malfoy. Tu ne serais pas un…ami à Cédric Diggory ?

    La discrétion n’est pas du tout le fort de Chloé. Si c’était bien le cas, lui remémorer son absence ne ferait que rendre plus noir leur approche.

    - Les Carrow ? Mon dieu seigneur ! Tu verrais comment sont les serpentard dans les dortoirs, c’est hallucinant. C’est à la limite si ils ne me brûleraient pas à coup de lance-flamme. Ils savent très bien quelles sont mes valeurs, ils m’appellent d’ailleurs « l’exclue ». Je suis certainement la seule cravate verte à vouloir contribuer à la mort du seigneur. Brw, il me répugne !

    ‘Et voilà Chloé, c’est glissé en douceur et en finesse. Au moins, il fera la différence entre TOI et les autres’

    Elle lâcha le pant de sa cape. Elle n’avait plus à cacher son insigne. Elle était à présent découverte et à l’abri de tous remords. Revenir à Poudlard avec tout ce danger… Chloé était devenue dingue. Cette journée d’été où elle et son père ont échangés de violents mots tout ça… pour revenir ici. Chloé ne pouvait pas abandonné ses amis et encore moins laissé Poudlard devenir un culte de celui-dont on ne doit pas prononcer le nom. Elle serait aux côtés de Hermione quand il le faudrait. Elle n’abandonnera personne.

    - Hé bien, tu es drôle toi ! Je n’ai pas une vie facile et ça me permet d’avoir un peu plus de réflexion que ces potiches. Je ne suis pas du genre « j’obéis pour survivre ». Je préfère rendre l’âme que de vivre un enfer. Et ce même si je dois en faire souffrir mes parents… mais cela dit, l’idée est tentante. Si tu cours comme Rusard je risque de m’écrouler de rire en moins de 2 secondes.

    Gregory riait et Chloé, elle, souriait. Il y a bien trop longtemps qu’elle n’avait plus rit. Alors, l’on peut considéré qu’obtenir un traite sourire est un luxe. Elle se sentait à l’aise contrairement à son attitude lorsqu’elle se trouve en cours ou dans les dortoirs. Il était plutôt gentil et assez drôle. Elle se disait que lui et Alexandre ne devait pas être différents :

    - Je vois que j’ai affaire à un connaisseur des fugues nocturnes. Mais c’est tout à fait ça… Je n’arrive pas à dormir et je sens qu’ils vont s’en prendre à moi d’une manière ou d’une autre. J’ai l’impression que je vais mourir dans mon sommeil ou même pire encore. Je ne sais plus en qui accorder ma confiance. Ce lac est sans doute la seule chose qui m’apprécie ici. Quand je ne vais pas bien… je viens le voir en espérant qu’il m’offre un peu de chaleur.

    ‘Un peu de chaleur… et j’ai pourtant si froid… Papa avait raison. Je n’aurais jamais du revenir ici…’

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gregory K. Staub
Poufsouffle
Poufsouffle



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Mar 15 Fév - 18:39

    Lorsque Chloé parla de Cédric, Gregory baissa les yeux vers le sol presque automatiquement. Il aurait bien voulu la remercier d'avoir tout de suite enchaîné sur le sujet des Carrow, mais mieux valait qu'il se concentre sur ce que Chloé lui racontait pour ne plus penser à Cédric. Avec le temps, il y arrivait de mieux en mieux, et le fait que Chloé laisse sous-entendre qu'elle était à Serpentard capta entièrement son attention : Elle ? A Serpentard ? Il y a des exceptions partout, mais alors là.. A moins qu'elle ne joue la comédie et dise des mensonges, ce qui paraissait impossible, le Choixpeau avait dû se tromper le jour de la répartition, quand était venu le tour de la jeune fille.

    Un morceau d'une phrase qu'elle venait de dire fit soudain sourire le Poufsouffle : "Je ne suis pas du genre j'obéis pour survivre." A peu près ce qui pourrait le caractériser, lui aussi. En cours de Défense Contre les Forces du Mal (il se refusait d'appeler ça Arts de la Magie Noire), Gregory était un des seuls de sa classe à refuser de faire subir un sortilège impardonnable à ses camarades, et il en subissait les conséquences le mercredi et vendredi soir, dans le bureau du frère Carrow qui avait reprit la vieille méthode d'Ombrage à la différence que Gregory devait maintenant écrire "Je suis un sang impur", ce que évidemment il avait refusé d'écrire et transformé en "Armée de Dumbledore". Pas très judicieux puisque quand son surveillant s'en fût aperçut, Gregory se retrouva contraint d'écrire la phrase de départ, sous le sortilège d'Impero. Résultat : le dessus de sa main droite arborait des cicatrices écrivant dans sa peau "Je suis un sang impur". Pas très classe, mais bon... Il était soumis au sortilège durant toutes les heures de colles, il n'avait donc pas le choix, ce qui ne l'empêchait pas de continuer ce qui lui valait ces heures de torture.

    Éclatant de rire à la dernière phrase de Chloé concernant Rusard, Gregory regarda la fumée sortir de sa bouche lorsqu'il respirait, reprenant son calme. Pas la peine de reparler des Carrow où encore de mentionner ces heures de colles, la Serpentard semblait avoir le même avis que lui et tant mieux. En fait, pour une Serpentard elle était vraiment exceptionnelle, c'était le cas de le dire : Pas une menace, pas un reproche vexant, et ils étaient en train de parler depuis sûrement dix bonnes minutes, voir plus.

    " Si tu es à Serpentard ou que ton sang est "pur" comme ils disent, tu ne risques rien... Regarde, Neuville Londubat joue les rebelles tant qu'il peut mais ils ne le tuent pas, simplement parce qu'il est un sang pur, et pourtant il est à Gryffondor. "

    Suivant le regard de Chloé, Gregory se mit également à regarder le lac, qui ressemblait dans la nuit à une grosse flaque de pétrole. Il avait toujours bien aimé cet endroit, mais le calamar géant lui flanquait une peur bleu depuis qu'il l'avait fait tomber dans l'eau. Tandis que Chloé parlait de son affection pour le lieu, Gregory remarqua qu'elle commençait sérieusement à frissonner et enleva sa veste pour la lui passer.

    " En tout cas pour l'instant, on dirait que le lac n'est pas prêt à te donner un peu de chaleur comme tu dis. " lui dit-il en souriant avant de rajouter, après avoir soufflé pour faire un petit nuage de fumée " J'espère que mon ami mettra le plus de temps possible à venir, finalement. "

    Heureusement qu'il ne faisait pas encore trop froid à cette époque et qu'il avait pensé à mettre un pull, tout de même. En y repensant, ça faisait un petit moment qu'il n'était pas revenu ici seul, pour être simplement au calme. La dernière fois remontait au premier mois de l'année scolaire, quand il avait parié avec ses amis qu'il était capable de plonger dans le lac. Stupide oui, mais le pire,c'était qu'il avait gagné son pari... Gardant son sourire, Gregory leva les yeux vers le ciel en regardant à nouveau les étoiles. Comme dit précédemment, il était totalement nul en astrologie, mais il savait quelque chose que peut-être Chloé ignorait si elle n'avait pas de personnes moldus dans son entourage :

    " Sauf si je me trompe, la grosse étoile là-bas qui brille fort, les moldus l'appellent l'étoile du berger. Pourquoi ce nom j'en sais rien, mais je sais qu'elle indique le Nord. " Mais, son problème avec l'astrologie refit surface et un gros doute s'empara du Poufsouffle : Nord ? Sud ? Cruel dilemme. "Hum enfin tu sais, l'astrologie et moi ça fait deux... Donc laisse moi un peu de temps, que je trouve une autre phrase censée t'impressionner. " rajouta Gregory en souriant pour rattraper sa gaffe.

    Bon, les étoiles on oublie. Le lac, rien à dire. Hum... Bon, un truc qu'elle ignore donc hors de Poudlard. Ou dans Poudlard ? Bien Gregory, on progresse... ou pas.

    " Euh... Tu savais que les charrettes qu'on prend le jour de la rentrée sont tirées par des créatures invisibles, apparement ? "

    Non, ça aussi c'était nul. En riant de lui-même, Gregory se redressa un peu en restant appuyé contre le tronc de l'arbre.

    " Bon, j'abandonne ! "

_________________
    'Cause I wonder where you are, And I wonder what you do
    Are you somewhere feeling lonely, or is someone loving you?
    Tell me how to win your heart, For I haven't got a clue
    But let me start by saying, I love you ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Sam 19 Fév - 14:35

    Chloé aurait parié milles pièces d’argents que ce cher Gregory soit un adepte des retenus avec préméditation. Sa façon de parler l’indiquait clairement et si il n’en n’était pas audacieux alors que fait-il ici ? Après tout, la génération n’a plus peur de l’interdit. Pas lorsque l’on vit dans une époque aussi sombre que maintenant. Malgré tout, Chloé avait peur. Chacun à sa bête noire, mais certains l’ont plus que d’autres. Si Théo est bien partie par sa faute, il ne tarderait pas à la pourchasser tout comme Harry Potter.

    La serpentard se ressaisit se rendant compte qu’il lui parlait d’un ton très sérieux. Non, elle n’avait pas oublié sa présence mais plutôt l’effet que ça fait d’être accompagné sans discrimination ou autre exclusion. Vivre en était même devenu difficile.

    « Quelle chance ! Je suis de sang pur et de la noble maison des trouillards et autres débilités égocentriques. Mais je crois qu’un jour ou l’autre, ils craqueront sur Neuville. Je l’ai déjà mit en garde mais je crois qu’il ne m’écoute pas. Je sais de quoi ils sont capable et moi-même j’en ai peur. »

    Haussant les épaules de désespoir, elle se fondit dans le regard chaleureux de Gregory. Et en toute sincérité, elle ajouta :

    « Et j’en tiens aussi le serment que je ne laisserais personne touché à un seul de tes cheveux. J’ai peut-être le physique d’une potiche mais… j’ai mes atouts. Si je mets ma propre vie en danger ils te laisseront tranquilles. Ils ont trop besoin de moi. »

    Peut-être avait-elle raison, peut-être avait-elle tord. Mais dans tout les cas, Severus laisserait-il la fille de sa meilleure amie périr ? Certainement pas. Pourquoi joue-t-elle les héros si certaine alors qu’elle ne le connaît à peine ? Peut-être parce qu’elle n’a plus personne sur qui compter.

    Et lors d’un second frisson, le jeune poufsouffle sortit de sa veste pour la lui donner. Chloé aurait très nettement refusé si il n’aurait que sur lui un misérable t-shirt. Hors de question qu’il se rende malade pour elle. Elle n’avait qu’à prévoir une telle température. Mais… pourquoi ne pas se laisser tenter ? Une si belle marque de sympathie ne se refuse pas. Touché néanmoins, elle rougit faiblement de ces joues blanches et s’exclama :

    « Mer…Merci. C’est vraiment très gentil. »

    Dans ce moment de pure hésitation, elle aurait très bien pu continuer sur une autre conversation mais Gregory coupa le blanc bien assez vite. Que penser en cet instant ? La seule personne de ce bas monde ayant un jour eut l’occasion de discuter sous les étoiles et demander grâce au ciel fut… Drago Malfoy. Autant dire que cet ancien rancard fut certainement le plus mauvais qu’elle ait connu. Mais Gregory ne doit pas être un garçon de sang froid mais plutôt d’un cœur abondamment généreux.

    « C’est bien la première fois qu’un garçon approuve ma présence. C’est que je ne dois pas être si mauvaise que cela finalement. »

    Elle lui sourit tendrement et replongea son regard dans l’eau sombre du lac. De par sa vision, elle put observer l’ombre de Gregory changer de position. Intrigué, elle se tourna vers lui pour comprendre le pourquoi de ce changement. Et en fait, il avait tout simplement tourné la tête vers le haut pour regarder le ciel et ses millions d’étoiles. Ce qu’il raconta par la suite sortait de sa bouche comme un conte de fée. Ces étoiles, Chloé les admirent du plus profond de son cœur. Elles sont si belles et si innocentes. Malgré cette admiration, elle n’en connaissait pas moins.

    « L’étoile du Berger ? Elle est magnifique… comme les autres d’ailleurs. »

    Et là, ce fut le grand moment de solitude. Prise d’un fou rire, elle posa sa main contre sa bouche. Qu’est-ce qu’il est drôle…

    ‘Je suis certaine qu’il plairait à papa’

    Elle respira une bonne fois et répondit timidement :

    « Désolé je… C’est la première fois que quelqu’un essaie de m’impressionner mais c’est très réussit. Tu m’impressionnes de faire l’effort de… »

    Les mots ne venaient pas. Bloquer par sa pensé. Elle n’arrivait plus à faire la part des choses.

    « Je n’arrive pas à trouver le mot. C’est très embêtant. »

    Même si cela fut fort rapide, l’estime de Chloé prit un coup de flèche en poitant du doigt Gregory. Il avait su faire sa pénible soirée un éclat de rire.

    ‘Ce doit être un garçon tout simplement exceptionnel. Ne le perd pas !’

    « Mh, j’ai cru comprendre. Je me suis tué les neurones à trouver le pourquoi du comment ces charrettes avancent seules. Mais maintenant que tu le dis… c’est fort possible. Tu crois qu’il y a tout de même un moyen de les voir ? »

    Chloé tourna à nouveau la tête vers le Poufsouffle et répondu sans plus attendre :

    « Non, n’abandonne pas. J’adore t’entendre parler. Et c’est d’autant plus amusant de savoir que tu fais tout ça pour moi. »

    Chloé porta ses mains l’une contre l’autre et les frotta rapidement pour se les réchauffer. Ces soirs d’été à griller des brochettes de dragon lui manquaient déjà terriblement…L’ambiance de la forêt était comme à son habitude macabre et effrayante. Les bruit d’arbre qui craque ou peut-être même des pas de centaures… Ce bruit rappela à Chloé les raisons pour lesquelles ils se parlaient à l’instant… :

    « Tu n’as pas peur que ton ami trouve cela suspect d’être une compagnie d’une fille la nuit ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gregory K. Staub
Poufsouffle
Poufsouffle



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Dim 27 Fév - 17:49

    Quand Chloé posa la question à propos des créatures invisibles qui tiraient les charrettes, Gregory se souvint vaguement qu'il avait eu une fois une conversation avec Cédric à ce sujet. Il la laissa parler jusqu'à ce qu'elle ait finit, puis prit à son tour la parole, souriant quand elle parla de son ami. Lui, il s'était soit perdu, soit fait prendre : dans les deux cas, Gregory savait qu'il aurait une occasion de pouvoir encore se moquer de lui.

    " Il m'a déjà vu avec des filles, et de toute façon il a l'air de s'être perdu. " dit Gregory en riant, à l'idée que son ami soit en pleine galère dans les escaliers qui refusaient de le laisser descendre.

    Mais à peine eut-il eu le temps d'ouvrir la bouche pour émettre son idée sur les créatures qui tiraient les charrettes, qu'il vit une silhouette un peu plus loin s'avancer vers eux. Après une brève observation et malgré le manque de luminosité, il était sûr et certain qu'il ne s'agissait pas de son ami mais plutôt de Rusard. Depuis quand est-ce qu'il sortait dehors pour surveiller le parc, lui ?

    " On dirait qu'on va devoir aller plus loin ", chuchota Gregory en se relevant, et aidant Chloé à faire de même le plus discrètement possible.

    Une fois qu'ils furent tous les deux relevés, le poufsouffle entraîna sa nouvelle amie avec lui dans l'obscurité, allant assez loin pour ne pas se faire repérer par le concierge de l'école. Après cinq bonnes minutes de marche pendant lesquelles ils n'avaient pas parlé, Gregory s'arrêta vers un coin près de l'entrée du château, d'un côté où ils pouvaient s'asseoir tranquillement et observer les allées et venues des gens sans être vus. Gregory se doutait bien que dans quelques mois, il ne pourrait plus sortir du château à sa guise : des mesures de sécurité allaient être mises en place, un peu comme lors de leur troisième année, mais sûrement pas pour empêcher les gens d'entrer : plutôt pour les empêcher de sortir. Frissonnant légèrement à cette horrible pensée, il tourna la tête vers Chloé qui comme lui était restée debout.

    " On dirait qu'on va bientôt devoir rentrer... " murmura Gregory un peu déçu en s'appuyant dos au mur.

    S'apprêtant à parler de nouveau, Gregory referma immédiatement la bouche et tendit l'oreille : il était persuadé d'avoir entendu une branche craquer, comme si on avait marché dessus. Il fit signe à Chloé de ne plus faire aucun bruit en mettant son doigt sur ses lèvres, puis se retourna et regarda par-dessus le mur, sautant pour pouvoir arriver à la bonne hauteur. Il cru qu'il allait avoir une crise cardiaque, quand il se retrouva nez à nez avec son ami.

    " Ah bah quand même ! J'ai cru que je te retrouverai jamais ! "

    " Chut, Rusard est dans le coin ! "

    " Bah je sais, il est sortit parce qu'il m'a attrapé dans les couloirs, ça a finit en course-poursuite je te laisse imaginer la scène ! "

    En souriant, Gregory se demanda qui était le pire entre son ami et lui.

    " Oh, mais tu m'as pas présenté la jeune fille ? " poursuivit-il. " Avec qui il reste au lieu de venir à mon secours ", rajouta-il en s'adressant à Chloé, tout en passant de l'autre côté du mur avec eux.

    Gregory leva les yeux au ciel en soupirant, Gregory adressa un sourire gêné à Chloé. Il aurait préféré continuer la soirée à uniquement parler avec elle.

    " Hum.. Chloé, Kevin. "

    " Enchanté ! " dit aussitôt Kevin, qui se calma aussitôt lorsque Gregory lui écrasa le pied. " Vous parliez de choses passionnantes au moins, pour qu'il m'ai abandonné ? "

    " Désolé, il est intenable. " chuchota Gregory en regardant Chloé.

_________________
    'Cause I wonder where you are, And I wonder what you do
    Are you somewhere feeling lonely, or is someone loving you?
    Tell me how to win your heart, For I haven't got a clue
    But let me start by saying, I love you ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Ven 4 Mar - 22:37

    Chloé restait amusé et très captivé. Que voilà un garçon fort remarquable. On doit bien se marrer avec lui, c’est un fait certain. Maintenant à savoir qui il est vraiment, c’est un mystère. Prue n’en reviendra pas. Elle s’exclamera encore « un garçon ! » comme si c’était étonnant qu’elle s’entende avec un individu de la gente masculine. Un élément, peu important certes, la surprit.

    « Avec DES filles ? Ha-ha. Et bah dis donc, tu es plutôt gourmand ! »

    Se rendant subitement compte du double sens, elle ajouta :

    « Enfin… Façon de parler, évidemment. »

    Le calme était revenu soudain et Gregory fut prit d’un mouvement de panique. Avait-il entendu quelque chose ? Vraisemblablement. Il avait répliqué d’un air d’inquiétude et s’est relevé. Rusard dans le coin ? Non, vraiment ? Sans doute. Aucun des deux n’était certain mais le poufsouffle était bien décidé à filer de là et au plus vite. Il releva Chloé de sa seule force et l’entraîna à l’opposé de l’endroit qu’il regardait avec inquiétude. Après quelques longues minutes de marche, le château se redessinait peu à peu. Aucun d’eux n’avait parlé. Chloé tentait de récupérer son souffle. Le sport lui manquait à ses compétences physiques. À croire qu’elle n’était plus apte à marcher sans être aussi essoufflé qu’une vieille personne. Et pourtant, elle essayait de contenir son souffle bruyant. Une fois arrêté, elle fit un tour sur elle-même comme pour permettre à l’air de mieux circuler autour d’elle. Elle se tourna enfin vers Gregory qui venait de prendre la parole. Déçue que cette escapade ce soit si rapidement terminé, elle n’avait d’autre choix que de confirmer d’un pauvre signe de tête. Elle devrait le savoir, à force, que les bons moments ne sont pas si éternels que l’on le pense.

    Elle s’avançait vers son nouvel ami pour lui rendre sa veste lorsqu’il demanda le silence une nouvelle fois. Et cette fois, elle fut alerté par ces bruits de terres sous des pas de pieds humides. Ce genre de bruit que l’on ne loupe pas. Comment Rusard aurait-il pu faire pour revenir si vite vers leur propre pas ? Son sang ne faisait qu’un tour et sa tension se penchait vers le haut. Si jamais elle se faisait prendre en flagrant délits, les Carrow’s n’hésiteraient pas à la torturé. Rien que d’y penser… Quoi qu’appartenant à la « noble » maison… Mais que feraient-ils de Gregory ? Dans tous les cas, elle finirait par recevoir sa leçon elle aussi. Téméraire dans le sang, elle tuerait pour protéger les justes causes.

    Gregory s’approchait du mur. Mais que va-t-il faire ? Après tout, foutu pour foutu. Chloé posa sa main sur sa bouche sentant son angoisse ressortir. Elle devait se préparer à l’éventualité qu’on les surprennent. Lorsqu’une deuxième silhouette s’éleva du mur, Chloé ne put s’empêcher de pousser un léger cri. Malgré son attention, elle n’avait pu le contenir. Elle fut néanmoins plus que soulagée lorsqu’elle comprit qu’il ne s’agissait en fait que de ce fameux ami perdu dans la nuit. Elle n’eut aucun mal à le reconnaître. Elle pouvait sentir dans sa façon de parler que Gregory et lui était comme cul et chemise. Il semblait contenir, lui aussi, un humour débordant. Rien d’étonnant en soit. Quelle charmante compagnie ce soir ! Chloé quitta son masque d’angoissée pour celui qu’elle sort
    lorsqu’elle est amusée. Il a l’air plutôt drôle ce nouveau venu. Quelle idée de faire courir Rusard si tard le soir. Apparemment, il n’avait pas encore remarqué sa présence. Gregory semblait tourné l’œil presque embarrassé. Était-il si habitué qu’il le prétend d’être accompagné de la sorte ? Peut-être que oui ou… peut-être que non.

    « Bonsoir Kevin. »

    Chloé répondit à sa question par un sourire et un haussement d’épaule. Était-il nécessaire de signaler qu’ils avaient parlés d’astrologie ? Non. Mieux valait-il de garder le silence. On ne sait jamais… Elle ne put s’empêcher de regarder les mimiques, très peu discrètes, de Gregory face à son ami. Sa présence ne l’importunait pas mais… il y avait ce petit quelque chose qui le pressait à s’éloigner. Et comme de juste, il s’en excusait presque. Il est très drôle.

    « Ne le sois pas voyons. Il est gentil, c’est le principal. Et puis au moins, je peux un peu m’amuser. C’est pas donné du tout d’avoir un peu de bonheur ces derniers temps. »

    Se rendant compte qu’elle tenait la veste du Poufsouffle entre ses mains, elle l’observa pendant près de 5 secondes, avide et sans conscience. Lorsqu’elle reprit ses esprits, elle bafouilla. Elle se calma et tendit la veste dans la direction de son propriétaire :

    « C’était très gentil de ta part de m’offrir ta veste… »

    Ridicule, elle l’était ou du moins, elle le pensait. Prise de stupeur, elle jeta un rapide coup d’œil vers le fameux Kevin qui devait se mordre les doigts pour observer ce qui se passe à l’instant :

    « … pour me réchauffer. Oui. Euh, merci. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gregory K. Staub
Poufsouffle
Poufsouffle



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Dim 13 Mar - 17:23

    L'arrivée soudaine de Kevin mettait Gregory de plus en plus mal à l'aise, et il ne savait pas trop quoi faire. Maintenant qu'il avait retrouvé son ami, la logique serait qu'ils s'en aillent, et qu'il dise au revoir à Chloé. Sauf que c'était là, le problème : Ils avaient passé à peine une demie heure ensembles, et il aurait bien aimé la connaître un peu plus. En lançant un regard à Kevin, Gregory essaya de se débrouiller pour lui faire comprendre qu'il fallait qu'il parte et les laisse seuls. Pendant quelques secondes, Gregory vit une illumination sur le visage de son ami et commençait à se réjouir : ça y est, il avait trouvé et maintenant il aurait toute la nuit pour parler avec Chloé !

    " Bon, Chloé désolé mais Gregory et moi on a un gros devoir à rendre demain, on l'a toujours pas fait. Donc, tu comprendras qu'on doit y aller."

    Perdant aussitôt son sourire, Gregory ouvrit de grand yeux en fixant son ami, qui lui se tournait vers lui en lançant un clin d'oeil appuyé, et chuchotant "Voilà, débarrassé ! Wink"

    En fixant Kevin avec un regard blasé, Gregory lui fit discrètement signe de se taire et se tourna vers Chloé, qui lui rendait sa veste en étant un peu confuse. En même temps il y avait de quoi, avec Kevin à côté qui ne faisait qu'empirer la situation...

    " Oh non non c'est bon, garde la ! "

    En voyant Kevin qui les observait attentivement, Gregory leva les yeux au ciel et emmena Chloé un peu plus loin sous un arbre.

    " Garde la, il fait encore froid. " dit il en lui remettant la veste sur elle." Et puis ça nous donnera une excuse pour se revoir. " ajouta le Poufsouffle avec un sourire en coin. Pendant un court instant, ses yeux croisèrent ceux de Chloé et il se pencha doucement vers elle sans s'en rendre compte.

    " Gregory, tu te bouges ?! "

    La voix de Kevin ramena le brun à la réalité, qui sursauta et se sentit aussitôt gêné.

    " Hum oui, donc on... On se croisera sûrement demain. " après avoir jeté un coup d'oeil à sa montre, il se reprit : " Enfin plutôt tout à l'heure. "

    Après avoir sourit une dernière fois, Gregory partit rejoindre Kevin qui ne cessa de le charrier pendant tout le chemin.



    ( Désolée, j'ai mis du temps à répondre et en plus la réponse est pas géniale... On ferme ce sujet pour en faire un autre ? ça serait plus interessant, parce que perso je suis à court d'idées :/ )

_________________
    'Cause I wonder where you are, And I wonder what you do
    Are you somewhere feeling lonely, or is someone loving you?
    Tell me how to win your heart, For I haven't got a clue
    But let me start by saying, I love you ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maison : Serpentard
Chloé Petrelli
Préfète en chef | Serpentard
Préfète en chef | Serpentard



Papiers s'vouplait !
Pense (ou pas) bête:

MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D) Dim 20 Mar - 22:30

    Chloé n’est pas du genre susceptible. Ou du moins, pas immédiatement. L’attitude de ce nouveau venu la rendait perplexe. Des tas de questions s’offraient à elle. N’osant pas affronter la réalité, elle ne regardait pas la réaction de Gregory craignant d’avoir vu juste. Ce Kevin est tellement expressif qu’on peut le deviner rien qu’en le regardant pendant dix longues secondes. Mais le regard qu’il affichait là était indéfinissable. Qu’allait-il sortir avec des yeux si… interrogatives ?

    Chloé en avait la réponse. Non pas qu’il soit ridicule mais… l’excuse employée à l’instant est loin d’être la plus stupide qu’elle n’ait jamais entendu de la part d’un garçon. Un devoir, à cette heure ? Elle aurait parié 10 gallions qu’ils ne devaient pas faire très souvent leur devoir. Peut-être que Gregory cherchait à se débarrasser d’elle. Pourtant il semblant être à l’aise tout à l’heure. Ce n’est peut-être qu’une idée après tout. Autant tenté le coup et sans doute joué les belettes furtives en tentant d’obtenir des informations. En tous cas, ce sacré Kevin est vraiment très encombrant. A l’avenir, elle le sèmerait quelque part profitant pleinement de ce genre de moment agréable et c’est non négociable.

    Chloé s’étonna presque de sa réponse. Elle aurait imaginé qu’il s’agrippe de sa veste en la remerciant. Et que du contraire, il l’incitait à la garder. N’est-ce pas là un garçon qui sait en faire avec les demoiselles ? A-t-il d’autres facettes du genre dont Chloé ne tarderait à craquer ? Mmmh... Elle n’eut le temps de voir venir que Gregory l’emmenait plus loin, sous un arbre sur la droite. Son cœur s’emballait. Un stresse passager ? Pourquoi avoir si peur, il ne risque pas de lui faire de mal, que du contraire. Elle était bien trop perdue pour différencier la peur à un autre sentiment.

    Comme une enfant devant un adulte imposant, elle restait de marbre, figée comme un glaçon. Venait-elle d’entendre « une excuse pour se revoir » ? Non, elle en fait peut-être de trop mais… c’est si délicieux à entendre.

    « Se revoir ? Et comment ! Je ne suis même pas sûr que je vais te laisser partir. »

    Tentant le tout pour le tout, elle ajouta :

    « De même que je ne suis pas certaine que tes devoirs n’empêcheront rien. »

    Elle ne put s’empêcher d’y ajouter un sourire malicieux presque fière d’avoir sortit une phrase si… si quoi ? Il la regardait et un blanc s’était installé. Comme si aucun des deux n’avait la force mentale de réagir. Il s’approchait très légèrement d’elle. Soit il dormait sur place soit c’était bien là un certain signe. De petites rougeurs s’imposèrent sur la peau blanche de la Serpentard. Peu habitué à ce genre de situation, elle ne pouvait réagir autrement. Et encore une fois, ce Kevin y mettait son sel. Le moment le plus délectable de la soirée venait de s’envoler par la faute de ce vers de terre d’aigle de… Non, il ne fallait pas que Chloé réagisse ainsi. Il faut s’appeler Drago Malefoy pour dire des choses pareilles. Il n’empêche qu’elle l’aurait assomé volontiers ce Kevin.

    « Mh, oui. Tout à l’heure. Enfin, si ton maître te laisse un peu de liberté »

    Sur ce ton narquois, elle ne put s’empêcher de jeter un regard mauvais en la direction de l’insecte au pull bleu marine.

    « Va-y, sinon il va venir te chercher avec des scalpels. »

    Il lui accorda un sourire. Un sourire qu’elle n’oublierait pas. Et sans tarder, il s’éloigna laissant seule Chloé, dans cette nuit aussi froide que l’hiver. Attendant un bon quart d’heure à profiter de l’air frais, elle se décida enfin à rejoindre les cachots où elle arrivera, peut-être, à dormir quelques heures…


(pas de soucis. On close le sujet et ok pour un autre Wink )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D)

Revenir en haut Aller en bas

L'interdit a quelque chose d'irrésistible. (Chloé :D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HarryPotter-Hogwart2 :: Poudlard :: Autour Du Lac-